Accueil >> Recherche >> Activités scientifiques >> Colloques - journées d'études

Recherche

Repenser l’Histoire des Femmes de la Jeune République des États-Unis : nouvelles perspectives historiographiques

le 17 juin 2016

Rethinking Women’s History: New Perspectives on the History of Women in the Early American Republic / Repenser l’Histoire des Femmes de la Jeune République des États-Unis : nouvelles perspectives historiographiques

Organisatrice : Hélène Quanquin
EA 4399 - Center for Research on the English-Speaking World (CREW)

Présentation

Repenser l’Histoire des Femmes de la Jeune République des États-Unis : nouvelles perspectives historiographiques

L’histoire des femmes en tant que genre historiographique est apparue au cours des premières décennies de la Jeune République américaine. Depuis, grâce notamment au renouveau permis par les mouvements féministes des années 1960 et 1970, le champ de l’histoire des femmes s’est complexifié à la faveur d’un certain nombre de débats sur des sujets tels que la « race » et l’intersectionnalité, la féminité, et la sexualité. Plus récemment, l’émergence de l’histoire du genre a contribué à une importante reconfiguration de l’histoire des femmes, envisagée non pas comme un contrepoids à l’histoire des hommes, mais comme un moyen d’entamer un dialogue avec celle-ci. Alors que cette année marque le quarantième anniversaire de deux articles majeurs en histoire des femmes - “Placing Women in History” de Gerda Lerner et “The Female World of Love and Ritual: Relations Between Women in Nineteenth-Century America” de Carroll Smith-Rosenberg – cette journée d’étude propose d’interroger la possibilité, voire la nécessité, de repenser l’histoire des femmes de la Jeune République autour des suivants : - Peut-on imaginer de nouvelles manières d’articuler histoire des femmes et histoire du genre dans le contexte de la Jeune République ? - Écrire l’histoire des femmes aujourd’hui revient-il à réécrire ce qui a été étudié, ou existe-t-il de nouvelles pistes à examiner ? - Comment peut-on inclure toutes les femmes, non seulement en tant qu’équivalentes des hommes, mais en tant qu’actrices véritables dans une histoire globale de la Jeune République ? - Peut-on envisager de nouvelles manières, davantage collaboratives, de faire l’histoire des femmes, en France et aux Etats-Unis ? 


Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 13 janvier 2016