Accueil >> Université >> Présentation >> Portraits

International

Rencontre avec Sofia Surgutschowa

le 5 décembre 2012

De nationalité allemande et russe, Sofia a choisi la France pour passer son bac. Elle a poursuivi ses études au département : Institut d'Etudes Théâtrales à la Sorbonne Nouvelle, est partie une année en Erasmus à Amsterdam et habite actuellement à Berlin où elle travaille pour une agence artistique. Son conseil : "Surtout de ne pas avoir peur de quitter son pays, son université, car on part pour mieux revenir et enrichir son pays avec toute la richesse de l'étranger".

Sonia.JPG
  • Pouvez-vous vous présenter ?
Etant de nationalité allemande et russe, j'ai choisi la France, notamment la Bretagne (Rennes) pour passer le baccalauréat, ce qui m'a permis de perfectionner ma connaissance de la langue et de la culture francaises et d'obtenir un diplôme de baccalauréat francais pour aller étudier dans une faculté en France.
Une des mes motivations était sans doute d'aller vivre à Paris, un rêve qui est partagé par beaucoup d'étrangers. Ayant fait du théâtre en Allemagne, je voulais continuer dans la voie artistique et en même temps profiter de l'offre culturelle que Paris propose. Avec ce but en tête, j'ai commencé à m'informer sur l'enseignement supérieur dans le domaine du théâtre à Paris et j'ai trouvé la Sorbonne Nouvelle qui semblait tout à fait convenir à mes attentes. Dès ma première année de licence (2007/2008), j'ai profité des grandes vacances universitaires d'été pour effectuer de nombreux stages dans le domaine du journalisme culturel dans la rédaction du magazine culturel "Spirit!" à Bordeaux, au "Le Point", à ARTE (Strasbourg) et au Münchner Merkur (Munich), ainsi qu´au "Weltkunst", journal d'art et d'antiquaires munichois. Un des stages qui m'a le plus marquée était la participation au "Festival Premières" au Théâtre National de Strasbourg (TNS) en tant que rédactrice du journal du festival.
 
  • Et votre année d'échange ERASMUS  ?
Je suis partie en échange Erasmus à Amsterdam, à l'Université d'Amsterdam pour mon année de Master I toujours en études théâtrales. C'était une expérience inégalable dans tous les sens du terme : non seulement ai-je rencontré de très bons amis, mais j'ai aussi fait la connaissance d'une autre culture européenne, d'un petit pays très fier et très beau, avec une histoire riche et intéressante. L'enseignement à la faculté d'Amsterdam se distingue de celui de la Sorbonne Nouvelle dans beaucoup de points. Les cours, dispensés en anglais, se déroulaient dans de petits groupes pour la plupart d'entre eux, et étaient très interactifs et en lien avec les grandes questions de la société actuelle. Les études que je faisais à Amsterdam s'intitulaient "Performance Studies" et englobaient tous les domaines de l'art, et non seulement le théâtre et le spectacle vivant. On étaient encouragés à créer nos propres performances sur scène, d'écrire des scénarios de courts-métrages et de présenter nos sujets et résultats de recherche à l'oral toutes les deux semaines. J'écrivais mon mémoire de Master I en même temps que j'allais à l'université pour les cours et les examens. L'emploi du temps était chargé, mais passionnant. Les conditions que l'université d'Amsterdam offre à ses étudiants sont luxueuses, ce qui facilitait les heures passées dans les nombreuses bibliothèques universitaires. L'enseignement aux Pays-Bas tel que je l'ai connu, se concentre davantage sur l'expression orale, sur la subjectivité de la personne et ce qu'elle pourra apporter de nouveau à la société pour que celle-ci progresse plus rapidement. Ce pays est tout à fait tourné vers l'innovation et les progrès futurs, et cela se sent tout de suite dans l'enseignement.
La vie à Amsterdam est commode, la qualité de vie est très bonne. Pour bien s'intégrer, il suffit d'avoir un vélo (indispensable pour être néerlandais !) et de suivre des cours de langue pour rencontrer des jeunes du monde entier (saviez-vous qu'Amsterdam est surnommée la "New York européenne" ?!) et d'aller découvrir tout ce que cette ville formidable a à offrir en ayant l'esprit ouvert.
 
  • Quels sont vos projets ?
Depuis quelques mois, j'habite et je travaille à Berlin pour une agence artistique qui représente des artistes (chanteurs, chefs d'orchestre, instrumentalistes) de musique classique. J'ai commencé par faire un stage dans le bureau parisien de cette même agence et j'ai eu l'opportunité d'aller travailler à Berlin par ce stage. Ce stage était obligatoire en deuxième année du Master II en études théâtrales.
Plus tard j'aimerais travailler dans la direction (artistique) d'un festival d'art pluridisciplinaire, après avoir voyagé, notamment en Argentine et après avoir vécu dans d'autres villes passionnantes.
 
  • Avez-vous un conseil à donner aux étudiants de la Sorbonne Nouvelle ?
Surtout ne pas avoir peur de quitter son pays, son université, car on part pour mieux revenir et enrichir son pays avec toute la richesse de l'étranger. L'Europe est constituée par de multiples facettes culturelles et linguistiques et il faut en profiter pour faire progresser cette idée d'une Europe unie qui nous permet de dépasser toutes les frontières que l'on s'imagine. Les frontières ne doivent plus exister et Erasmus nous rapproche d'un grand pas de cet idéal.

Type :
Portrait, -
Contact :
Sous-Direction de la Communication

mise à jour le 3 juin 2013