Accueil >> Vie de campus >> Portraits

Insertion professionnelle

Rencontre avec Maxime Horak en Master 1 Management de projets internationaux, en contrat de professionnalisation chez Danone

le 10 juillet 2017

Maxime.jpg
  • Maxime, pouvez-vous présenter  ?
J’ai grandi dans le sud de la France où j’ai obtenu mon bac ES à Uzès (dans le Gard) en 2012. Je suis ensuite partie de la maison familiale à 18 ans pour commencer mes études supérieures. J’ai été diplômée d’un DUT en Gestion Administrative et Commerciale des Organisations en 2014, préparé à l’IUT Jean Moulin Lyon 3 et également au Cégep de Matane (Canada). 
Suite à l’obtention de mon DUT et avant de poursuivre mes études, j’ai compris qu’il était temps pour moi de partir, améliorer mon anglais et découvrir un autre univers de vie. Je suis donc partie travailler un an en Australie tout en prenant le temps de découvrir le monde qui nous entoure grâce à des voyages en Australie et en Asie et des rencontres aussi enrichissantes les unes que les autres. Je retire aujourd’hui de grands bénéfices de cette expérience : une aisance à communiquer en anglais, une ouverte sur le monde, un réseau étendu, la gestion et la réussite de projets personnels et professionnels ainsi qu’une ouverture d’esprit indéniable. 
A mon retour en France, je me suis spécialisée en communication et me suis retrouvée diplômé d’une Licence Professionnelle en Communication Institutionnelle réalisée à l’IUT de Tours en 2016. Cependant, j’ai rapidement compris grâce au stage réalisé cette année là, que je n’étais pas destiné à faire carrière dans la communication et que je souhaitais davantage travailler en mode projet dans le développement (de l’homme, des organisations et de l’environnement), ce qui semble être plus en accord avec mes aspirations professionnelles.
 
J’ai donc intégré le Master 1 en Management de Projets Internationaux en septembre 2016, pour ensuite pouvoir faire carrière à l’international plus facilement et in fine prendre en charge et mener à terme des projets. Ce master m’a également donné l’opportunité de réaliser une alternance et d’occuper mon poste actuel en tant que chargée de Développement des organisations chez Danone. 
 
Enfin, je suis également très attachée à mon équilibre vie privée / vie professionnelle. Je fais beaucoup de sport (fitness, aquagym, yoga, etc), d’activités culturelles (sortie théâtre, cinéma, expositions) et j’ai une passion pour le voyage indéniable qui me pousse à prendre le large dès que possible.
Pour finir, je suis aussi actuellement bénévole pour l’association l’Un Est l’Autre, qui vient en aide aux personnes en situations de précarité ou d’exclusion sociale en offrant des repas tout au long de l’année, du jeudi soir au dimanche midi. C’est en aidant au service des repas que j’y apporte mon soutien.
 
  • Vous êtes actuellement en contrat de professionnalisation chez DANONE, quelles y sont vos missions et quels bénéfices retirez-vous de cette alternance  ?  
 Je travaille au sein du département des Développeurs des Organisations qui a pour mission d'anticiper, animer et/ou accompagner des projets de transformation collective de l’entreprise à travers différentes activités : par exemple, en facilitant le design & la mise en place de la stratégie de Danone, en supervisant ou accompagnant des programmes ou projets de transformations, en fournissant des référentiels organisationnels, en soutenant la fonction RH (notamment à travers des plateformes informatiques) tout en formant et inspirant la communauté des développeurs des organisations du monde.
 
Pour ce faire, je suis en charge de l’animation de la communauté (réalisation de matériel de formations, communications, etc) et de deux intranets RH (mise à jour de l’information dans le back office et gestion des projets d’amélioration). Je participe également à des projets transverses suivant le besoin. 
 
Je pense sincèrement que l’alternance offre une belle ouverture sur le monde professionnel et des opportunités autant pour l’employeur que l’étudiant.
 
Je retire de mon année de nombreux bénéfices : l'acquisition de nouvelles compétences techniques et transférables, de belles rencontres et donc un réseau professionnel plus étendu et enfin, la clarification de mon projet professionnel et de mes envies pour le futur.  
  
  • Quels sont vos projets après le M1  ? 
 
A l’heure actuelle, je ne sais pas encore ce que je vais être amené à faire à la rentrée prochaine. J’attend encore des résultats à des examens d’admission, après quoi deux options s’offriront à moi. La première est de terminer mes études en France tout en  réalisant un semestre à l’étranger et la seconde est de faire une année de césure, ce qui me permettrait de prendre du temps pour réaliser une mission d’éco-volontariat, apprendre une nouvelle langue ou bien une nouvelle activité sportive avant de reprendre le chemin des études. 
 
Pour finir, après mes études, bien que je ne peux dire où je serai ni ce que je ferai, je compte bien occuper un poste qui m’épanoui, qui fait sens et qui participe, à la fois au développement et aux respect des hommes et de l’environnement. 
 
  • Avez-vous un conseil à donner aux étudiant.e.s de la Sorbonne Nouvelle ?  
N’hésitez pas à faire ce qu’il vous semble bon pour vous avant tout. Vous rêvez de partir à l’étranger ? Partez. Vous avez des doutes sur votre orientation ? N’ayez pas peur de vous tromper et réorientez-vous si vous en sentez le besoin.
Je pense surtout, qu’il ne faut pas avoir peur de choisir de faire ce qu’il vous plait même si cela semble sortir du parcours «classique» d’un étudiant. Faites ce qu’il vous plait, réalisez vos rêves, vos passions et vos envies !

Type :
Portrait
Contact :
Brigitte Chotel

mise à jour le 11 juillet 2017