Accueil >> Vie de campus >> Vie du personnel >> Portraits du personnel

Vie des personnels

Rencontre avec Fiona Olivier, intervenante en communication internationale au sein du Master Management de projets internationaux

le 4 septembre 2023

Directrice mondiale des Affaires publiques et de la Communication de Sanofi Médecine Générale, Fiona Olivier est intervenante au sein du Master Management de projets internationaux (MPI) depuis septembre 2018. Elle enseigne la communication internationale.

fiona.olivier.jpg.jpg
  •  Fiona, pouvez-vous vous présenter ? 

Après des études de communication à Dublin – je suis Irlandaise –, j’ai travaillé dans plusieurs pays avant de m’installer en France en 1997. J’ai plus de 30 ans d’expérience dans la communication et les affaires publiques, notamment dans la santé, à la fois en agence et en entreprise. Il y a quelques années, j’ai complété ma formation initiale par un Master en Affaires publiques de Sciences Po Paris.

En plus de mon activité professionnelle, je suis impliquée dans des initiatives culturelles et sportives. Le gouvernement irlandais et la Fondation Irlandaise, responsables du Centre Culturel Irlandais à Paris, m’ont récemment choisie pour intégrer leur Comité stratégique. Je suis par ailleurs la Présidente et Fondatrice de Musique Sans Frontières, qui crée du lien entre les populations locales et les réfugiés et migrants autour de la musique. Enfin, je suis membre d’un Comité de pilotage sur l’anti-dopage de European Athletics, l’organe directeur de l'athlétisme en Europe.

  • Vous êtes intervenante à la Sorbonne Nouvelle depuis 5 ans. Quel est votre rôle ?

J’enseigne un module de communication internationale, en deuxième année du Master Management de projets internationaux. Mon cours est une introduction aux concepts clés de la communication internationale, comme l’engagement des parties prenantes, la gestion de la réputation, la communication interne ou encore la gestion de crise. Je m’attache à proposer des exemples concrets et des études de cas, avec une approche interactive. L’objectif est de fournir des outils pratiques que les étudiants pourront utiliser dans leurs futurs postes.

  • Vous êtes à l’origine de la participation de la Sorbonne Nouvelle à « I Run Clean », une initiative d’Erasmus+ portée par l’Agence pour le Développement de l'Athlétisme en Europe (ADAE) et European Athletics. Pouvez-vous nous en dire plus ?

L’une des études de cas que j’ai développée pour mes cours porte sur l’approche adoptée par les instances officielles pour restaurer la confiance après les scandales de dopage aux Jeux Olympiques de Sotchi en 2014. Je me centre notamment sur l’initiative « I Run Clean » créée pour encourager les jeunes athlètes à faire les bons choix, basés sur des valeurs fortes.

Je fais travailler mes étudiants sur le plan de communication autour du programme et c’est devenu beaucoup plus qu’un cas d’école puisque plusieurs étudiants ont eu l’opportunité de collaborer officiellement avec European Athletics et 6 fédérations nationales. Certains d’entre eux ont travaillé sur la campagne de promotion sur les réseaux sociaux, d’autres sur des actions auprès du public lors des derniers Championnats d’Europe d’athlétisme et d’autres encore sont partis à Berlin pour participer à un séminaire pour les ambassadeurs « I Run Clean ». Aujourd’hui, la Sorbonne Nouvelle fait partie des partenaires officiels de l’initiative.

Voir les témoignages de Marie Lesimple et Lara Hamdan

  • Quel bilan tirez-vous de ces années d'enseignement à la Sorbonne Nouvelle ?

C’est une expérience très enrichissante. Je suis ravie d’avoir l’opportunité de transmettre, de partager mes apprentissages et mes connaissances et d’accompagner ces étudiants dans leurs premiers pas professionnels. J’apprécie beaucoup les échanges que nous avons. Les étudiants n’hésitent pas à challenger mes idées. Cela m’incite à me questionner et m’amène parfois à voir les choses différemment. C’est une excellente manière de garder de la fraîcheur !

  • Quels conseils donneriez-vous aux étudiants pour faciliter leur insertion professionnelle ?

Je pense que les étudiants du Master Management de projets internationaux ont des atouts certains pour réussir. Ils sont tous parfaitement bilingues, ont expérimenté une diversité très riche et ont des compétences solides pour travailler sur des projets internationaux avec différentes cultures. J’encourage toujours les étudiants à garder l’esprit ouvert, à valoriser la diversité et à écouter les autres. Mais c’est aussi important de savoir prendre la parole et s’exprimer, car chaque voix compte et chacun a une vraie valeur ajoutée à apporter. 

 

Type :
Portrait du personnel
Contact :
Partenaires :
 

mise à jour le 30 octobre 2023