Accueil >> Vie de campus >> Portraits

Insertion professionnelle

Rencontre avec Eva Jaurena, créatrice du projet solidaire "Ernest"

le 7 janvier 2016

Eva Jaurena, diplômée du M2 management des projets internationaux, a créé le projet Ernest, un réseau de consommation solidaire permettant aux restaurateurs et à leurs clients de financer l'aide alimentaire dans leur ville. Elle a remporté le trophée de l'Economie Sociale et Solidaire de la Mairie de Paris en 2015 !

Eva Jaurena.JPG
  • Eva, pouvez-vous vous présenter ? 
J’ai fait toutes mes études à la Sorbonne Nouvelle, d’abord une Licence en LEA anglais/espagnol, puis un Master Management des Projets Internationaux en gestion de projet. J’ai effectué l’intégralité de ma licence en contrôle final afin de pouvoir développer mon expérience professionnelle en même temps que mes études; cela m’a permis de toujours travailler à mi-temps dans différentes entreprises en lien avec mon parcours tout au long de mes études.
 
  • Vous avez créé "Ernest" un projet associatif solidaire, en quoi consiste-t-il ?
Par la consommation d’un repas, financer celui d’un autre?  C’est le pari lancé par Ernest, réseau de consommation solidaire permettant aux restaurateurs et à leurs clients de financer l’aide alimentaire dans la même ville. Le principe est simple : le restaurateur, pendant 3 mois, majore une addition ou un article de sa carte de quelques centimes (par exemple 50 centimes sur l’addition, 10 centimes sur le café, etc); les fonds ainsi levés sont reversés en fin de campagne aux associations bénéficiaires.

> Présentation en vidéo du projet ERNEST 
!
> Retrouvez toutes les infos sur la Campagne en cours sur notre site (liste des restos participants, des associations bénéficiaires, etc)
 
La Campagne 1 a très bien fonctionné ; de supers liens ont été créés avec les restaurateurs et les associations partenaires, le public a bien joué le jeu en adoptant les formules Ernest et en visitant plusieurs restaurateurs solidaires. Nous avons atteint nos objectifs de collecte (10800 Euros collectés en trois mois auprès de 17 restaurateurs), et enfin les relais médias ont été solides, entres autres: TF1 (1’50) -  Le Monde -  Télérama -  France Inter - TV5 Monde -  Libération.

  • Dans une interview dans la Dépêche du Midi, on peut lire que votre projet essaime déjà à Toulouse, souhaitez-vous vous développer Ernest dans d'autres villes ?
Oui ! Ernest est un projet collaboratif et nous souhaitons le développer sur de nombreux territoires. Les prochaines villes seront Bordeaux et Londres.

  • Quel soutien avez-vous reçu de la Mairie de Paris ?
Nous avons gagné le trophée de l’Economie Sociale et Solidaire de la Mairie de Paris 2015, comprenant un prix de 25 000€. Les mairies d’arrondissement nous apportent également un fort soutien logistique qui nous est très précieux (organisation d’événements, impression de supports de com, etc).

  • Et sinon vos projets professionnels ?
Agrandir Ernest et permettre ainsi de créer plusieurs emplois dans l’association. Je suis aussi toujours de près l’évolution d’un cinéma indépendant que j’ai co-fondé en Angleterre entre 2008 et 2010,  et qui est aujourd’hui le premier cinéma indépendant du Royaume-Uni (www.theregal.ac).

  • Avez-vous un conseil à donner aux étudiants de la Sorbonne Nouvelle ?
Réussir à concilier travail à mi-temps/stage avec les études m’a été très précieux et enrichissant, je le recommande à tous. cela permet, au-delà du remplissage du CV et de l’acquisition de connaissances pratiques, de prendre un recul sur l’aspect théorique des enseignements universitaires qui les valorise ; moi j’ai eu l’impression qu’en travaillant j’arrivais à mieux apprécier et assimiler la théorie.
Et autre conseil très important : profiter du cadre de l’université pour monter des projets ! Les étudiants ont à disposition un lieu (l'université), des équipes (les autres étudiants), des mentors et conseillers (les profs et le Bureau de la vie étudiante) dont il faut tirer profit avant d’avoir fini ses études et de ne plus avoir accès à ces précieuses ressources. Que le projet soit en lien direct ou pas avec vos études (colloque, exposition culturelle, concert, repas étudiant, etc), cela représente toujours une expérience où on apprend les relations de travail, d’échanges, et peut aussi nous permettre d’approcher des personnes qui nous inspirent.

Alors je conseille d’en profiter !

On en a parlé dans la presse :
TV5Monde
Le Monde
 

Type :
Portrait
Contact :
Brigitte Chotel : Chargée des relations entreprises / réseau alumni

mise à jour le 13 février 2017