Accueil >> Université >> Présentation >> Portraits

Rencontre avec Abderrahmane Rida à l'occasion de l'ouverture du Master 2 "Didactique du Francais et des langues" en collaboration avec l'AUF

le 6 septembre 2013

Abderrahmane Rida est Directeur du Bureau de l'AUF pour l'Europe centrale et orientale.

abderrahmane.rida.jpg
Bernard Cerquiglini, Recteur de l'AUF et Jean-louis Chiss, Directeur de l'UFR LLD apportent également  des précisions sur ce nouveau diplôme qui a pour objectif "d'augmenter l'attractivité des formations francophones dans la région Europe centrale et orientale"

L'objectif de ce master est de former une nouvelle génération d'enseignants de français afin de contribuer à l'attractivité des formations de/en langue française et à la formation d'une jeune génération d'enseignants avec des méthodes d'apprentissage innovantes et adaptées au contexte socio-économique. À travers ce master, l'AUF souhaite augmenter l'attractivité des formations francophones dans la région Europe centrale et orientale et le nombre d'étudiants inscrits dans une formation de/en langue française.

  • Comment s'est opéré le recrutement des étudiants de cette première promotion ?

Le recrutement des étudiants a été réalisé en trois étapes. Le processus de recrutement a commencé avec le dépôt d'un dossier de candidature sur une plate-forme en ligne. Ces dossiers de candidature ont été soumis à la pré-sélection de la Commission pédagogique du Département Didactique du Français Langue Étrangère de l'Université Sorbonne Nouvelle Paris 3. Cette Commission a transmis à l'AUF la liste des pré-sélectionnés, éligibles pour être inscrits à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3. Les présélectionnés ont été convoqués à l'entretien oral devant un jury et à un test écrit pour vérifier leur niveau de français. Suite à la réunion de la Commission de sélection, la liste des étudiants admis a été publiée sur le site de l'AUF et les candidats ont été notifiés par courriel.

  • Quelle est l'organisation générale du Master ?

Les cours du master sont dispensés à l'Université « Politehnica » de Bucarest par des professeurs provenant des universités membres du Consortium : Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 (France), Université « Politehnica » de Bucarest (Roumanie), Université de Genève (Suisse), Université de Craiova (Roumanie) et d'autres experts. Toutefois, les étudiants sont inscrits à l' Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 et diplômés par cette université.

La formation a une durée de 9 mois dont 5 mois de cours et 4 mois de stage après la fin des cours dans une université ou lycée, situé dans le pays d’origine de l’étudiant, sous la supervision d'un professeur du master et d'un maître de stage qui les accueille. Partie intégrante de cette formation, le stage a pour objectif de donner à l’étudiant une expérience professionnelle liée à l'enseignement du et en français.

Concernant l'organisation des cours, le premier semestre d'octobre à mi-février sera partagé en 3 blocs : didactique, linguistique et littérature et culture. Chaque bloc aura 3 modules d'une durée de 20 heures chacun. À la fin du stage, les étudiants seront amenés à soutenir un mémoire professionnel, rédigé autour du stage. La soutenance aura lieu à la fin du mois de juin ou au début du mois de juillet.

  •  Pourquoi le choix de la Roumanie et des deux autres universités partenaires ?

La décision d'implanter ce master en Roumanie a été prise en tenant compte de plusieurs critères parmi lesquels la capacité logistique de l'université d'accueil et la proximité de l'université avec le BECO, compte tenu que ce master a représenté un projet pilote et innovant du BECO. Le choix des autres universités d'accueil a été fait en fonction de leur expertise en matière de formation didactique, de l'existence dans ces universités des masters similaires et du corps professoral très qualifié de ces universités.


Bernard Cerquiglini, Recteur de l'AUF et Jean-louis Chiss, Directeur de l'UFR LLD précisent l'intérêt que représente l'ouverture de ce nouveau Master pour l'AUF mais également pour la Sorbonne Nouvelle :

L'ouverture de ce master à Bucarest s'inscrit dans la stratégie de l'Agence en Europe centrale et orientale.  La langue française, tout comme le développement du numérique, est un axe transversal de cette stratégie. L'intitulé de ce master : didactique du français et des langues rappelle l'engagement de l'Agence pour le multilinguisme.  Cette nouvelle formation va de pair avec  la mise en place d'un réseau de Centres de réussite universitaire que notre bureau en Europe centrale et orientale a lancée.  La composition du consortium montre quant à elle le caractère multilatéral de notre coopération inter-universitaire. La prestigieuse Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 a bien voulu délivrer son diplôme à ce travail de groupe mené en collaboration avec les Universités de Genève, de Craiova et Politehnica de Bucarest. De tout cela je me réjouis.

Bernard Cerquiglini, Recteur de l'Agence universitaire de la Francophonie :

Le master 2 « Didactique du français et des langues » dont notre université aura la responsabilité en collaboration avec l’AUF et les universités de Craiova, Politehnica (Roumanie) et de Genève accueillera ses premiers étudiants dans quelques jours à Bucarest. Comme coordinateur de ce projet, je me réjouis que l’AUF ait fait appel à la Sorbonne Nouvelle et spécifiquement au département de didactique du FLE pour cette initiative originale d’un master « en présentiel à distance ». Avec une structure très proche du master que délivre déjà ce département, cette formation, enrichie par nos partenaires européens, répond à la fois au souci du multilatéralisme de l’AUF et à notre propre volonté de développer nos accords internationaux. Ce n’est évidemment pas un hasard si nos cousins suisses romands sont de cette aventure avec nos amis francophiles et souvent francophones de Roumanie. L’enjeu est scientifique,  pédagogique et politique. Le développement de l’enseignement du français dans l’Europe centrale et orientale, l’élévation du niveau des enseignants de français langue étrangère dans cette partie du monde comme ailleurs, font partie des préoccupations de nos collègues spécialistes de la Sorbonne Nouvelle. Le CEVU et le CA de notre université ont manifesté leur pleine adhésion à ce projet. C’est donc en toute confiance que nous commencerons bientôt les enseignements face à une première promotion de 25 étudiants dont beaucoup sont déjà enseignants de français dans leur pays. Merci à celles et ceux qui ont contribué à la réalisation de cette initiative.

Jean-Louis Chiss, directeur de l’UFR LLD


Type :
Portrait

mise à jour le 25 mars 2015