Accueil >> Formation

UFR Arts et Médias, Vie des bilbiothèques, Culture

Race et théâtre : un impensé politique

le 4 février 2020
19h

Rencontre avec Sylvie Chalaye à l'occasion de la parution de l'ouvrage éponyme aux Editions Actes Sud-Papiers


 

Ces dernières années, les artistes non-blancs de France se sont engagés dans diverses actions pour faire entendre la discrimination dont ils sont victimes (Noire, n’est pas mon métier récemment paru au Seuil, Décolonisons les arts ! paru chez L’Arche, etc. ). Cet ouvrage propose une réflexion sur le manque de diversité chromatique des distributions théâtrales en France et la place des acteurs perçus comme non-blancs sur les scènes contemporaines. Une question qui a longtemps été passée sous silence et anecdotisée comme un simple malaise conjoncturel des artistes ultramarins ou afrodescendants. Il s’agit d’analyser les raisons de l’aveuglement des institutions qui ont négligé la dimension politique que représente la diversité au théâtre et la nécessité de raconter des histoires qui impliquent toutes les franges de la société, mais aussi d’autres points de vue, d’autres imaginaires, que ceux historiquement dominants. Nous aborderons des points névralgiques d’incompréhension qui ont amené à la condamnation d’Exhibit B, de la pratique du blackface, ou de l’interprétation d’un personnage comme Othello par un Blanc. Le but de cet ouvrage est d’analyser l’enjeu sociétal et créatif que représente la présence d’artistes non-blancs dans le paysage théâtral français.

Anthropologue et historienne des représentations de l’Afrique et du monde noire dans les arts du spectacle, Sylvie Chalaye est aussi spécialiste des dramaturgies afro-contemporaines et s’intéresse aux esthétiques jazz et à la comédie musicale hollywoodienne. Professeur et directrice de recherche à l’Université Sorbonne Nouvelle, elle co-dirige l’Institut de Recherche en Etudes éâtrales. Elle a créé en 2007 le laboratoire « Scènes francophones et écritures de l’altérité » (SeFeA) dont le programme est consacré aux dramaturgies traversées par l’histoire coloniale et l’histoire des migrations et interroge les esthétiques de l’altérité. Elle est l’auteur de plusieurs travaux sur l’imaginaire colonial au théâtre et divers ouvrages sur les scènes et dramaturgies afro-caribéennes.
Membre associé du Laboratoire de Recherches sur les Arts du Spectacle du CNRS, elle a également publié plusieurs études consacrées à des metteurs en scène (Jean-Marie Serreau, Didier-Georges Gabily, Dominique Pitoiset, Jean-François Sivadier, omas Ostermeier…)
Elle a signé ou dirigé de nombreux ouvrages consacrés au monde noir parus entre autre aux éditions de la découverte ou chez Actes Sud.

Soirée en partenariat avec la Théâtrothèque Gaston Baty et les editions Actes Sud-Papiers.


Type :
Rencontre - débat, Conférence
Lieu(x) :
Théâtrothèque Gaston Baty

mise à jour le 14 janvier 2020