Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3


CEMA >> CEMA

Publication, Recherche

Publications du CEMA et du CESAR

Quand l'image relit le texte. Regards croisés sur les manuscrits médiévaux
Sandrine Hériché-Pradeau et Maud Pérez-Simon (éds)

Le texte et l’image, qu’ils aient été pensés ensemble ou séparément, coexistent souvent dans les manuscrits médiévaux. Ce recueil, qui réunit 19 contributions d’historiens de l’art ou de spécialistes de la littérature et de l’iconographie médiévales, a pour vocation d’envisager les cas où l'image semble s'opposer au texte, le contredire, en compromettre le sens au point d'en faire naître une nouvelle lecture.
 
Il propose une réflexion sur la question, particulièrement sensible au Moyen Âge, de la réception de l'Antiquité, avant d’offrir une approche plus large de l'image comme indice d’une démonstration – qu'elle soit théologique, intellectuelle, politique –, qui suppose le déploiement de modes d’expression proprement rhétoriques, en accord avec le texte ou s'y opposant. Au-delà des cas particuliers étudiés, dont celui des images pédagogiques, on interrogera pour finir la notion problématique des « erreurs » chez les enlumineurs.
 
Dans le corpus analysé comme dans les méthodes privilégiées, la perspective textuelle et l’analyse iconographique sont ici inséparables l’une de l’autre, grâce à un travail précis sur la tradition écrite et sur la matérialité des manuscrits.

Éditeur Presses Sorbonne Nouvelle - ISBN 978-2-87854-580-7
15 x 21, 392 pages, 2013, 32 €

 






Miracles d'un autre genre. Réécritures en dehors de l'hagiographie
Olivier Biaggini et Bénédicte Milland-Bove (éds)

Que devient le miracle, motif traditionnellement associé au récit hagiographique, dès lors qu'il est transposé dans d'autres « genres » plus ou moins éloignés du contexte religieux initial ? Ce volume, portant sur les domaines français et espagnol, explore permanences et transformations du miracle sur une large période, en envisageant un vaste échantillon de nouveaux contextes : littérature juridique, historiographie, exempla, poèmes, textes fictionnels... On pourra ainsi suivre le cheminement de tel miracle célèbre, mais aussi retrouver les échos des mutations intellectuelles qui ont affecté la conception de ce phénomène.
L'approche ici proposée est délibérément de nature poétique : ce que mettent en lumière ces aventures du miracle, ce sont les processus d'adaptation et de transfert qui sont au coeur des pratiques d'écriture médiévales et relativisent nos représentations modernes de la séparation entre profane et sacré.
Rústica
Collection de la Casa de Velázquez no 132
ISBN 9788496820807
17x24 - 358 pp. - 2012 - 37 €




Faire court. L'esthétique de la brièveté dans la littérature du Moyen ÂgeFaire court. L'esthétique de la brièveté dans la littérature du Moyen Âge.
Catherine Croizy-Naquet, Laurence Harf-Lancner, et Michelle Szkilnik (éds)

Les hommes du Moyen Âge ont eu la passion des sommes encyclopédiques dans lesquelles ils espéraient réunir l'ensemble des connaissances humaines. Mais paradoxalement ils ont aussi eu le souci de la brièveté. Partagés entre le désir de dire tout ce qu'il leur fallait dire et celui de bien dire dans un exposé ramassé et synthétique, les écrivains ont trouvé un équilibre entre les deux pôles de l'amplification et de la brièveté en faisant jouer ensemble les notions plutôt qu'en les opposant. C'est à cette tension, à la manière dont les auteurs du Moyen Âge l'ont appréhendée, dépassée et utilisée à leurs propres fins que ce recueil d'articles est consacré. Analysée sous différents aspects, rhétoriques, esthétiques ou philosophiques, la notion de brièveté engage une réflexion sur l'efficacité du discours, sur le temps, sur la mémoire, sur l'inconscient individuel et collectif.
Éditeur Presses Sorbonne Nouvelle - ISBN 978-2-87854-549-4
15 x 21, 360 pages, 2011, 26 €




La grâce de Thalie ou la beauté du rire
Philippe Heuzé, Christiane Veyrard-Cosme (éds)

Le rire est-il, par nature, accouplé à la laideur ? Le « propre de l'homme » se trouve-t-il irrémédiablement sali par cette tare ? Aristote le dit dans sa Poétique, dont si grande fut l'autorité dès la Renaissance. Opinion définitive ? Les auteurs de ce volume ne le pensent pas. Poussés par l'insatisfaction, mais aussi attirés par la grâce rayonnante de Thalie, muse du rire, ils ont relu les œuvres, d'Homère à Claudel, testé les idées et les pratiques, jugé les censeurs, convoqué les maîtres (Démocrite, Horace, Rabelais, Molière…) et réfléchi aux enjeux et aux formes. En composant ce recueil, ils ont contribué à mettre en évidence les nuances et l'intensité avec lesquelles peut luire et resplendir l’éclat du rire.

Éditeur Presses Sorbonne Nouvelle - ISBN-978-2-87854-425-1
208 pages, 2011, 20 euros




Des Tristan en vers au Tristan en prose - Hommage à Emmanuèle Baumgartner
Actes des journées du 8 mars 2007 au 10 mars 2007, Université Paris III - Sorbonne Nouvelle.
Textes réunis par Laurence Harf-Lancner, Laurence Mathey-Maille, Bénédicte Milland-Bove et  Michèle Szilnik
Paris : Honoré Champion, 2009
ISBN : 978-2-7453-1846-6, 80€










Ovide métamorphosé - Les lecteurs médiévaux d'Ovide
Etudes réunies par Laurence HARF-LANCNER, Laurence MATHEY-MAILLE et Michelle SZKILNIK
Le Moyen âge a beaucoup lu, recopié, commenté, interprété « le poète léger des amours tendres », des Amours, de l'Art d'aimer, des Remèdes d'amour, des Héroïdes, et l'auteur majeur de cette vaste somme mythologique que sont les Métamorphoses. La réception médiévale d'Ovide constitue un large champ d'investigation que ce volume se propose d'explorer en tentant de mesurer, du XIIIe au XVe siècle, l'influence du poète latin dans les deux versants de son œuvre : d'abord les réécritures d'un art de dire et de penser l'amour, puis la première traduction complète des Métamorphoses, l'Ovide moralisé, rédigé au début du XIVe siècle, qui instaure une confrontation constante entre la fable et la moralisation, mais aussi entre le texte et l'image.
Éditeur Presses Sorbonne Nouvelle - ISBN 978-2-87854-442-8
15 x 21 - 2009 - Prix 27 €


 

 

Conter de Troie et d'Alexandre : Hommage à Emmanuèle Baumgartner, études réunies par Laurence Harf-Lancner, Laurence Mathey-Maille et Michelle Szkilnik, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2006, 308 p., 26 euros, ISBN: 2878543599.

Dans l'héritage antique recueilli par les clercs médiévaux, se croisent l'histoire, la légende, la fiction. Troie, ville phare de l'imaginaire médiéval, et la figure mythique d'Alexandre le Grand, sont le lieu d'une réflexion morale, politique, esthétique, mais aussi d'une représentation de l'Orient et de l'Occident dans leurs rapports conflictuels. Ce recueil interroge, à partir de textes pris dans une longue durée (XIIe-XVe siècles), rédigés en latin, en français, en allemand, les lectures parfois contradictoires qui sont faites de Troie dans sa dimension à la fois historique et modélisante, d'Alexandre auquel s'attachent une légende rose et une légende noire.

 

 



Dire et penser le temps au Moyen Age : frontières de l'histoire et du roman, études recueillies par E. Baumgartner et L. Harf-Lancner, Presses de la Sorbonne nouvelle, Paris, 2005.
















Seuils de l'oeuvre dans le texte médiéval, études réunies par E. Baumgartner et L. Harf-Lancner, 2vols, Presses de la Sorbonne Nouvelle, Paris, 2002.
















Entre fiction et histoire : Troie et Rome au Moyen- Âge, études réunies par E. Baumgartner et L. Harf-Lancner, Presses de la Sorbonne Nouvelle, Paris, 1997.















mise à jour le 16 juin 2014