EA 2288 >> EA 2288 - DILTEC >> Présentation

Présentation générale du DILTEC

Le laboratoire Didactique des Langues, des Textes et des Cultures a été fondé en 2003 par J.L. Chiss. Il réunit alors l’ancien ERADLEC, fondé par R. Galisson, et la composante CEDISCOR du SYLED, dirigée par F. Cicurel. Le Diltec a hérité d’une particularité historique essentielle pour en comprendre son fonctionnement. Il est adossé aux formations de maitrise et DEA de didactique du FLE (créées nationalement en 1983 dans le département de Didactique du FLE), devenues Master de Didactique des Langues et de fait, tous les enseignants-chercheurs titulaires du Diltec y enseignent. En outre, le Diltec est aussi étroitement lié au diplôme de Doctorat de Didactique des Langues (créé en 1984 au même endroit) et désormais porté par l’ED 268 « Langage et langues : description, théorisation, transmission ». Ce fonctionnement transversal et cette configuration bien ancrée, unique en France, permettent de proposer un parcours complet aux étudiants en didactique des langues et du FLES. Le Diltec fonctionne ainsi comme une pierre angulaire dans ce dispositif. Il peut affirmer par ses moyens humains et conceptuels une grande ouverture disciplinaire et culturelle : la 7e section dans sa diversité y est bien représentée, la 9e a sa place. Les 20e et 11e sections y ont été représentées respectivement jusqu’en 2014 et 2016. Dans la mesure où les formations en master et en doctorat sont composées presque pour moitié par des étrangers, et ce depuis l’origine de ces formations, le Diltec et le département de DFLE ont formé, et continuent de former, de très nombreux étudiants et enseignants qui sont de fait inscrits au Diltec et font depuis lors rayonner sa réputation. Ce caractère patrimonial est constitutif de la dynamique du Diltec, qui, depuis sa création, s’est beaucoup transformé. L’attractivité du département de DFLE et du Diltec pour les enseignants-chercheurs en didactique du FLES explique à la fois que des chercheurs reconnus dans le champ disciplinaire de la didactique l’aient construit, mais aussi que le renouvellement des générations de chercheurs l’ait diversifié.

L’originalité et l’identité du Diltec ont toujours été soutenues à la fois par la diversité des appartenances disciplinaires des chercheurs tous didacticiens, rattachés à des disciplines différentes (linguistique, sociolinguistique, littérature, etc.) et par l’importance accordée à leur investissement dans le champ social et institutionnel de l’éducation (formation de formateurs et d’enseignants, institutions nationales et internationales, maisons d’édition, etc.). Si le français reste la langue centrale des études, elle est toujours envisagée, quelle que soit l’approche adoptée, dans son rapport aux autres langues.


mise à jour le 11 janvier 2018