Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

Présence et usages du mythe dans le roman français et francophone depuis 1950

du 24 novembre 2011 au 26 novembre 2011



Colloque international

Lieu : Université Sorbonne nouvelle - Paris 3, Maison de la recherche, 4 rue des Irlandais, Paris 5e
Organisatrice : Marie-Hélène Boblet - EA 4400 - Écritures de la modernité, littérature et sciences humaines (EA Conventionnée CNRS)
Contact : Marie-Hélène Boblet

Programme [PDF - 175 Ko]

Présentation



Dans un siècle réputé « désenchanté », rationaliste à l'excès, des romanciers aussi divers que Pierre Jean Jouve, Claude Louis-Combet, Henry Bauchau ou Sylvie Germain ont construit leur univers romanesque à partir de l'imaginaire mythique. Les sciences humaines (anthropologie, ethnologie), le développement de la psychanalyse et le développement herméneutique de la phénoménologie favorisèrent un développement narratif nourri par l'intégration d'une part d'irrationalité, et donc par la sympathie envers l'univers du mythe. Des emprunts aux fonds aussi bien païen que chrétien s'actualisent sous la forme de figures (Hécate, dipe, Antigone...) ou bien de scenarii mythiques (la lutte de Jacob avec l'ange, le regard de la Méduse, la tentation de l'inceste). Loin toutefois de se réduire à une situation ou à un type, le mythe engage un mode d'élucidation et d'intelligence du monde. Dans Le Banquet, Socrate recourt à Diotime pour éclairer Eros. Or Eros, fils de Pénia et de Poros, est marqué par la pauvreté et par l'habileté. De Poros il tient l'art de l'expédient qui pallie l'indigence héritée de Pénia. Ce double marquage ne caractérise-t-il pas le rapport de complémentarité entre le logos (de Socrate) et le muthos (raconté par Diotime?     À la lumière de cette complémentarité, on examinera l'usage et l'opportunité romanesques du mythe depuis 1950. On vérifiera d'une part s'il conserve  le statut, la place, et la fonction supplétive qu'il a dans Le Banquet, celle de médiatiser et de subsumer une contradiction. D'autre part, le colloque réfléchira sur l'ouverture et la chance que représentent, sur fond de crise de la modernité,  le recours à une rationalité élargie et le concept d'énigmaticité


Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 17 novembre 2011