Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

Pratiques du théâtre pendant et après les dictatures dans le cône sud

du 23 avril 2020 au 24 avril 2020

Organisation : Alexandra Moreira da Silva (Sorbonne Nouvelle – IRET), Bérénice Hamidi-Kim (Institut Universitaire de France / Université Lyon 2), Christilla Vasserot (Sorbonne Nouvelle – CRICCAL), Florencia Dansilio (EHESS), Célia Jésupret (Université Lyon 2), Corentin Rostollan- Sinet (Université Lyon 2) et Joana Sanchez (Université de Strasbourg)

Présentation :
L’histoire socio-politique des pays du Sud de l’Amérique latine s’est caractérisée, depuis le milieu du XXe siècle, par une série de cycles de révolutions et de contre-révolutions. S’il existe une pluralité de définitions du « Cône Sud », cette dénomination paraît pertinente pour caractériser les trajectoires politiques similaires qu’ont connues, au-delà des spécificités propres à chaque configuration nationale, quatre pays. L’Argentine, le Brésil, le Chili et l’Uruguay ont en commun d’avoir été successivement marqués par les effervescences révolutionnaires des années 60, aboutissant dans les années 70 à la mise en place de dictatures militaires, jusqu’à une phase dite de transition (1983-1990), elle-même suivie, depuis le retour à des régimes jugés démocratiques, d’un nouveau mouvement de va-et-vient, entre le retour de la gauche dans les années 2000 et celui de la droite autoritaire dans les années 2010.

Ce contexte politique a eu une influence décisive sur l’activité artistique et notamment théâtrale dans ces pays. L’enjeu de cette double périodisation, « avant et après les dictatures », implique de s’attacher d’abord à investiguer les formes et les conditions d’existence des espaces critiques qui ont pu être maintenus ou s’ouvrir durant ces années. Quelles pratiques du théâtre ont été possibles sous les dictatures ? L’après dictature inclut pour sa part à deux temps distincts. La transition, d’abord, moment de libération de la parole dans certains pays, mais aussi, dans d’autres, d’installation d’une omertá sociale, d’une politique du silence, de l’oubli, du pardon. Quelles reconfigurations ou réinventions des pratiques artistiques se sont opérées durant ces années ? Les traces de ce passé politique, institutionnel, social, économique et culturel dans les pratiques théâtrales qui se sont développées à partir des années 2000 sont manifestes, mais elles restent à décrire et à analyser dans une perspective comparatiste.

C’est l’enjeu de ce colloque international qui réunira pour ce faire les contributions de chercheurs qui travaillent sur ces questions depuis des perspectives disciplinaires diverses (études théâtrales, études hispaniques, études lusophones, sociologie, économie) et fera dialoguer ces recherches avec des témoignages d’artistes des pays concernés.


Type :
Colloque / Journée d'étude
Lieu(x) :
Salle Athéna
Maison de la Recherche de l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
4 rue des Irlandais
75005 Paris

mise à jour le 11 mars 2020


Accès


Maison de la Recherche de l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
4 rue des Irlandais
75005 Paris

Plan d'accès

Place Monge
Cardinal Lemoine
Luxembourg