Accueil >> Université >> Université >> Portraits

Diplômés, UFR LLCSE

Portrait de Shahin Khalessi, alumni en poste à Londres

le 16 novembre 2016

Après une licence LLCE et un master en sociétés contemporaines de le monde anglo-américain, Shahin Khalessi a choisi d'intégrer une école de commerce. Il travaille aujourd'hui dans la finance, à Londres, et revient sur son parcours.

Shahin Khalessi.JPG
  • Pouvez-vous décrire votre parcours universitaire ?

Après un bac S (où j’ai lamentablement échoué à mon épreuve de mathématiques), j’ai suivi un cursus scientifique à l’université Pierre et Marie Curie, je me suis spécialisé dans le domaine de la physique des nano-objets pour mon Master. En parallèle à cela, j’ai poursuivi le cursus LLCE Anglais à la Sorbonne Nouvelle suivi du Master de sociétés contemporaines dans le monde anglo-américain. Afin de boucler la boucle de mes 10 années d’études j’ai intégré une école de commerce, l’ESSEC, où j’ai fait un Mastère Spécialisé en finance et gestion d’actifs.

  • Pourquoi le choix de votre filière à la Sorbonne Nouvelle ?

J’ai choisi la filière LLCE Anglais à la Sorbonne Nouvelle car elle traite de tous les aspects de la langue anglaise - de la grammaire à la littérature en passant par l’histoire du monde anglophone. Ma décision de poursuivre un Master en Sociétés contemporaines résulte de mon désir de mieux comprendre les interactions, influences et évolutions entre histoire de la pensée et théories économiques lors de la révolution industrielle.

  • Quel a été votre parcours à la fin de vos études ?

Je travaille depuis la fin de mes études dans la finance, tout d’abord à la BNP à Paris, puis chez Citigroup à Londres. Je travaille également sur plusieurs projets culturels et économiques permettant le rapprochement entre l’Europe et l’Iran.

  • Pourquoi avoir choisi de travailler à Londres ? Etiez-vous déjà parti à l'étranger pendant vos études ?

J’ai choisi de partir à Londres car je travaille dans la finance. Londres est la capitale des affaires avec New York. Je n’étais pas parti étudier à l’étranger durant mes études et c’est peut être un de mes regrets. Vivre et travailler dans une ville aussi cosmopolite est très enrichissant, de plus, évoluer dans un environnement qui utilise l’anglais au quotidien est crucial surtout à une époque mondialisée où la langue internationale est plus que jamais l’anglais.

  • Quel souvenir avez-vous de vos années à la Sorbonne Nouvelle ?

J’ai gardé un souvenir très agréable de mon passage à la Sorbonne Nouvelle. Ce fut une vraie agora grecque, un lieu d’apprentissage à la fois enrichissant et formateur ainsi qu’un forum d’échange d’idées avec les étudiants et les professeurs. 

  • Quel serait le conseil que vous donneriez aux étudiant.e.s de la Sorbonne Nouvelle ?

Le seul conseil que je donnerais aux étudiants de la Sorbonne Nouvelle qui vont se retrouver dans le monde du travail d’ici peu est de développer leur réseau de contacts. Le « networking » est vraiment très important, d’autant plus parce que ça marche vraiment !


Type :
Portrait
Contact :
Alice Bambaggi, service civique chargée du développement du réseau Alumni

mise à jour le 12 décembre 2017