Accueil >> Université >> Université >> Portraits

Diplômés, UFR Arts et Médias

Portrait de Pauline Tognotti

le 15 mai 2019

Rencontre avec Pauline Tognotti, étudiante en Master 2 Communication des Entreprises et des Institutions, et en contrat d'apprentissage chez Total

Photo de Pauline Tognotti
  • Pouvez-vous vous présenter ?

 Je m’appelle Pauline Tognotti et je suis étudiante en Master 2 CEI (Communication des Entreprises et des Institutions) à la Sorbonne Nouvelle.

Après avoir obtenu un Bac ES, j’ai effectué une licence LLCE Espagnol à Paris 4 (Paris Sorbonne). Forte de cette formation linguistique, j’ai ensuite décidé de m’orienter vers une formation plus professionnelle pour préparer mon futur métier. J’ai donc intégré la formation « Information – Communication » de la Sorbonne Nouvelle en troisième année de licence. J’ai ensuite poursuivi cette formation en Master 1 dans le but d’intégrer le Master 2 CEI. Il faut savoir que le M2 CEI n’accueille qu’une vingtaine d’étudiants chaque année, ce qui place la barre de la sélection très haute. J’ai obtenu d’excellents résultats en L3 et en M1, et j’ai également eu la chance d’effectuer deux très bons stages de fin d’année chez EDF, ce qui m’a permis de constituer un très bon dossier et d’obtenir ma place en M2 CEI.

Le M2 CEI s’articule entre trois jours en entreprise (lundi, mardi et mercredi) et deux jours à l’université (jeudi et vendredi). Le rythme de cette année est intense, mais j’apprends beaucoup pour cette dernière année d’études. Je ne regrette en aucun cas ce choix.

Je suis chargée de communication interne au sein de la Direction de la communication de la branche Marketing & Services. Nous sommes en relation constante avec l’ensemble des métiers de la branche afin de valoriser leurs activités, la recherche ou encore les nouveaux produits qui seront ensuite commercialisés.

J’écris des articles pour l’intranet ainsi que pour le magazine interne de la branche, je rédige et me charge de l’envoi de la newsletter aux 30 000 collaborateurs de la branche, je participe à la rédaction et au suivi de production de la brochure annuelle présentant les chiffres et les faits marquants de la branche chaque année, et j’aide également à l’organisation d’évènements internes.

  • Quels bénéfices retirez-vous de cette expérience ?

Cette année en contrat d’apprentissage est très bénéfique pour moi. Je suis considérée comme un membre à part entière de l’équipe, ce qui me permet d’être pleinement impliquée sur tous les dossiers que l’on me confie et d’être force de proposition. L’activité de la branche et du groupe Total est très variée, ce qui diversifie les sujets que je traite au quotidien. J’en apprends tous les jours.

J’apprends à travailler en autonomie sur des sujets complexes, et sur des durées de temps parfois courtes pour être en phase avec l’actualité. Je me sens valorisée grâce aux missions que l’on me confie.

Je peux également mettre à profit les enseignements dispensés dans le cadre du master, ce qui développe mon esprit critique et ma prise d’initiative. Il y a un très bon équilibre entre les cours et l’immersion en entreprise, les deux sont totalement complémentaires.

Le contrat d’apprentissage est une très bonne façon d’entrer dans le monde du travail.

  • Avez-vous un conseil à donner aux étudiant.e.s de la Sorbonne Nouvelle ? 

Il faut savoir que le rythme d’alternance, bien que très enrichissant, est assez intense, et parfois fatiguant. Les journées sont parfois longues, et il faut savoir jongler entre la gestion des dossiers professionnels et des travaux universitaires, ce qui demande une très bonne organisation. En général, les universitaires ont acquis cette organisation et l’autonomie nécessaire dans la gestion des tâches. Il faut en plus bien sûr garder du temps pour soi, pour décompresser et se reposer.

Je conseille donc aux futurs étudiants du M2 CEI de choisir (pour leur contrat d’apprentissage) un secteur d’activité qui leur plaît, afin que les trois jours en entreprise soient un plaisir et qu’ils soient impliqués dans de nouvelles missions. Il est important de se montrer volontaire durant cette année d’apprentissage, car parfois, il est possible d’être embauché dans l’entreprise à la fin du contrat (même si c’est de plus en plus rare aujourd’hui). Et si ce n’est pas le cas, c’est une belle expérience à faire valoir par la suite, notamment dans la recherche d’un emploi.

Je conseillerai également à tous les étudiants de la Sorbonne Nouvelle d’avoir confiance en eux. Nous avons la chance de pouvoir suivre des formations de qualité, qui sont souvent très reconnues et valorisantes sur le marché du travail. Nous sommes polyvalents, autonomes dans nos tâches et dans nos prises d’initiatives, et avons appris à développer un esprit critique. Toutes ces qualités sont aujourd’hui recherchées par les organisations. Nous avons donc toutes les chances de trouver un métier qui nous plaît et d’avoir une belle carrière, quel que soit le secteur d’activité choisi.

  • Quels sont vos projets ?  

L’année passe très vite ; les cours sont presque terminés, et pourtant j’ai l’impression que la rentrée était hier. Je dois commencer la rédaction de mon mémoire à rendre en octobre, sans pour autant délaisser mes missions professionnelles (mon contrat se termine fin novembre). Cela occupera une bonne partie de la fin de mon année universitaire.

En parallèle, je dois préparer mon insertion professionnelle. Je sais où je veux aller, et je suis plutôt confiante pour cette étape, notamment grâce à mes bonnes expériences professionnelles et ma formation très complète.

Ce sont donc plusieurs étapes importantes se profilent, mais je vais les prendre les unes après les autres, tout en gardant un esprit clair et une confiance en soi nécessaire à la réussite.


Type :
Portrait
Contact :
Frida Fofana - aide au développement du réseau Alumni en Service Civique

mise à jour le 15 mai 2019