Accueil >> Université >> Université >> Portraits

Diplômés, Vie étudiante, UFR LLD

Portrait de Manon Rivallain

le 16 mars 2018

Étudiante en Master 2 LATERP, Manon Rivallain est actuellement en contrat de professionnalisation chez Interforum en tant qu'assistante relation éditeurs

Manon Rivallain.jpg
  • Pouvez-vous vous présenter ? 

Je m’appelle Manon Rivallain et je suis actuellement en Master 2 LATERP (Lettres appliquées aux techniques éditoriales et à la rédaction professionnelle) à la Sorbonne Nouvelle.

Pour reprendre rapidement mon parcours, j’ai fait un BAC ES (économique et social), puis j’ai intégré une classe préparatoire littéraire au lycée Michelet à Vanves. À la fin de cette première année d’hypokhâgne, j’ai décidé de repasser à l’université et j’ai débuté une licence de Lettres modernes parcours Communication au sein de l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3. Suite à mes trois années de licence, j’ai postulé pour le Master 1 Lettres modernes parcours Discours, culture, médias, ainsi que pour le Master 1 Information-Communication, tous deux à Paris 3, ne sachant lequel choisir. J’ai finalement été admise aux deux et ai donc décidé d’intégrer les deux en même temps, avec l’accord de mon université. Néanmoins, aucun aménagement d’emploi du temps n’était prévu pour ce double Master qui n’existe pas en tant que tel. On m’a permis d’intégrer ces deux M1 à l’unique condition que je puisse être présente à tous les cours, et réaliser toutes les épreuves propres à chaque parcours. Il me fallait réaliser deux mémoires et un stage (dans le cadre du M1 Information-Communication) : mes deux directeurs de mémoire, M. Michel Bernard en Lettres et M. Fabrice Rochelandet en Communication, ont accepté que je réalise un mémoire commun. J’ai donc travaillé sur le passage du livre papier au livre numérique tout au long de l’année. J’ai parallèlement réalisé un stage au second semestre au sein de l’agence éditoriale Mativox.

C’est suite à ces deux Master 1 que j’ai postulé au Master 2 professionnel LATERP pour l’année 2017-2018, que j’ai intégré avec un contrat de professionnalisation. Mon emploi du temps s’articule entre deux jours de cours à l’université (lundi et mardi) et trois jours à l’entreprise (mercredi, jeudi et vendredi).

  • Vous êtes en contrat de professionnalisation cette année chez Interforum, quelles y sont vos missions ?

J’ai été embauchée en tant qu’assistante relation éditeurs au sein d’Interforum, filiale du groupe Editis assurant la diffusion et la distribution des ouvrages de plus de 150 éditeurs. En tant que véritable salariée, plusieurs tâches me sont confiées. J’assure l'intégration et le suivi des éditeurs au sein d’Interforum, ainsi que leur formation à nos outils informatiques. Ma deuxième mission est d’organiser des conférences trimestrielles autour de thèmes éditoriaux pour tous nos éditeurs. Et enfin, je m’occupe de rédiger la lettre d’information trimestrielle d’Interforum, diffusée à tous nos éditeurs.

  • Quels bénéfices retirez-vous de cette expérience ?

Je suis particulièrement satisfaite de cette expérience. J’ai l’impression d’être une salariée à part entière de l’entreprise, d’être considérée en tant que véritable professionnelle. J’ai la possibilité de mettre en application mes acquis, mais aussi d’apprendre de nouvelles choses. En outre, c’est principalement la confiance en soi et l’autonomie que j’apprends véritablement cette année à Interforum. J'apprécie avoir une certaine liberté dans l'organisation de mon travail et dans les décisions à prendre, on me confie de nombreuses tâches et on me fait confiance pour les mener à bien. J’adore entrer de cette manière dans le monde du travail, c’est véritablement ce que j’attendais d’un contrat de professionnalisation.

  • Avez-vous un conseil à donner aux étudiant.e.s de la Sorbonne Nouvelle ? 

Il faut savoir que ce rythme de 2 jours / 3 jours est particulièrement exigeant. C’est très déroutant de changer totalement de casquette au sein d’une même semaine : je suis à la fois étudiante, assise sur les bancs de l’école, à écouter les professeurs, et professionnelle, active dans le monde du travail. J’ai l’impression d’avoir deux semaines au sein d’une même semaine. C’est parfois épuisant car nous avons de grosses journées à l’université (deux jours entiers de cours) et qu’il me faut ensuite enchaîner avec trois jours à l’entreprise, où je dois rattraper mon absence de début de semaine et assurer la fin de semaine en seulement trois jours.

Je conseille donc aux étudiant.e.s souhaitant intégrer ce Master ou n’importe quel autre Master professionnel d’être organisé. Il faut gérer les cours, les devoirs imposés, les partiels, les travaux de groupe, la rédaction d’une sorte de mémoire de stage, et gérer les exigences du travail. Il faut prendre le pli et avoir une organisation sans faille pour ne pas perdre pieds, ni dans les cours, ni au travail.

Mon autre conseil serait d’être motivé et de trouver un travail qui nous plaît vraiment. Je pense qu’il serait impossible de suivre ce rythme sans aimer ce que nous faisons au sein de l’entreprise. Avoir un contrat de professionnalisation c’est bien, c’est avantageux dans tous les sens du terme, mais il ne faut pas prendre la première offre venue, même si elles ne sont pas toujours faciles à trouver. 

  • Quels sont vos projets ?

Pour le moment, mon année est rythmée par la remise des dossiers pour l’université et par les deadlines imposées par mon travail chez Interforum. Je ne vois pas les semaines passer. Si je dois me projeter à la fin août, date de fin de mon contrat, j’espère pouvoir rester chez Interforum, car je m’y plais beaucoup. J’apprécie véritablement toutes mes missions, le contact avec les éditeurs, les rencontres, le travail en équipe… J’essaye aussi de découvrir les autres métiers réalisés dans mon entreprise, en interrogeant des collègues, en réalisant différentes réunions. J'aimerais pouvoir m'engager à long terme pour continuer à mener mes missions à bien, et développer de nouveaux projets. 


Type :
Portrait
Contact :
Yosra EL HELLAL - chargée du développement du réseau alumni en service civique

mise à jour le 19 mars 2018