Accueil >> Université >> Université >> Portraits

Diplômés, UFR Arts et Médias

Portrait de Hugo Croizet

le 15 mai 2019

Rencontre avec Hugo Croizet, étudiant en Master 2 Communication des Entreprises et des Institutions, et en contrat de professionnalisation chez Île-de-France Mobilités (ex STIF)

Photo de Hugo Croizet
  • Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Hugo Croizet, étudiant en Master 2 Communication des Entreprises et des Institutions à la Sorbonne Nouvelle. Après une classe prépa littéraire et une licence de journalisme, j’ai intégré en Master l’Institut de la Communication et des Médias de Paris 3 pour diversifier mes compétences en matière de communication et approfondir mon bagage théorique. J’ai réalisé plusieurs stages dans des rédactions de télévision et de la presse écrite (France 2, Uni-Éditions), qui m’ont appris énormément sur le fonctionnement des médias, la rigueur journalistique et les impératifs de l’actualité. J’ai ensuite décidé de m’éloigner du journalisme pour appréhender un versant plus institutionnel de la communication, les relations presse. 

Je suis au poste d’Assistant Relations Presse et Digital à Île-de-France Mobilités, l’autorité organisatrice des transports en Île-de-France (ex STIF). Au sein de la direction de la communication, je travaille avec l’équipe des attachés de presse pour communiquer auprès des médias et du grand public. Il s’agit de mettre en valeur les actions menées par la région Île-de-France en faveur des transports en commun, et de tenir les Franciliens informés sur les grands projets et les transformations en cours sur le réseau. Avec l’arrivée prochaine du Grand Paris Express, la refonte du réseau de bus parisien et la transformation du système de billettique, autant dire qu’il y a de la matière pour communiquer ! Au quotidien, je rédige et j’envoie des communiqués de presse, j’organise des conférences de presse et je participe aussi à l’élaboration de la stratégie de la communication digitale.

  • Quels bénéfices retirez-vous de cette expérience ?

Mettre mes compétences au service du plus grand réseau de transports en commun de France est un véritable privilège. Outre la mission de service public, c’est surtout la diversité des tâches et des sujets qui m’intéresse dans ce métier. J’ai appris à être réactif, à m’adapter aux contraintes et à l’imprévu, et surtout à travailler en équipe pour atteindre les objectifs. L’entraide est indispensable dans toute organisation, et elle est la clé pour une intégration réussie. Travailler dans une collectivité territoriale, c’est aussi l’occasion de s’approcher au plus près des instances démocratiques, et de saisir les différents enjeux politiques et sociaux qui existent au sein du territoire. C’est véritablement une expérience enrichissante à tous les niveaux, humainement comme intellectuellement.  

  • Avez-vous un conseil à donner aux étudiant.e.s de la Sorbonne Nouvelle ?

Vous avez le droit de vous tromper ! Dans les choix d’orientation, il n’y a pas de bonne formule ou de voie royale. J’ai moi-même beaucoup hésité, essayé des cursus qui finalement ne me convenaient pas. Cela peut prendre du temps de trouver sa vocation, et c’est en essayant que l’on découvre ce qui nous plait ou pas. Dans le travail au quotidien, c’est aussi grâce aux erreurs que l’on progresse, il ne faut pas s’autocensurer par peur de l’échec. 

Pensez aussi à bien vous entourer, à l’université comme au travail. Travailler avec des gens de confiance sur qui l’on peut compter, c’est le meilleur moyen de réduire le stress et de trouver la motivation pour mener à bien des projets !

  • Quels sont vos projets ?

Dans un futur proche, c’est surtout le rendu de mon mémoire qui occupe mon esprit. Mon contrat à Île-de-France Mobilités se terminant en novembre, je me laisse un peu de temps pour faire le point sur mes envies et mes ambitions futures. Si les médias et la presse restent mon domaine de prédilection, mes expériences et ma formation à la Sorbonne Nouvelle m’ont doté d’outils pour aborder d’autres disciplines de la communication, comme le community management, la communication interne… Mais je sais que la communication territoriale me plaît, que les enjeux politiques et citoyens me passionnent et que j’adorerais poursuivre dans cette voie là. Je reste ouvert aux opportunités, avec pourquoi pas la possibilité d’aller travailler dans d’autres grandes villes à l’étranger.

 

Type :
Portrait
Contact :
Frida Fofana - aide au développement du réseau Alumni en Service Civique

mise à jour le 15 mai 2019