Accueil >> Université >> Université >> Portraits

Diplômés, UFR Arts et Médias, Enseignement à distance

Portrait d'Agnès Baldacchino-Costa

le 16 mai 2019

"Notre expérience est souvent plus riche et fournie qu'on ne le pense." Rencontre avec Agnès Baldacchino-Costa.

Photo d'Agnès Baldacchino-Costa
  • Quand et pourquoi avez-vous envisagé de faire une VAE ? Quelle a été votre motivation principale ?

J’ai dû arrêter mes études en cours de première année de LEA, en espérant pouvoir les reprendre à un moment donné. Les circonstances n’ont malheureusement pas rendu cela possible.

Au cours de ma carrière professionnelle dans l'audiovisuel, j’ai à plusieurs reprises envisagé de faire une VAE, ne serait-ce que pour une reconnaissance personnelle. Mais je pensais que cela ne m’était pas destiné, mon parcours me semblant plutôt chaotique ou trop « technique » pour un diplôme universitaire.

Lors d’une période de recherche d’emploi, au cours de laquelle j’étais consultante indépendante, j’ai souhaité postuler auprès d’organismes institutionnels, tels que le CNC (Centre National du Cinéma), Unifrance ou l’Institut français. Or, la majorité des postes qui m’intéressaient dans ces institutions culturelles exigeait au minimum un niveau d’études BAC + 3.

C’est ce dernier point qui m’a vraiment motivée dans la démarche d’une VAE ; je souhaitais ainsi me laisser la possibilité et la liberté de pouvoir candidater auprès de ces organismes.

 

  • Avez-vous été accompagnée dans votre réflexion afin de définir votre projet professionnel et le choix de la formation la plus adaptée à celui-ci ?

Le choix de la formation a été assez simple pour moi. J’ai effectué toute ma carrière dans l’audiovisuel ; la Licence Cinéma et Audiovisuel me semblait tout à fait adaptée, et était comme une évidence.

J’étais également motivée par l’envie de me prouver que j’étais capable d’obtenir un diplôme universitaire.

 

  • Quel est votre poste actuel ? Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

Je suis actuellement « Producer Liaison & Head of Technical Dpt » pour un distributeur international de documentaires.

C’est un poste très varié et transversal, qui me permet d’être impliquée dans toutes les étapes de la distribution.

J’apprécie tout particulièrement ma participation aux acquisitions de programmes : rencontrer les producteurs, lire les dossiers de projets, visionner les films finis, évaluer le potentiel international…

 

  • Quels sont vos projets futurs ?

Pour l’instant, je souhaite me consacrer au développement de la petite structure pour laquelle je travaille actuellement. Je la vois grandir depuis ses débuts il y a 4 ans et demi, et participer à cette évolution est particulièrement épanouissant.

J’envisage une éventuelle reprise d’études un peu plus tard, si mon emploi du temps le permet, et/ou de relancer mon projet de rejoindre une institution culturelle. La Cinémathèque du documentaire m’intéresse tout spécialement.

 

  • Estimez-vous que cette démarche ait apporté une plus-value à votre parcours professionnel ?

La plus-value est surtout personnelle pour l’instant. D’un point de vue professionnel, j’ai à présent la possibilité de postuler à des postes qui auparavant ne m’étaient pas accessibles.

 

  • Quels conseils donneriez-vous à une personne qui souhaite faire une VAE ?

Une VAE peut sembler fastidieuse ou difficile, mais une fois le travail commencé, c’est tout à fait passionnant. Mon principal conseil à toute personne souhaitant faire une VAE est de se faire confiance. Notre expérience est souvent plus riche et fournie qu’on ne le pense.

L’aide de la conseillère VAE est aussi précieuse.

 

  • Quel sentiment retirez-vous de cette expérience ?

De la fierté et de l'épanouissement.


Type :
Portrait
Contact :
Frida Fofana - aide au développement du réseau Alumni en Service Civique

mise à jour le 16 mai 2019