PRISMES - EA 4398 >> PRISMES - EA 4398 >> Etudes Irlandaises

Centre de recherche

Etudes et Recherches Irlandaises et Nord-Irlandaises (ERIN)

Adresse :
Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 5, rue de l'école de Médecine
75006 PARIS
Mél :
cliona.ni-riordain@sorbonne-nouvelle.fr
Téléphone :
01 40 51 33 00
Télécopie :
01 40 51 33 19
Structure(s) de rattachement :
PRISMES - Langues, Textes, Arts et Cultures du Monde Anglophone - EA 4398

Composition de l'équipe

L'équipe de recherche en études irlandaises de la Sorbonne Nouvelle-Paris 3 rassemble des enseignants-chercheurs et des jeunes doctorants travaillant sur l'Irlande dans les domaines des sciences humaines et sociales, de la littérature et des arts visuels.

Membres de l'équipe

Présentation

ERIN-Pôle Irlande accueille des chercheurs en études irlandaises en France et en Irlande.

Dans le cadre du plan quadriennal précédent (2008-2012), c’est autour du thème des rapports entre l’Irlande et « l’Est » que les activités de ERIN se sont concentrées.

De 2013 à 2017, nous avons engagé un nouveau cycle de recherche sur la notion de "Neglect". Ce projet s'articulait autour des sujets (politiques, sociaux, littéraires, culturels) qui ont été mis à l’écart lors de la construction des deux Irlande, et qui, ayant été volontairement oblitérés des imaginaires collectifs par les pouvoirs en place de chaque côté de la frontière, remontent ces dernières années à la surface de la conscience publique et nécessitent d’être pris en compte. Cette thématique nous a paru particulièrement pertinente dans le contexte du débat actuel en Irlande sur l’élaboration d’une mémoire « nationale » consensuelle et apaisée dans un cadre de sortie de conflit. Ce débat avait une résonance toute particulière dans le contexte des commémorations du centenaire des événements de 1916 (l’Insurrection de Pâques et la Bataille de la Somme).

Dans le cadre du prochain projet quinquennal, et dans la continuité du précédent projet autour de la notion de "Neglect", les membres de ERIN-Pôle Irlande ont choisi d'orienter leurs recherches autour de la thématique "De la honte à la survisibilisation"Un premier volet de ce projet portera sur les nouvelles pratiques performatives qui ont émergé grâce à la visibilité de la communauté LGBT en Irlande. Ce volet du projet s'intéressera à la centralité de la honte dans un ensemble d'interventions récentes relevant du théâtre ou de la performance queer en Irlande. Invisibilité, silence, honte, processus de "visibilisation", libération de la parole sont au coeur d'un deuxième volet du projet consacré aux Magdalen Laundries, dont les différents processus de "mise en visibilité" au cours des quinze dernières années par des documentaires, des pièces de théâtre ou des performances, relèvent de la visibilité officielle et posent la question fondamentale de la place et de la visibilité des Magdalen Laundries dans l'Histoire nationale et de la pertinence qu'il y a à écrire cette page de l'Histoire, voire à l'enseigner.  Ce projet de recherche en civilisation sera intimement lié à un troisième volet en poésie contemporaine, qui s'intéressera à la façon dont la destruction des objets (meubles, immeubles) qui appartiennent à l'histoire de l'Irlande relève d'un processus d'invisibilisation que la poésie irlandaise contemporaine s'efforce de dévoiler et de révéler, comme dans les poèmes de Derek Mahon. Enfin, le thème de l'invisibilisation sera abordé dans un quatrième volet de recherche en littérature. La représentation du travail invisible dans la littérature irlandaise de la première moitié du XXe siècle y trouve de la sorte à s'infléchir vers des questions de mise en scène, de focale narrative, de dispositifs d'écriture qui englobent aussi bien la poésie que le théâtre, incluant en conséquence l'oeuvre de Yeats, Joyce et Beckett, mais cherchant également à redonner une nouvelle visibilité à des femmes écrivains souvent absentes de la généalogie du modernisme irlandais des années 1920-1930. Les thèmes de la "visibilisation" et de "l'invisibilisation" sont enfin au coeur des préoccupations du cinquième volet de ce projet, qui porte sur les langues minoritaires et a été lancé lors du colloque "Tipping the Scales" à Paris 3 en 2016 ; ici le cas de l'Ulster-scots sera tout particulièrement étudié, et on essaiera de déterminer les facteurs qui déclenchent la décision d'intervenir, après des décennies d'inaction, afin de défendre ce qui reste de cette langue et de cette culture pour qu'elles soient reconnues comme partie intégrante du paysage culturel environnant. Enfin, un sixième et dernier volet concernera l'invisibilisation des Protestants dans l'historiographie des mouvements nationalistes de la fin du XIXe siècle. 

Deux colloques internationaux, plusieurs journées d'études ainsi que les séances de notre séminaire mensuel "Irish Tuesday" (cf. calendrier des séances 2017-2018) nous permettront de creuser des aspects particuliers de cette réflexion et de faire connaître notre travail dans une logique transdisciplinaire. 

Les membres de ERIN-Pôle Irlande participent aussi activement aux axes transversaux de recherche au sein de Prismes. 

Partenariats

Depuis 2003, ERIN-Pôle Irlande est  un des membres fondateurs d’un réseau international dans le domaine des Etudes Irlandaises : ISDRN (Irish Studies Doctoral Research Network). Ces « partenaires privilégiés », internationalement reconnus, sont University College, Dublin (resp. Dr. PJ Mathews), l’Institute of Irish Studies, University of Liverpool (resp. Dr. Frank Shovlin) et St Patrick’s College, Dublin (resp. Pr. Noreen Doody). Nous avons ainsi organisé six colloques « jeunes chercheurs » regroupant des doctorants des différentes universités.

Le dernier colloque du réseau a eu lieu le 8 & 9 juillet 2014 à University College, Dublin (https://www.spd.dcu.ie/site/news/ISDRNSymposium.shtml). 

Le prochain colloque aura lieu à la Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle- Paris 3 du 8 au 9 juin 2018, et s'intitulera: "Mapping Irish Studies in the 21st century".


Le laboratoire de recherches ERIN-Pôle Irlande est en train d'établir un partenariat avec le Centre Culturel Irlandais de Paris, avec lequel il va prochainement signer une convention afin d'organiser conjointement des évènements et des rencontres autour d'écrivains ou d'artistes.

mise à jour le 7 juin 2019