Accueil >> Université

Nouvelle université : une ambition partagée

le 5 mai 2017

Les présidents des universités ont réuni le 19 avril les membres des comités thématiques pour un premier séminaire de travail. La co-construction de la plus grande université parisienne est engagée.




Carle Bonafous-Murat (Sorbonne Nouvelle), Frédéric Dardel (Paris Descartes), Christine Clerici (Paris Diderot), Jean-Pierre Astruc (Paris 13) et François Houllier (USPC), ont réuni le 19 avril les membres des comités thématiques pour une première présentation de la méthode de travail mise en place pour les mois à venir.

« C’est un projet enthousiasmant, qui va mobiliser temps et énergie. Cette ambition que nous portons tous, va nous permettre d’aller vers l’université que nous souhaitons construire, ensemble, sur la base des identités et cultures des uns et des autres. » a introduit Christine Clerici.

Ce premier séminaire de travail, auquel plus de 160 personnes ont participé, a permis un point d’étape et d’information après le vote positif des établissements sur la feuille de route pour la construction d’une nouvelle université au sein d’USPC, la rédaction d’une nouvelle lettre d’ambition pour l’Idex qui a conduit le commissariat général à l’investissement à donner son accord pour que USPC présente un nouveau dossier en fin d’année 2017.

Les travaux relatifs à la création de la nouvelle université sont désormais pleinement engagés et des enjeux à traiter en priorité ont été identifiés : l’équilibre des secteurs disciplinaires et leur représentativité dans les futures instances, le lien fort entre formation et recherche ou le volet social du projet, entre autres.

  • La co-construction au cœur de la démarche

Comment cette nouvelle université va-t-elle être modelée, définie, positionnée ?
« Comment organiser un établissement de cette dimension ? Dans la réflexion menée, nous partons de la situation initiale, regardons ce qui se fait ailleurs, et essayons de réfléchir aux scénarios possibles d’évolution. », a expliqué Frédéric Dardel.

Afin d’organiser le travail, des comités et des groupes de travail se constituent et se réuniront régulièrement, avec des rôles et des champs d’intervention spécifiques. Y participeront les communautés des quatre universités, notamment des élus des conseils, en veillant à la représentativité des personnels enseignants, chercheurs, administratifs, des étudiants et des partenaires.

- Comité des présidents : une fois par semaine, les quatre présidents d’université et le président de USPC se réunissent pour déterminer les orientations politiques et définir les travaux à mener en priorité.
- Comité de pilotage (Copil) :
les présidents, les vice-présidents statutaires (CA, CR, CFVU et vice-présidents étudiants) des quatre universités et les quatre directeurs généraux des services s’assurent du cadrage du projet lors d’échanges bimensuels.
- Comités thématiques : ils seront chargés d’instruire chaque grand chantier à engager pour la création de la nouvelle université et pourront solliciter des « groupes opérationnels », en fonction de la thématique abordée.

Des « groupes administration » viennent compléter le processus. Déjà réunis plusieurs fois, ils ont remis un état des lieux partagé par domaine de compétences qui recense et priorise les chantiers à mener. Ces groupes alimentent les travaux des DGS et viendront en appui des comités thématiques.
Des propositions de structuration, des hypothèses de travail et des demandes d’arbitrages alimenteront les échanges entre les comités thématiques et les différents groupes.
Tous ces éléments seront également discutés au sein des instances des universités et diffusés à l’ensemble des communautés.

« C’est un processus complexe » a admis Carle Bonafous-Murat, « mais il importe qu’il soit bien formalisé pour que chacune et chacun sache quel sera le travail à accomplir ».

Côté calendrier : les premières réunions des comités thématiques auront lieu dès le mois de mai. D’ici juin 2018, l’objectif est de définir de manière précise ce que sera et comment fonctionnera la nouvelle université qui sera créée au 1er janvier 2019.
 

  • L’information, un enjeu majeur

« Nous sommes partis d’un principe d’université pour tous ce qui implique d'informer largement et très régulièrement nos communautés » a souligné Jean-Pierre Astruc.

Pour s’assurer de la bonne information de tous, un site internet dédié au projet sera créé.  D’ici là, chaque université relaiera sur son site web et selon ses modes habituels de communication l’ensemble des informations et les dernières actualités liées à la démarche. Les comptes rendus, ordres du jour, supports de présentation, composition des groupes… seront mis à disposition.

D’autres rendez-vous d’information et de débat seront également organisés par les quatre présidents dans les différentes universités pour échanger à chaque étape clé.

 

  •  La vidéo du séminiare
      
                          

mise à jour le 6 septembre 2017