Accueil >> International >> Stratégie internationale >> Formations internationales

Nos formations internationales

Les masters internationaux

        Dans le cadre de son actuel contrat quadriennal, l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 a fait le choix de développer des formations diplômantes internationales de niveau master et de délimiter, d'ici à 2012, 4 à 6 projets de masters internationaux. Ces masters ont pour objectif de renforcer l'offre de formation existante par la mise en place de cursus spécifiques et complémentaires, tout en offrant la possibilité aux étudiants de suivre des parcours de mobilité diversifiés et originaux.
        Les masters internationaux permettent aux étudiants qui bénéficient de ce type de formation d'obtenir, selon le cas de figure, un diplôme conjoint, un double diplôme (ou un diplôme multiple selon le nombre d'universités impliquées), ou un supplément international à des diplômes existants.
        C'est le cas du master mention "Etudes cinématographiques et audiovisuelles", spécialité "Pratiques contemporaines de l'image: art, public, patrimoine" ouvert depuis 2007 avec l'Université d'Udine. A la rentrée 2010-2011 le partenariat sera élargi à 4 autres établissements que sont l'Université catholique de Milan,l'Unversité de la Ruhr à Bochum, l'Université de Liège et l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense.
 

Les formations intensives

          Celles-ci sont assez nombreuses et diversifiées, en particulier dans le domaine du français et de la littérature (c'est évidemment une de nos spécialités, très demandée dans de nombreux pays), ainsi que dans celui des Langues Etrangères Appliquées. Mais cela peut concerner aussi d'autres domaines comme le Cinéma, le Théâtre, les Etudes européennes, etc. En fait la plupart des composantes de Paris 3 sont impliquées ainsi dans ces « exportations de formation » liées à nos spécialités et à la reconnaissance de nos compétences.
          Elles sont en général définies dès la signature d'accords-cadres avec des partenaires qui nous sollicitent régulièrement, en particulier pour assurer des missions de formation intensive dans leur université. Elles occupent souvent des durées d'une semaine (deux maximum), assez denses (25 heures de cours/semaine). Elles impliquent souvent plusieurs enseignants de Paris 3, qui y retournent régulièrement, parfois pendant plusieurs années, créant des réseaux personnels, une tradition qui aimerait s'institutionnaliser plus fermement, etc. Elles sont (ou plutôt : elles étaient - la crise est passée par là) souvent financées par le MAE (via les SCAC - Service de Coopération et d'Action Culturelle).
          Parmi les partenaires avec qui ces réseaux fonctionnent bien, et depuis longtemps, on peut citer la « filière francophone » développée à l'Université Corvinus (Hongrie), qui va peut-être devenir un double diplôme prochainement, ou la formation au département de français de l'Université Fu-Jen (Taïwan) lancée par LLFL,  ou encore les formations en Russie (Université de l'Amitié des Peuples) montées par la LEA, au Liban (à l'USEK) par LLFL, en Egypte (à l'UFE) par la LEA, à Jakarta (IKJ) et à Cuba (EICTV) par le Cinéma, etc.

Les formations délocalisées

        Lorsqu'une université n'a pas compétence à délivrer un diplôme dans un domaine donné, elle peut, via un partenariat international spécifique, faire appel à une autre université qui peut assurer cette formation. Dans ce cas, le diplôme délivré sera celui de l'université autorisée à assurer cette formation et à délivrer ce diplôme. Ce diplôme délocalisé n'implique pas une mobilité des étudiants.

Les séminaires conjoints de doctorat

          A l'initiative du SRI et en association étroite avec un de nos partenaires les plus proches, l'Université de Montréal, deux projets d'élaboration en commun d'une formation spécialisée ont abouti en 2007 à la mise en place de deux « séminaires conjoints de doctorat », l'un dans le domaine de « Etudes Anglaises » et rassemblant le département Monde anglophone de Paris 3 et le Département d'études anglaises de l'Université de Montréal, l'autre dans le domaine des « Etudes Cinématographiques » et regroupant le département Cinéma et audiovisuel de Paris 3 et le Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques de l'Université de Montréal.
          Ces deux formations, qui n'aboutissent pas à des diplômes conjoints, mais sont seulement des séminaires conjoints de formation doctorale, ont ouvert dès l'année universitaire 2007-2008 avec des cycles de séminaires de doctorat où interviennent, devant un public de doctorants, des enseignants chercheurs des deux universités, qui sont régulièrement renouvelés. C'est une collaboration simple, efficace, relativement peu coûteuse, qui se veut durable et qui réunit des partenaires qui se connaissent bien et depuis longtemps. Elle s'est inscrite « naturellement » comme une annexe dans l'accord-cadre conclu avec l'Université de Montréal.
Ces séminaires conjoints se tiennent à la fois à Montréal et à Paris, selon des formules pédagogiques originales et légèrement différentes (impliquant soit de la mobilité étudiante, soit de la mobilité enseignante).
         Outre le financement venant du partenaire (université de Montréal), le SRI s'est efforcé de trouver les moyens de financer ces programmes, d'une part sur ces fonds propres, d'autre part en répondant à l'appel d'offre « Expérimentations et partenariats » de la Région Ile de France. Ce dispositif de soutien aux expérimentations de projets de mobilité et aux partenariats institutionnels en faveur de la mobilité internationale des étudiants, a permis de financer le lancement des cycles conjoints de « Séminaire de littérature nord-américaine » avec une subvention régionale de 19 870 €  et de « Séminaire d'études cinématographiques » avec une subvention de 25 130 €.
          Renouvelés en 2008-2009 et pour la troisième année consécutive en 2009-2010, ces séminaires, qui donnent une grande satisfaction aux partenaires, bénéficient du soutien financier et logistique du Service des relations internationales.

mise à jour le 9 décembre 2014