EA 4398 PRISMES >> Vie de l'unité >> Missions des étudiant(e)s

Recherche, Vie étudiante

Marie-Claire Lemarchand-Chauvin nous parle de sa mission à Louvain

du 5 juillet 2017 au 7 juillet 2017

mcc.jpg
  • Pouvez-vous résumer votre parcours universitaire depuis le bac ?

Après avoir travaillé une dizaine d’années en tant qu’enseignante dans des établissements du secondaire de l’académie de Créteil, j’ai intégré à plein temps à l’IUFM puis l’ESPE de cette même académie en tant que formatrice d’anglais. Mon travail au sein du Master MEEF d’anglais m’a donné envie de reprendre mes études et de m’intéresser à la formation des enseignants stagiaires sous l’angle de la recherche en didactique, et non plus uniquement sous celui de la didactique liée au terrain.

  • Quel est votre sujet de thèse ?

Je suis inscrite en doctorat au sein de l’ED 514 depuis septembre 2016 et je fais une thèse en didactique de l’anglais sous la direction du Professeur Claire Tardieu (Sorbonne-Nouvelle) et la co-direction du Professeur Joëlle Aden (ESPE/UPEC). Ma thèse porte sur la construction de l’identité professionnelle des enseignants stagiaires d’anglais et sur le rôle que les émotions peuvent avoir dans ce processus.

  • Où est-ce que vous êtes partie et pendant combien de temps ?

Après avoir assisté à quelques colloques, j’ai compris l’importance de communiquer pour un doctorant. J’ai répondu à un appel pour le colloque Emotissage : Affect dans l’apprentissage des langues organisé par l’Université Catholique de Louvain du 5 au 7 juillet 2017. Ma proposition de communication a été acceptée et j’ai pu participer à ce colloque international.

  • Quelle place a pris cette mission dans votre doctorat ?

Il me semble que communiquer est un atout pour un doctorant car cela l’oblige à présenter un pan de sa recherche de façon claire et concise dans un temps restreint. Cela lui permet aussi d’avoir un retour sur un aspect de son travail, de voir l’intérêt qu’il peut susciter. Ma présentation a eu du succès et cela m’a permis de faire la connaissance de chercheurs qui ont émis le souhait de travailler avec moi. J’ai, par ailleurs, beaucoup appris en écoutant les communications des chercheurs présents, et j’ai pu discuter avec certains pour obtenir de plus amples explications sur leurs travaux et leur méthodologie.


Type :
Portrait

mise à jour le 7 novembre 2017