Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

Luce d’Eramo Une œuvre plurielle à la croisée des savoirs et des cultures

du 15 juin 2016 au 17 juin 2016

Colloque international organisé à l’occasion de la célébration des quatre-vingt-dix ans de la naissance de Luce d’Eramo

Affiche définitive.jpg
Organisatrices : Maria Pia De Paulis-Dalembert et Ada Tosatti
EA 3979 - Les cultures de l'Europe Méditerranéenne Occidentale (LECEMO)
CIRCE (Centre Interdisciplinaire de Recherche sur la Culture des Echanges)

Contacts :
Maria Pia De Paulis-Dalembert : maria-pia.dalembert@univ-paris3.fr Ada Tosatti : adatosatti@univ-paris3.fr

Programme
[PDF - 1 Mo]



Présentation

« Luce d’Eramo, essayiste et romancière italienne, combattait l’ordre établi ». Ainsi titra le journal Le Monde dans sa rubrique nécrologique du 12 mars 2001. De cette figure intellectuelle, on se propose d’examiner l’œuvre – pas seulement engagée – qui traverse de bout en bout la deuxième moitié du « siècle court », explorant avec une hardiesse et une lucidité rares l’« âge des extrêmes », dans un constant renouvellement des thèmes et des formes narratives.

Ce colloque, organisé à l’occasion de la célébration des quatre-vingt-dix ans de la naissance de Luce d’Eramo (Reims, 17 juin 1925), se propose d’interroger la pluralité et la polyvalence de son œuvre, dont le parcours biographique de l’auteur faisait se joindre plusieurs cultures et plusieurs langues, in primis la française et l’italienne.

Les thèmes, la violence en particulier, mais bien d’autres aussi, sont abordés à la fois de tout près et de très loin. Car le mode d’approche récurrent de la romancière est la mobilité et l’art du déplacement : une totale immersion dans l’être de chacun de ses personnages, quel qu’il soit, et, en même temps, un regard posé sur soi et sur autrui depuis un ailleurs qui définit sa poétique (Io sono un’aliena). Cette disposition confère une forte unité à ses romans qui apparaissent comme un instrument d’exploration de la raison des autres et de soi-même. Il découle de cette approche une conception du roman comme lieu d’intersection, d’entrecroisement entre savoirs et cultures différentes, entre le « je » et «l’autre », entre connu et inconnu, bref une posture épistémologique structurelle de toute son œuvre.

Ce premier colloque consacré à Luce d’Eramo en France par l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, entend explorer, dans une perspective italienne et internationale, selon une approche transdisciplinaire, une œuvre à la croisée des savoirs et des cultures dont la poétique postule justement l’ouverture sur le(s) monde(s). Il entend décliner cette ouverture plurielle selon des axes divers et complémentaires.

Ce colloque est organisé avec la collaboration de l’Université de Rome - La Sapienza où sont déposées les archives personnelles de Luce d’Eramo (Archivio del Novecento). Il est le premier volet d’un diptyque dont le second prévoit un colloque/retour à La Sapienza.

 


Type :
Colloque / Journée d'études
Lieu(x) :
Mercredi 15 juin et Jeudi 16 juin 2016
Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3
Amphithéâtre D03 - Centre Censier
13, rue de Santeuil
75005 Paris
Métro : Censier-Daubenton (ligne 7)  

Vendredi 17 juin 2016
Maison d’Italie (Cité universitaire)
7A, Boulevard Jourdan
75014 Paris
(RER B : Cité universitaire)

Partenaires :
- Università di Roma - La Sapienza
- Fondation Maison d'Italie, Cité universitaire de Paris 
- Istituto italiano di cultura - Parigi.

mise à jour le 27 mai 2016