Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

Living and Writing the Sri Lankan Civil War

le 22 novembre 2013

Journée d’études

Lieu
: Université Paris Diderot
Organisatrices : Christine Lorre-Johnston (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3), Mélanie Torrent (Université Paris Diderot), Marianne Godard (Université Paris Diderot), Virginie Roiron (IEP Strasbourg)
UMR 7172 - Atelier de Recherche sur l'Intermédialité et les Arts du Spectacle (ARIAS)
Contact : Christine Lorre-Johnston


Présentation :

La journée d’études « Living and Writing the Sri Lankan Civil War » (« Vivre et écrire la guerre civile du Sri Lanka ») se donne pour objet la problématique de l’expérience et de l’écriture de la guerre. Elle prévoit de rassembler quatre intervenants étrangers : une romancière et artiste (Roma Tearne), une journaliste (Frances Harrison), et deux universitaires spécialistes de la question du Sri Lanka ; l’un d’un point de vue politique (un des directeurs de l’ouvrage Conflict and Peace-Building in Sri Lanka) et l’autre d’un point de vue littéraire (Minoli Salgado).
La journée vise ainsi à dynamiser l’interdisciplinarité entre histoire et littérature, dans une réflexion sur l’écriture de ces conflits et les méthodologies de ces écritures. Si le Sri Lanka n’est pas l’aire d’étude des membres du comité d’organisation, les problématiques soulevées par le conflit sri lankais s’inscrivent pleinement, d’une part, dans la réflexion sur l’histoire du Commonwealth des Nations, le rôle des ONG (dont les ONG britanniques) dans les situations de conflit et crises humanitaires et la réflexion sur la réforme des Nations Unies dans la période post-guerre froide, ainsi que, d’autre part, sur la place de la littérature liée à la guerre, au déplacement et à l’action humanitaire (humanitarian narratives), genre en plein essor – voir le succès de What is the What (2006) de Dave Eggers par exemple, dans le contexte de la guerre civile du Soudan – et qui ré-interroge le rôle politique de la littérature. Outre la volonté d’une véritable collaboration à la croisée des disciplines sur les cultures dans le monde anglophone, il s’agit aussi de renforcer le partenariat entre Paris 3 et Paris Diderot (l’IEP de Strasbourg étant également partenaire). Enfin, le prochain Commonwealth Heads of Government Meeting aura lieu à l’automne 2013 à Colombo et a suscité dans l’organisation et
La journée d’études « Living and Writing the Sri Lankan Civil War » (« Vivre et écrire la guerre civile du Sri Lanka ») se donne pour objet la problématique de l’expérience et de l’écriture de la guerre. Elle prévoit de rassembler quatre intervenants étrangers : une romancière et artiste (Roma Tearne), une journaliste (Frances Harrison), et deux universitaires spécialistes de la question du Sri Lanka ; l’un d’un point de vue politique (un des directeurs de l’ouvrage Conflict and Peace-Building in Sri Lanka) et l’autre d’un point de vue littéraire (Minoli Salgado).
La journée vise ainsi à dynamiser l’interdisciplinarité entre histoire et littérature, dans une réflexion sur l’écriture de ces conflits et les méthodologies de ces écritures. Si le Sri Lanka n’est pas l’aire d’étude des membres du comité d’organisation, les problématiques soulevées par le conflit sri lankais s’inscrivent pleinement, d’une part, dans la réflexion sur l’histoire du Commonwealth des Nations, le rôle des ONG (dont les ONG britanniques) dans les situations de conflit et crises humanitaires et la réflexion sur la réforme des Nations Unies dans la période post-guerre froide, ainsi que, d’autre part, sur la place de la littérature liée à la guerre, au déplacement et à l’action humanitaire (humanitarian narratives), genre en plein essor – voir le succès de What is the What (2006) de Dave Eggers par exemple, dans le contexte de la guerre civile du Soudan – et qui ré-interroge le rôle politique de la littérature. Outre la volonté d’une véritable collaboration à la croisée des disciplines sur les cultures dans le monde anglophone, il s’agit aussi de renforcer le partenariat entre Paris 3 et Paris Diderot (l’IEP de Strasbourg étant également partenaire). Enfin, le prochain Commonwealth Heads of Government Meeting aura lieu à l’automne 2013 à Colombo et a suscité dans l’organisation et chez l’ensemble des membres de vives controverses. L’événement devrait de ce fait intéresser au-delà de l’université elle-même, étant donné l’importance de ces questions pour l’actualité internationale.

Programme :

9h30 : accueil des participants
9h45-11h45 : Roma Tearne (romancière) et Frances Harrison (auteur de Still Counting the Dead), “Imagining the Uninmaginable”
13h30-15h30 :
Minoli Salgado (University of Sussex), “Can Only the Dead Speak?”
Bart Klem (University of Zurich), “Trash, Prostitution and Youth Hanging Around: Moral panic and Purification in Post-war Sri Lanka”
Anne-Sophie Bentz (Paris Diderot), “Tamul Refugees in Indo-Sri Lankan Relations”
16h-17h30 : table ronde animée par Marianne Godard (Paris Diderot, études anglophones) et Delon Madavan (Paris 4, géographie)

Merci aux institutions qui ont apporté leur soutien financier à ce projet :

LARCA (Paris Diderot), ARIAS (Sorbonne Nouvelle/ENS/CNRS), SAGE (IEP de Strasbourg)
 



Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 22 avril 2014