EA 4399 >> EA 4399 - CREW >> Activités Scientifiques >> Colloques/Journées d'études

Recherche

Les services publics en Grande-Bretagne: La transformation du cadre de gouvernance ?

le 19 septembre 2009

Journée d'étude

Lieu : Institut du Monde Anglophone, Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris 3
Organisatrice : Anémone Kober-Smith, Maître de conférences, CREC-CREW
Contact : kober-smith@univ-paris3.fr

Présentation :

Depuis environ vingt-cinq ans, les services publics britanniques font l'objet de transformations majeures, caractérisées par le passage d'un mode d'administration bureaucratique de type fordiste à de nouvelles pratiques managériales, généralement regroupées sous le terme de Nouvelle gestion publique (NGP) (Hood, 1991 ; Ferlie, 1996 ; 2002). La NGP, qui se retrouve dans la plupart des démocraties post-industrielles caractérisées par un large secteur public, prend différentes formes en fonction des pays et des secteurs : recherche de l'efficience, déconcentration gestionnaire, création de marchés ou de quasi-marchés, évaluation et choix de l'usager. Depuis 1997, la réforme des services publics britanniques s'est traduite par l'ouverture au secteur privé et le développement du partenariat, mais aussi le renforcement des mécanismes de contrôle centralisés.  Dans le cadre d'un questionnement sur le renouveau des services publics britanniques, nous nous proposons d'étudier en quoi ces transformations s'apparentent (ou non) à la NGP et signalent l'émergence d'une nouvelle forme de gouvernance qui modifie l'équilibre des pouvoirs entre l'Etat, le secteur privé, les groupes professionnels et les usagers.

Les axes d'analyse retenus sont les suivants :
-Dans quelle mesure les transformations du cadre de gouvernance depuis 1997 s'apparentent-elles à une ou plusieurs variantes de la NGP ?  
-L'approche choisie varie-t-elle en fonction du secteur ou de la période ?  L'arrivée de  Gordon Brown à la tête du gouvernement s'est-elle traduite par une nouvelle inflexion réformatrice?
-Quelles sont les conséquences de ces mutations pour les acteurs du système ? Spécifiquement, comment le passage d'un modèle de l' « Etat-fournisseur » vers un modèle de l' « Etat-régulateur » affecte t-il les groupes professionnels et les usagers ?


Programme :

9h30 :    Ouverture  

9h45 : Coralie Raffenne (Université d'Orléans)
« From government to governance: public services in the UK and the blurring of private/public divide »

10h10 : Jean-Marc Chadelat (IUFM Paris)
« La transformation du cadre de gouvernance des forces armées en Grande-Bretagne après 1980 : laboratoire d'essai pour la Nouvelle Gouvernance Publique ? »

10h35 :   Questions

11h05 : Aurélie Binet-Grosclaude
«La politique pénale du New Labour : poursuite de l'approche gestionnaire conservatrice ? »

11h30 : Corinne Nativel (Université de Franche-Comté)
« Les services publics de l'emploi à l'épreuve du nouvel esprit managérial »

11h55 : Questions & Débat
    
14h15 : Yvette Léon Aubert (Université Paris I)
« La nouvelle gestion publique de l'éducation en Angleterre est-elle compatible avec
l'inclusion des enfants présentant des Besoins Éducatifs Spéciaux dans l'école ordinaire ?

14h40 : David Fée (Université Paris III)
« Les Travaillistes, Best Value et la réforme du logement social : gestion locale ou contrôle central »

15h05 : Questions

15h15 : Cécile Doustaly & Clive Gray (Université de Cergy-Pontoise & De Montfort University)
« Les conséquences de la transformation du cadre de gouvernance sur le soutien public à l'art »

15h40 : Questions & Débat
Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 2 mars 2014