ED 122 >> Les études doctorales

Le Comité de suivi individuel - CSI (ED 122)

Conformément à l’Arrêté du 25 mai 2016 fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat, modifié par l’arrêté du 26 août 2022 :

« Un comité de suivi individuel du doctorant veille au bon déroulement du cursus en s'appuyant sur la charte du doctorat et la convention de formation. »

Composition du comité de suivi


Lors de la demande d’admission en thèse, la composition du Comité de suivi individuel doit être renseignée avec les noms, statuts et mails des membres proposés par le/la directeur.trice de thèse.
Le/la doctorant.e doit être consulté sur ce choix.
Les membres du comité de suivi ne pourront pas être rapporteurs de la thèse ; ils peuvent en revanche devenir membres du jury.

La composition doit obéir aux critères suivants :

    •    Un membre est spécialiste de la discipline ou en lien avec le domaine de recherche

    •    Le second membre est non spécialiste, extérieur au domaine de recherche de recherche

    •    Dans la mesure du possible, au moins l’un des deux membres est extérieur à la Sorbonne Nouvelle 

    •    Il est souhaitable qu'au moins l’un des membres soit HDR .


Les statuts possibles des membres du CSI sont les suivants :
Professeur, Maître de conférence HDR, Maître de conférence, Chercheur CNRS, professeur, Maître de conférence émérite et Maître de conférence HDR émérite.

Objectif du comité de suivi


Le comité de suivi est un rendez-vous annuel destiné à assurer un accompagnement du/de la doctorant.e tout au long de son cursus.
Par sa régularité annuelle il garantit un soutien complémentaire de celui du/de la directeur.trice de thèse . Il donne aussi au/à la doctorant.e la possibilité d'interagir de manière plus libre avec d’autres interlocuteurs que son/sa directeur.trice de thèse, y compris pour évoquer d’éventuelles difficultés ou des situations problématiques, quelle que soit leur nature.
Les membres du CSi pourront donner leurs éclairages sur l’avancée du travail du/de la doctorant.e, sans pour autant se substituer au/à la directeur.trice de thèse dans l’encadrement du travail. À l’issue de chaque réunion, les membres du CSI rédigeront un rapport, signé par le/la doctorant.e, en faisant état de l’évolution du travail et des obstacles rencontrés.

Enfin, lorsque les membres du CSI constatent des situations de conflit, discrimination ou harcèlement, leur rôle est d’avertir la direction de l’Ecole doctorale.

Ce rendez-vous annuel ne représente donc pas une évaluation du travail du/de la doctorant.e, mais plutôt une occasion qui lui est offerte pour faire le point sur ses conditions de travail et l’avancée de ses recherches, et d’échanger avec d’autres interlocuteurs dans un climat de bienveillance.

Déroulement du Comité de suivi


Avant la rencontre, le/la doctorant.e doit transmettre aux membres du CSI les documents suivants :

    •    Le projet de thèse, avant la première rencontre

    •    Le portfolio, chaque année


Organisées par le directeur de thèse, les CSI se déroulent en deux temps :

A. Le doctorant expose l’évolution de son travail aux membres du CSI et en l’absence de son directeur de thèse, après qui les membres du CSI s’entretiennent avec le/la doctorant.e.

B. Les membres du CSI s’entretiennent avec le/la directeur.trice de thèse, en l’absence du doctorant.

À l’issue de la réunion, le procès verbal de la réunion est rédigé par les membres du CSI en suivant la trame fournie par l’Ecole doctorale. Il est ensuite signé par les membres du CSI et par le/la doctorant.e et envoyé à Manuela Stieg et au/à la directeur.trice de la thèse. La transmission du rapport est indispensable pour la réinscription administrative du doctorant.

En cas de cotutelle


Si un dispositif équivalent au CSI existe dans l’université de cotutelle, l’organisation d’un CSI en France n’est pas nécessaire, à condition qu’un procès verbal soit transmis à Manuela Stieg avant la réinscription.

Calendrier


Les comités de suivi doivent se tenir au second semestre de chaque année, entre le mois de janvier et le 15 juillet, date limite de l’envoi du procès verbal à Manuela Stieg.
Nous attirons l’attention des directeurs de recherche sur la possibilité d’organiser ces rencontres pendant toute la durée du second semestre, y compris afin d’éviter une trop forte concentration de ces réunions au début de l’été.

Dés que les dates des rencontres sont fixées le doctorant transmet aux membres du CSI
    •    Le projet de thèse, avant  la première rencontre

    •    Le portfolio, ici  [DOCX - 103 Ko] chaque année


Si la soutenance de thèse est prévue avant la fin du mois de décembre de la dernière année, il n’est pas nécessaire de renouveler son inscription au mois de novembre, ni donc d’organiser un entretien avec le CSI avant l’été. Il suffit d’en informer Manuela Stieg et le Service des doctorats.

mise à jour le 19 octobre 2023


Contact


Manuela STIEG

Bureau A107 (1er étage)
Maison de la Recherche (4 rue des irlandais 75005 Paris)


Ouverture au public :

    lundi : 9h-12h30 / 14h-16h
    mardi : 9h-12h30
    mercredi : 9h-12h30/ 14h-16h
    jeudi : 14h-16h

Tél. : 01-87-27-29-39



manuela.stieg@sorbonne-nouvelle.fr