EA 4398 PRISMES >> Vie de l'unité >> Missions des étudiant(e)s

Recherche, Vie étudiante

Lara Cuny nous parle de ses missions en Irlande

du 11 mai 2017 au 15 mai 2017

Photo Lara Cuny.JPG
  • Pouvez-vous résumer votre parcours universitaire depuis le bac ?

Après avoir obtenu un baccalauréat littéraire, je suis entrée en prépa littéraire au Lycée Henri IV. J’ai par la suite intégré l’Ecole Normale Supérieure de Cachan en tant qu’élève normalienne au département d’anglais. J’ai passé une année à Newcastle University en ERASMUS puis ai été reçue au concours de l’agrégation. Ma recherche s’est dès la première année de master concentrée sur la politique culturelle au Royaume-Uni : mon mémoire de M1 étudiait le Arts Council of Great Britain durant les années Thatcher alors que celui de M2 se focalisait sur le Arts Council of Northern Ireland pendant le processus de paix dans les années 1990. Je suis actuellement en deuxième année de doctorat sous la supervision de M. Wesley Hutchinson. Ma thèse s’intitule : Le Council for the Encouragement of Music and the Arts/ Arts Council of Northern Ireland et son rôle dans la politique culturelle en Irlande du Nord (1943-2006).
 

  • Où est-ce que vous êtes partie et pendant combien de temps ?

Durant ma première année de thèse, j’ai effectué plusieurs séjours d’une à deux semaines en Irlande du Nord afin d’avoir accès aux archives nationales situées à Belfast. Ces archives incluaient les papiers internes au Arts Council ainsi que les correspondances entre cette institution et le gouvernement nord-irlandais, des coupures de presse et des documents appartenant aux diverses organisations artistiques en Irlande du Nord.

J’ai également passé trois jours à Limerick en République d’Irlande pour une conférence organisée par l’Association pour les Etudes Franco-Irlandaises et trois jours à Prague pour une conférence de la Fédération Européenne des Associations et Centres d’Etudes Irlandaises (EFACIS).
 

  • Quelle place a pris cette mission dans votre doctorat ?

Les séjours à Belfast ont été au cœur de mon travail en première année : le dépouillement des archives a été mon premier point d’accès au fonctionnement interne du Arts Council ainsi qu’à son rapport au gouvernement.

Quant aux missions à Limerick et Prague, il s’agissait là de mes premières participations et prises de parole à des colloques internationaux. J’ai pu rencontrer des professeurs et des  doctorants travaillant sur des thématiques similaires, ainsi que récolter conseils, informations et encouragements de divers chercheurs. La possibilité de présenter son travail à l’étranger est essentielle pour pouvoir avoir un regard extérieur sur nos recherches.
 

  • Qu’est-ce que ce séjour vous a apporté, en termes professionnels et personnels ?

Les séjours consacrés au dépouillement des archives étaient essentiels pour mon travail de recherche : ces documents sont les sources primaires qui seront au cœur de ma thèse. Ils me permettent d’avoir accès aux problématiques culturelles de l’époque et aux choix auxquels était confronté l’Arts Council. Ils m’ont également permis de m’imprégner de la vie culturelle de Belfast : je profitais de ces séjours pour aller au théâtre, à des concerts ou à des festivals afin d’avoir un aperçu de la production artistique locale actuelle.

Les colloques étaient l’occasion de rencontrer d’autres chercheurs et doctorants venus de parcours et de pays divers dans un contexte convivial et bienveillant.


Type :
Portrait

mise à jour le 7 novembre 2017