EA 2288 >> EA 2288 - DILTEC

Recherche

Langages artistiques et littératies multimodales : quels enjeux pour la recherche et la formation en DLC ?

le 6 février 2018
9h-13h

DILTEC.jpg
Cette première demi-journée d’études interrogera les liens entre oeuvre d’art et développement de la littératie chez l’apprenant de langues dans des contextes plurilingues et pluriculturels. En effet, un certain nombre de recherches menées notamment dans plusieurs pays anglo-saxons, en sciences de l’éducation et en didactique des langues et du plurilinguisme, montrent à quel point l’introduction de l’oeuvre d’art renforcerait cette entrée dans l’écrit (Rowsell & Walsh, 2010, Albers & Harst, 2007, Shenfield, 2015).
Qu’en est-il en France ? Entendons-nous littératies au sens où Diane Dagenais (2012) définit ce terme, à savoir « un large éventail de pratiques contextualisées, fonctionnelles et sociosémiotiques » ? La chercheure s’appuie sur les travaux de Cope et Kalantzis (2000) du New London Group sur les littératies pour rappeler qu’avant le développement de l’écrit, on avait recours aux dessins et aux peintures pour communiquer et que malheureusement aujourd’hui, à l’école, ces formes de représentation ne sont plus autant valorisées. On préconise alors d’encourager des littératies multimodales. Les oeuvres d’art peuvent-elles occuper une place privilégiée dans l’apprentissage des langues et dans le développement de compétences plurilingues et pluriculturelles ? Si oui, laquelle ? En France, Jean-Charles Chabanne (2015) et Alain Kerlan, (2011) montrent l’importance d’intégrer les arts dans l’apprentissage des compétences langagières. En didactique des langues, de l’interculturel, du plurilinguisme, on commence à explorer ces rapports entre langages artistiques, littératies multimodales, formation des enseignants, réflexivité et recherche (Aden, 2014, 2012, Potapushkina, 2014, Molinié, 2014, Borgé, 2017). Ce premier temps de travail (qui sera suivi d’une seconde rencontre, le 29 mars 2018) vise à réfléchir sur les manières d’articuler langage artistique, littératies et apprentissage des langues dans une perspective pluriculturelle et plurilingue. Il s’agira d’interroger les postures des didacticiens de langue se tournant vers les arts et d’envisager comment langages et pratiques artistiques peuvent être abordés dans les domaines de formation des enseignants et dans la mise en place de dispositifs de recherche.

PROGRAMME
9.00 Mot d’accueil.
Valérie SPAËTH. Université Sorbonne Nouvelle Paris 3. Directrice du DILTEC.


9.15-9.30 Introduction.
Muriel MOLINIE, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3. DILTEC.


9.30-11.15. Éducation et formation aux arts /par les arts et pratiques langagières : quelles synergies ?
Joëlle ADEN, Université Paris-Est, IMAGER (EA3958) UPEC & Jean-Charles CHABANNE, ENS de Lyon, Laboratoire ECP.

11.15. Pause.

11.45-12.45. Expérience esthétique de l’exposition « Gauguin l’Alchimiste » et performance langagière dans un dispositif d’apprentissage de français langue étrangère.
Nathalie BORGE (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3) et Amélie CELLIER (Master 2 didactique du FLE/S et des langues du monde, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3).

12.45-13.00. Discussion et perspectives.

 
Coordination scientifique
Nathalie Borgé & Muriel Molinié
EA 2288 DILTEC

Inscription impérative avant le 6 février auprès de :
nathalie.borge@sorbonne-nouvelle.fr et muriel.molinie@sorbonne-nouvelle.fr

Type :
Colloque / Journée d'études
Contact :
Nathalie Borgé, Muriel Molinié
Lieu(x) :
Maison de la recherche Salle Athéna
4 rue des Irlandais 75005 Paris

mise à jour le 17 janvier 2018


Documents à télécharger :