ED 514 >> Ecole doctorale 514 >> La politique scientifique

La politique scientifique

La politique scientifique

 
L'ED 514 - École Doctorale des Études Anglophones, Germanophones et Européennes se caractérise par son ouverture internationale et sa transdisciplinarité.

Elle est adossée à quatre unités de recherche. L'ED 514 rassemble des enseignant-e-s-chercheur-e-s et des doctorant-e-s travaillant sur les langues et les aires culturelles de l'Europe, de l'Amérique du Nord et des autres espaces anglophones, à travers des approches aussi diverses que langue, linguistique, traduction, civilisation, littérature, études culturelles, histoire et histoire de l'art, esthétique, sociologie, étude des médias, anthropologie, sciences politiques, ainsi que droit public et économie.

Instituts, centres d'études, pôles de recherche offrent des structures d'accueil nombreuses, très spécialisées, et parfois uniques en France - les Études irlandaises, les Études canadiennes, les Études européennes et les Relations internationales.

À cette transdisciplinarité s'ajoute une ouverture sur les autres universités : de nombreux pôles ou axes de recherche travaillent en relation avec des équipes de recherche de l'Université Sorbonne-Paris Cité : linguistique anglaise, études sur les images, traduction et traductologie, pôle de la Renaissance au Romantisme, poésie anglophone (avec Paris-Diderot), ou Sciences politique et Institutions (Sciences Po, Paris-Descartes), par exemple.

L'ED 514 privilégie les partenariats internationaux, orientés vers les échanges, la recherche et la formation des doctorant-e-s. Des séminaires doctoraux conjoints, des échanges, des colloques avec journées des doctorants ont ainsi été mis en place avec les Universités de Cracovie (linguistique allemande), University of Southern California (sociologie, histoire des médias américains), University of Liverpool, University College Dublin, University of Ulster, St Patrick's College, Dublin (Études irlandaises), ainsi que l'Université de Montréal (Littérature nord-américaine). D'autres partenariats sont en cours d'élaboration (Universités de Düsseldorf et de Marbach).

L'ED finance en priorité les missions de recherche internationales des doctorant-e-s, travaux sur les archives, enquêtes sur le terrain ou communications dans des colloques, ainsi que leurs publications.

Enfin, l'ED 514 a mis en place une formation doctorale spécifique :

  • elle demande aux doctorant-e-s de suivre environ 90 heures de formation décyclée en trois ans
  • la  participation avérée à des activités et animations scientifiques est également requise.

Cette formation porte d'une part sur la méthode de travail et le parcours de la thèse, avec des ateliers (« From Student to Scholar », « Comment gérer le temps de la thèse », « Professional Style and Editing »). Et d'autre part sur les différentes méthodologies de la recherche dans tous les domaines couverts par l'ED, en mettant à profit son caractère transdisciplinaire et son ouverture internationale : on privilégie les regards disciplinaires croisés (histoire, économie, droit et science politique ; littérature et cinéma ; traduction et critique génétique), ainsi que la confrontation entre les approches théoriques dans les différents pays (cultural studies/histoire culturelle aux Etats-Unis, en Allemagne, en France).

La politique active de recherche porte ses fruits, et l'ED 514 se félicite des prix obtenus par ses jeunes docteur-e-s (voir rubrique Prix et disctinctions).

Cotutelles internationales de thèses


Nombre de cotutelles internationales en cours en 2018 : 23 (dont 4 nouvelles admissions en cotutelle en 2017-2018) réparties dans 22 universités partenaires et dans 13 pays.






















Universités partenaires des cotutelles en cours en 2018 au sein de l’ED 514 :

 
  • Allemagne
Université de Heidelberg (Ruprecht-Karls-Universität Heidelberg)
Université technique de Berlin (Technische Universität Berlin)
Université Friedrich-Alexander d'Erlangen-Nuremberg (Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg)
Université Johannes Gutenberg de Mayence (Johannes Gutenberg-Universität Mainz)
Université de Potsdam (Universität Potsdam)
Université de Wurtzbourg (Julius-Maximilians-Universität Würzburg)
Université de Hildesheim à Hanovre (Universität Hildesheim)
Université Heinrich Heine de Düsseldorf (Heinrich-Heine-Universität Düsseldorf)

  • Australie
Université de Melbourne (The University of Melbourne)

  • Autriche
Université de Salzbourg (Paris-Lodron-Universität Salzburg)
 
  • Belgique
Université libre de Bruxelles (ULB)
Université Saint-Louis - Bruxelles (USL-B)
 
  • Canada
Université d’Ottawa (University of Ottawa)
Université de Montréal (UdeM)
 
  • Chypre (République de)
Université de Chypre
 
  • Espagne
Université d'Alcalá de Henares (Universidad de Alcalá (UAH))
 
  • Etats-Unis d’Amérique
Université Northwestern (Northwestern University)
 
  • Hongrie
Université Loránd Eötvös (Eötvös Loránd Tudományegyetem)
 
  • Italie
Université de Rome « La Sapienza » (Università degli studi di Roma « La Sapienza »)

  • Roumanie
Université « Valahia » de Târgoviște (Universitatea « Valahia »)
 
  • Royaume-Uni
Université du Kent (University of Kent)
 
  • Suisse
Université de la Suisse italienne (Università della Svizzera italiana)


Nombre de cotutelles internationales soutenues entre 2011 et 2017 : 18 avec les universités suivantes :
 
Université de Cracovie, Pologne ; Université de Cork, Irlande ; Université de Durham, Royaume-Uni ; Université de Kent, Royaume-Uni ; Université du Queensland, Australie ; Université de Munich, Allemagne ; Université de West Indies, Jamaïque ; Université du Pacifique, Etats-Unis ; Université d’Oran, Algérie ; Université Queen Mary de Londres, Royaume-Uni ; Université de la Ville de New-York (CUNY), Etats-Unis ; Université de Stuttgart, Allemagne ; Université de Wuppertal, Allemagne ; Université de Humboldt de Berlin, Allemagne ; Université d’Ispahan, Iran ; Université Fédérale du Rio Grande du Sud, Brésil ; Université d’Osnabrük, Allemagne.

















mise à jour le 29 janvier 2018