Accueil >> Recherche >> Activités scientifiques >> Colloques - journées d'études

Recherche

La Poésie : Une Indiscrète sur la scène contemporaine ?

le 17 novembre 2017

Journée d’études européennes (Portugal-France)

Organisation: Alexandra Moreira da Silva, Cyrielle Dodet, Simon Marlet ; EA 3959 - Institut de Recherche en Etudes Théâtrales (IRET)

Présentation :
Alors qu’elle est de plus en plus fréquente dans les discours d’artistes et dans ceux des critiques de théâtre, la poésie semble faire « irruption » dans l’écriture théâtrale et dans la création scénique contemporaine, quand elle n’y fait pas « intrusion » (Patrice Pavis). Quels enjeux recouvre cette indiscrétion supposée de la poésie dans le théâtre depuis les années 2000 ? Dans quelle mesure la poésie manque-t-elle au théâtre d’une retenue, d’une réserve qu’on lui prête aisément ?

Sans définir a priori la poésie de façon générique ou essentialiste, nous postulons avec Jean-Luc Nancy que « la poésie ne coïncide pas avec elle-même : peut-être cette non-coïncidence, cette impropriété substantielle, fait-elle proprement la poésie » (Résistance de la poésie, 1997). Il s’agit alors de saisir cette « non-coïncidence », en sondant quelles sont les manifestations concrètes de la poésie dans la création théâtrale contemporaine. Comment le théâtre contemporain est-il physiquement investi par la poésie ? Cette « impropriété » qui ferait la poésie, que crée-t-elle sur le plan de la dramaturgie, de la mise en scène, des créations sonore, scénographique, lumineuse ou encore sur le plan de la réception ?

En tant qu’hypermédia, le théâtre est capable d’incorporer tous les médias et tous les arts, sans non plus être dépendant de cette intégration. Comment le cinéma, la danse, la musique, les arts plastiques invitent-ils à faire sentir et à partager une poésie théâtrale ? En quoi la poésie advient-elle au théâtre par la performance des corps ? Comment les théâtres, voire les dramaturgies documentaires travaillent-ils ces éléments hétérogènes pour qu’en jaillisse une poésie qui précise le « réel » et son partage ? Dans le cadre de cette journée de réflexion, les intervenants et les participants discuteront de ces questions et interrogeront le statut de la poésie dans les oeuvres de Myriam Marzouki, Koffi Kwahulé, Pina Bauch, Joris Lacoste, Alberto Pimenta, Valère Novarina entre autres.

Contact : poesie.scene.indiscrete@gmail.com

 

Type :
Colloque / Journée d'études
Lieu(x) :
Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3

mise à jour le 14 juin 2017