Accueil >> Université >> Média et presse >> Ils publient...

Vie étudiante, UFR Arts et Médias, Culture, Recherche

L’Etoile de mer, poème de Robert Desnos tel que l’a vu Man Ray, par Carole Aurouet

Collection « Les meilleurs films de notre vie », éditions Gremese

L'Etoile de mer Gremese Carole Aurouet septembre 2018.jpg
Dans cet opus de la collection Les Meilleurs films de notre vie, Carole Aurouet appréhende un film intriguant et unique, qui conte une histoire d’amour « simple et terrible comme l’adieu ». Projeté pour la première fois en public le 28 septembre 1928, dans la célèbre salle parisienne du Studio des Ursulines que fréquentent assidûment les surréalistes, L’Étoile de mer est un ovni artistique. Quatre vingt-dix ans après, cet ouvrage propose des éclairages sur ce film d’avant-garde qui déconcerte toujours autant et qui ne laisse jamais personne indifférent : des vers du poème de Robert Desnos qui constituent l’étincelle de départ aux images atypiques inventées par Man Ray.
À l’écran se dévoile la belle Kiki, « belle, belle comme une fleur en verre », « belle comme une fleur de chaire », « belle comme une fleur de feu » nous murmurent les cartons du cinéma muet. Et soudain apparaît de manière fantomatique la seule image mouvante que nous ayons de Robert Desnos, mort le 8 juin 1945 au camp de Theresienstadt, après avoir résisté en défendant haut et fort la liberté de tous.
Type :
Média, Parution

mise à jour le 24 août 2018


Derniers articles des autres rubriques 


Sorbonne Nouvelle dans les médias

Ils sont passés par la Sorbonne Nouvelle