Accueil >> Recherche >> Unités de Recherche >> Enseignants-Chercheurs

Enseignant et/ou chercheur

Olinda KLEIMAN

Corps :
PR 1e classe
Coordonnées :
CREPAL - Maison de la Recherche 4 Rue des Irnandais 75005 PARIS EILA 13 Rue de Santeuil 75005 PARIS
Mél :
Olinda.kleiman@sorbonne-nouvelle.fr
Structure(s) de rattachement :
CREPAL - Centre de recherches sur les pays lusophones - EA 3421
Département: Études Ibériques et Latino-Américaines (EILA)

Discipline(s) enseignée(s)

Littérature portugaise classique et contemporaine
Traduction littéraire et traductologie

Fonction(s)

  • Directrice du CREPAL
  • École Doctorale 122 Europe Latine - Amérique Latine
  • Responsable du Master d'Études Lusophones
  • Responsable des concours
  • Membre du jury de CAPES de portugais

Thèmes de recherche

Littérature portugaise classique et contemporaine, texte dramatique, dialogue Europe-Brésil, traduction littéraire et édition critique, l’érotisme en littérature, poétique de l’écriture de l’expérience limite (guerre, catastrophe…), interculturel.

Activités / CV

  •  La Farce des muletiers de Gil Vicente, établissement du texte, traduction et notes d’Olinda Kleiman (1997), Paris, Michel Chandeigne.
« Une herméneutique du théâtre vicentin : un art de la divination ? ». Dans Florence Lévi (éd), Sigila, n°26, Paris, Gris-France, 2010, p. 161-171.
 
  • Poétique de la mise en fiction d’une expérience de guerre : la littérature post-coloniale de langue portugaise, Olinda Kleiman, Anne-Marie Pascal, Philippe Rousseau (éd), (2010), Saint-Étienne, PUSE.
« The dark song of the night of war. António Lobo Antunes, Os Cus de Judas ». Dans Tom Burns, Élcio Cornelsen, Volker Jaeckel, Luiz Gustavo Vieira (eds), Revisiting 20th Century Wars, New readings of modern armed conflicts in literature, Centre d’études sur la guerre et la littérature (NEGUE) de l’Universidade Federal de Minas Gerais (UFMG), Stuttgart, Ibidem-Verlag, 2012, p. 49-69. Paru également dans War and Literature: Looking Back on 20th Century Armed Conflicts, Stuttgart, Ibidem-Verlag, 2014, p. 215-235.
 
  • Souffrance et littérature dans l’extrême oppression, Maryla Laurent et Olinda Kleiman (éd), 2013, Paris, Numilog, Le Rocher de Calliope.
« Fernando Assis Pacheco : une esthétique du désastre, une poétique du je ». Dans Maryla Laurent et Olinda Kleiman (éd.), Souffrance et littérature dans l’extrême oppression, Paris, Numilog, Le Rocher de Calliope, 2013, p. 155-179.
 
  • Le Tremblement de terre de Lisbonne de 1755 : Perceptions d’un événement, Olinda Kleiman, Philippe Rousseau, André Belo (éd), Automne 2014, n°1 d’Atlante, Revue d’Études Romanes, Université Lille 3.
« Le désastre de Lisbonne : un teras ». Dans Le Tremblement de terre de Lisbonne de 1755 : Perceptions d’un événement, Olinda Kleiman, Philippe Rousseau, André Belo (éd), p. p. 7-81. http://cecille.recherche.univ-lille3.fr/revues/atlante/
 
  • O Diálogo Europa-Brasil na obra de Machado de Assis. José Luís Jobim, Maria Elisabeth Chaves de Mello, Olinda Kleiman (éd) , 2015, Niterói, Eduf. (Bilingue).
« Machado leitor de Victor Hugo ». Dans O Diálogo Europa-Brasil na obra de Machado de Assis. José Luís Jobim, Maria Elisabeth Chaves de Mello, Olinda Kleiman (éd), Niterói, Eduf, 2015, p. 95-120. (Publié également en langue française).

Informations complémentaires

 

mise à jour le 14 février 2019


Photo

TEYSSIERPaul_KLEIMANOlinda.jpg

Olinda KLEIMAN

 

Recherche dans l'annuaire

Recherche dans l'annuaire