Accueil >> Recherche

Institut

Institut d'études iraniennes

Adresse :
Centre Censier 13, rue Santeuil
75231 Paris Cedex 05
Mél. :
oliver.bast@sorbonne-nouvelle.fr
Structure(s) de rattachement :
Département : Etudes orientales (EO) [ex EAHII]

Formations proposées

L’admission en Master pour l’année universitaire 2021-2022 se fait en deux campagnes d’admission.

Première campagne d’admission : 12/04 - 12/07 2021
Deuxième campagne d’admission : 23/08 - 10/09 2021

Le dépôt de candidature se fera par le service de candidature en ligne « eCandidat » de la Sorbonne Nouvelle. La procedure est entièrement dématérialisée.

Pour postuler rendez vous sur le service de candidature en ligne « eCandidat » de la Sorbonne Nouvelle et créez d’abord votre compte de candidature et renseignez les informations demandées.

Le Master « études iraniennes » est effectivement un sous-parcours du parcours-type Master Études Orientales. Ainsi, une fois votre compte « eCandidat » établi,

afin de postuler pour le M1« études iraniennes », il faudrait d’abord choisir « Etudes orientales » dans la rubrique « Offre de formation » et ensuite l’option labelisée « Maîtrise (master 1) » et puis enfin l’option « Master 1 Etudes orientales sous-parcours : études iraniennes ».

afin de postuler pour le M2 « études iraniennes »
, il faudrait d’abord choisir « Etudes orientales » dans la rubrique « Offre de formation » et ensuite l’option labelisée « Master » et puis enfin l’option « Master 2 Etudes orientales sous-parcours : études iraniennes ».

La liste des pièces justificatives à fournir (téléchargement) et la date-limite d’envoi de votre dossier vous seront communiquées lors de votre connexion.

N.B. Si vous êtes titulaire de diplômes étrangers ET résidez à l'étranger dans un pays relevant de la procédure Études en France (EeF) vous devez déposer votre candidature sur le site Campus France de votre pays d'origine à l'adresse suivante :

www.nomdupays.campusfrance.org (Exemple : www.iran.campusfrance.org).

Les dates limites de la procédure Études en France (EeF) via Campus France sont différentes des dates de campagnes d’admission mentionnée ci-dessus et il n’y pas de deuxième campagne fin août/début septembre. La procédure concerne à l’heure actuelle uniquement les étudiants résidant dans l’un des 46 pays suivants :

Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Chili, Chine, Colombie, Comores, Congo Brazzaville, Corée du Sud, Côte d'Ivoire, Djibouti, Egypte, Etats-Unis, Gabon, Guinée, Haïti, Inde, Indonésie, Iran, Japon, Koweit, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Niger, Nigéria, Pérou, République du Congo Démocratique, Russie, Sénégal, Singapour, Taiwan, Tchad, Togo, Tunisie, Turquie et Vietnam.

(Source : https://www.campusfrance.org/fr/candidature-procedure-etudes-en-france )
 

Afin d’obtenir des informations plus détaillées nhésitez pas de contacter le responsable de formation du Master d’études iraniennes et Président de la Commission pédagogique de ce Master, M. Oliver BAST (oliver.bast@sorbonne-nouvelle.fr).

Activités de recherche

L’Institut d’études iraniennes (IEI) au sein du Département d’Etudes orientales (EO) [ex-EAHII] de l’Université Sorbonne Nouvelle (USN) est concerné par le monde iranien à partir de la période islamique, c’est-à-dire les époques médiévales, modernes et contemporaines. A l’heure actuelle, il représente un nombre de champs disciplinaires différents, notamment l’histoire, l’islamologie et la littérature.

L’Institut d’études iraniennes est issu de l’ancien IEI créé en 1947 à la Sorbonne. Son premier directeur fut Louis Massignon (1883-1962) auquel, en 1962, succéda Émile Benveniste (1902-1976).

En 1951, fut créé un « Certificat d’études iraniennes » dans lequel enseignait Gilbert Lazard (1920-2018) qui devint directeur de l’Institut en 1969 et lui donna toute sa dimension. En quelques années, la bibliothèque d’études iraniennes – la « Bibliothèque James Darmesteter » – fut installée dans de nouveaux locaux, les enseignants et chercheurs furent réunis dans une équipe de recherche associée au CNRS, la collection des « Travaux de l’Institut d’Études Iraniennes » fut fondée, et un enseignement de second cycle fut délivré dans ce qui allait devenir la Sorbonne Nouvelle.

Depuis, le paysage universitaire s’est profondément transformé et les études iraniennes à Paris concernant la période islamique se répartissent de la manière suivante :

  • L’enseignement de la licence est assuré à l’INaLCO.
  • A la Sorbonne Nouvelle, l’enseignement au niveau Master est organisé par la section d’études iraniennes du Département d’Etudes orientales (EO) [ex-EAHII]. Le doctorat se prépare dans le cadre de l’Ecoles doctorales ED 625 « Mondes Anglophones, Germanophones, Iraniens, Indiens et Etudes Européennes – MAGIIE » ainsi qu’ED 622 « Langage et langues : description, théorisation, transmission ».

    Les encadrant.e.s suivant.e.s dirigent des thèses de doctorat (par ordre alphabétique) :

    • M. Oliver BAST, Professeur des universités (Histoire contemporaine du monde iranien) [ED 625]
       
    • Mme Eve FEUILLEBOIS, MCF-HDR (Islamologie ; Littérature persane classique et contemporaine) [UMR 8584 Laboratoire d’études sur les Monothéismes (LEM) (CNRS - EPHE - PSL)]
       
    • Mme Pollet SAMVELIAN, Professeur des universités (Linguistique générale, syntaxe formelle, interface morphologie-syntaxe, interface lexique-syntaxe, morphologie, linguistique iranienne, typologie, persan, kurde) [ED 622]
       
    • Mme Maria SZUPPE, Directrice de recherche au CNRS (Histoire médiévale et moderne - Iran et Asie centrale) [ED 625]
  • La « Bibliothèque James Darmesteter » a rejoint en 2012 la Bibliothèque Universitaire de Langues et Civilisations (BULAC).

mise à jour le 7 avril 2021


Actualités et documents

Recherche d'une composante

Recherche d'une composante