Accueil >> Formation >> Scolarité

Institut

Institut d'études iraniennes

Adresse :
Centre Censier 13, rue Santeuil
75231 Paris Cedex 05
Mél. :
oliver.bast@sorbonne-nouvelle.fr
Structure(s) de rattachement :
Département : Etudes orientales (EO) [ex EAHII]

Formations proposées

L’admission en Master pour l'année universitaire 2020-2021 se fait en deux campagnes d'admission.

Première campagne d'admission : 15/04 - 04/06 2020
Deuxième campagne d'admission : 26/08 - 08/09 2020

Le dépôt de candidature se fera par le service de candidature en ligne « eCandidat » de la Sorbonne Nouvelle. La procedure est entièrement dématérialisée.

Pour postuler rendez vous sur le service de candidature en ligne« eCandidat » de la Sorbonne Nouvelle et créez d'abord votre compte de candidature et renseignez les informations demandées.

Le Master « études iraniennes » est effectivement un sous-parcours du parcours-type Master Études Orientales. Ainsi, une fois votre compte « eCandidat » établi,

afin de postuler pour le M1« études iraniennes », il faudrait d’abord choisir « Etudes orientales » dans la rubrique « Offre de formation » et ensuite l’option labelisée « Maîtrise (master 1) » et puis enfin l'option « Master 1 Etudes orientales sous-parcours : études iraniennes ».

afin de postuler pour le M2 « études iraniennes »
, il faudrait d’abord choisir « Etudes orientales » dans la rubrique « Offre de formation » et ensuite l’option labelisée « Master » et puis enfin l'option « Master 2 Etudes orientales sous-parcours : études iraniennes ».

La liste des pièces justificatives à fournir (téléchargement) et la date-limite d'envoi de votre dossier vous seront communiquées lors de votre connexion.

N.B. Si vous êtes titulaire de diplômes étrangers ET résidez à l'étranger dans un pays relevant de la procédure Études en France (EeF) vous devez déposer votre candidature sur le site Campus France de votre pays d'origine à l'adresse suivante :

www.nomdupays.campusfrance.org (Exemple : www.iran.campusfrance.org).

La procédure Études en France (EeF) concerne uniquement les étudiants résidant dans l’un des 44 pays suivants :

Algérie, Argentine, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Chili, Chine, Colombie, Comores, Congo Brazzaville, Corée du Sud, Côte d'Ivoire, Djibouti, Egypte, Etats-Unis, Gabon, Guinée, Haïti, Inde, Indonésie, Iran, Japon, Koweit, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Nigéria, Pérou, République du Congo Démocratique, Russie, Sénégal, Singapour, Taiwan, Tchad, Togo, Tunisie, Turquie et Vietnam.

(Source : https://www.campusfrance.org/fr/candidature-procedure-etudes-en-france )
 

Afin d'obtenir des informations plus détaillées n'hésitez pas à contacter le responsable de formation du Master d’études iraniennes, M. Oliver BAST (oliver.bast@sorbonne-nouvelle.fr).

Activités de recherche

L’Institut d'études iraniennes (IEI) au sein du Département d’Etudes orientales (EO) [ex-EAHII] de l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 est concerné par le monde iranien à partir de la période islamique, c’est-à-dire les époques médiévales, modernes et contemporaines. A l’heure actuelle, il représente un nombre de champs disciplinaires différents, notamment l’histoire, la littérature ainsi que l’islamologie.

L’Institut d'études iraniennes est issu de l'ancien IEI créé en 1947 à la Sorbonne. Son premier directeur fut Louis Massignon (1883-1962) auquel, en 1962, succéda Émile Benveniste (1902-1976). En 1951, fut créé un « Certificat d’études iraniennes » dans lequel enseignait Gilbert Lazard (1920-2018) qui devint directeur de l’Institut en 1969 et lui donna toute sa dimension. En quelques années, la bibliothèque d’études iraniennes – la « Bibliothèque James Darmesteter » – fut installée dans de nouveaux locaux, les enseignants et chercheurs furent réunis dans une équipe de recherche associée au CNRS, la collection des « Travaux de l’Institut d’Études Iraniennes » fut fondée, et un enseignement de second cycle fut délivré dans ce qui allait devenir l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.

Depuis, le paysage universitaire s’est profondément transformé et les études iraniennes à Paris concernant la période islamique se répartissent de la manière suivante :

  • L'enseignement de la licence est assuré à l'INaLCO.
  • A la Sorbonne Nouvelle, l'enseignement au niveau master est organisé par la section d’études iraniennes du Département d’Etudes orientales (EO) [ex-EAHII]. Le doctorat se prépare dans le cadre de l'Ecoles doctorales ED 625 « Mondes Anglophones, Germanophones, Iraniens, Indiens et Etudes Européennes – MAGIIE » ainsi qu’ED 622 « Langage et langues : description, théorisation, transmission ».

    Les encadrant.e.s suivant.e.s dirigent des thèses de doctorat (par ordre alphabétique) :

    • M. Oliver BAST, Professeur des universités (Histoire contemporaine du monde iranien) [ED 625]
       
    • Mme Eve FEUILLEBOIS, MCF-HDR (Littérature persane classique et contemporaine, islamologie) [UMR 8584 Laboratoire d’études sur les Monothéismes (LEM) (CNRS - EPHE - PSL)]
       
    • Mme Pollet SAMVELIAN, Professeur des universités (Linguistique générale, syntaxe formelle, interface morphologie-syntaxe, interface lexique-syntaxe, morphologie, linguistique iranienne, typologie, persan, kurde) [ED 622]
       
    • Mme Maria SZUPPE, Directrice de recherche au CNRS (Histoire médiévale et moderne - Iran et Asie centrale) [ED 625]
  • La « Bibliothèque James Darmesteter » a rejoint en 2012 la Bibliothèque Universitaire de Langues et Civilisations (BULAC).

mise à jour le 8 septembre 2020


Actualités et documents

Recherche d'une composante

Recherche d'une composante