Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

Génie national et traductions en français aux siècles classiques

du 19 mai 2011 au 20 mai 2011

Colloque international

Colloque international organisé avec le soutien du Conseil Scientifique de l'Université Sorbonne Nouvelle- Paris 3, de l'ED 120, du CERC (EA 172) et du CRLC (Paris IV - Histoire des traductions en langue française )

Lieux : Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, Salle Bourjac, 17 rue de la Sorbonne, Paris 5ème et la Maison de la Recherche, Salle Claude Simon, 4 rue des Irlandais, Paris 5ème
Organisatrice :  Yen-Mai Tran-Gervat - EA 172 - Centre d'Études et de Recherches Comparatistes (CERC)
Contact : yen-mai.tran-gervat@univ-paris3.fr


Présentation


S'appuyant sur deux articles de Voltaire dans le Dictionnaire philosophique ("Génie" et "Langues"), Marc Fumaroli, dans son étude sur Le génie de la langue française (1992), constate que génie de la langue et génie de la nation se postulent l'un l'autre . Cette notion, dont M. Fumaroli retrace l'histoire depuis le Moyen-Âge,  atteint son apogée aux siècles de Malherbe et Voltaire. Ces mêmes siècles sont par ailleurs, on le sait, considérés comme l'âge d'or des traductions que l'on a appelées d'une manière un peu englobante les belles infidèles , selon un mot devenu célèbre de Ménage qualifiant la traduction de Lucien par Perrot d'Ablancourt.Dans quelle mesure la notion de génie de la langue française , mais aussi celles, entre autres, de bon goût , de bienséance ou de clarté , qui constituent à l'époque le génie français expliquent-elles, de manière explicite ou non, les conceptions et les pratiques de la traduction en français aux XVIIe et XVIIIe siècles ? À l'inverse, peut-on mettre en évidence des traductions ou des discours qui échappent à ce cadre conceptuel ? En d'autres termes, peut-on valider l'hypothèse selon laquelle la notion de génie national est centrale à cette période pour penser les différences linguistiques et culturelles, et leur résolution par la traduction, non seulement en littérature, mais dans tous les autres domaines où des transferts vers le français ont eu lieu ?Nous espérons que ce colloque international permettra d'éclairer de manière précise et nuancée l'enjeu historique que posent ces questions, et d'apporter des éléments concrets pour interpréter ce qui pourrait passer trop vite pour une relation évidente de cause à effet : génie national et traductions en français aux siècles classiques .

Programme

JEUDI 19 MAI

Salle Bourjac en Sorbonne (Escalier C, RdC) 17 rue de la Sorbonne, Paris 5e
9h00-9h30 : Accueil des participants (café)

9h30-10h : Ouverture

Session 1 : Quelques réflexions sur la notion de « génie » en traduction - Président de séance : Yves Chevrel (Paris IV-HTLF)
  • 10h - Andreas GIPPER (U. de Mayence, Allemagne) : « Le Débat autour de l'ordre naturel, la traduction et la découverte du génie de la langue »
  • 10h45 - Fiorella DI STEFANO (Italie) « Le mythe de la raison ingénieuse e la sprezzatura' du Cortegiano. 1690 : nouvelle rencontre »
  • 11h30 - François THOMAS (U. Lille III) : « Ambiguïtés et fonctions de la référence au « génie » dans les discours sur la traduction en France au siècle des Lumières »
12h15 - 14h : Déjeuner libre


Session 2 : Génie de la langue française et poésie nationale hors de France - Présidente de séance : Jin Lu (Purdue) 

  • 14h - Dimitri GARNCARZYK (U. Paris VII) : « Ce feu brûlant de la Poésie que le génie seul peut allumer' : à propos de deux traductions de la Myséide d'Ignacy Krasicki (1775) »
  • 14h45 - Timothée LÉCHOT (U. de Neuchâtel, Suisse) : « Une poésie sans langue propre : la tentation suisse d'une littérature nationale »
15h30 - 16h : Pause café


Session 3 : Traductions poétiques, génie et création - Présidente de séance : Yen-Mai Tran-Gervat (Sorbonne Nouvelle) 

  • 16h - Claire PLACIAL (U. Paris IV-Sorbonne) « Salomon, Homère hébreu ? »
  • 16h45 - Jin LU (Purdue, Etats-Unis) :« Le langage poétique et la traduction de la poésie au XVIIIe siècle »
19h30 : dîner du colloque


VENDREDI 20 MAI

Salle Claude Simon, Maison de la recherche 4 rue des Irlandais, Paris 5e

Session 4 : Traduction, bienséance et bon goût - Présidente de séance : Claudine Le Blanc (Sorbonne Nouvelle-Paris 3)
  • 9h - Malika BASTIN-HAMOU (U. Grenoble 3) : « 1684-1784 : un siècle de traductions en français d'Aristophane »
  • 9h45 - Florence MAGNOT-OGILVY (U. Montpellier III) : « La traduction française de Moll Flanders en 1761 : adaptation et aménagement des grossesses embarrassantes et des paroles déplacées. »

 

10h30-11h : Pause café

 

Session 5 : Traduction, adaptation et style français - Président de séance : Andreas Gipper (Mayence)

  • 11h - Noémie COURTES (U. Versailles-Saint Quentin) : « Rotrou : le texte de théâtre entre traduction et création du style français »
  • 11h45 - Claudine LE BLANC (U. Sorbonne Nouvelle - Paris 3) : « La Fontaine et David Sahib' : lettres persanes et fables françaises »

 

12h30 - 14 h : Déjeuner libre

 

Session 6 : Figures de traducteurs, lieux  de traductions - Présidente de séance : Annie Cointre (Metz, HTLF)
  • 14h - Olivia AYME (U. Paris XIII) : « La célébration de la langue française dans les traductions du père Bouhours (1628-1702) »
  • 14h45 - Meri PÄIVÄRINNE (Helsinki, Finlande) : « Histoires privées - histoire publique : la correspondance du traducteur Jean Barbeyrac à Jean-Alphonse Turrettini »
  • 15h30 - Ellen MOERMAN (AIIC-HTLF) : « L'Année littéraire comme source de traductions ».

 16h15 : Synthèse du colloque suivie d'une dernière pause café.


Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 17 mai 2011


Documents à télécharger :