Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

Figures de la singularité

du 4 novembre 2010 au 6 novembre 2010

Colloque international

Lieu : Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, Maison de la Recherche, 4 rue des Irlandais, Paris 5ème
Organisateurs : Michel Kauffmann / Rolf Wintermeyer - EA 4223 - Centre d'études et de recherches sur l'espace germanophone (CEREG)
Contacts : michel.kauffmann@yahoo.fr / wintermeyer.rolf@wanadoo.fr

[PDF - 23 Ko]

Programme [PDF - 346 Ko]

Robinson, Zarathustra, Kaspar Hauser, Thoreau, Stirner, et aussi Baudelaire, Oscar Wilde, Lacenaire, Edmond Dantès, le capitaine Nemo : personnages historiques ou fictifs, prophètes, anarchistes, esthètes ou criminels, tous ces héros de la solitude et de la singularité ont leur place, à la fois centrale et marginale, dans l'imaginaire occidental. Depuis l'âge romantique, la tradition voit en eux l'incarnation du génie prométhéen, créateur de sa propre vie, du visionnaire que sa singularité isole inéluctablement de la foule. Mais comment cerner la singularité ? Même Robinson, la figure centrale de l'individualisme moderne et occidental, le modèle du self-made-man qui tire de rien (et de personne) d'autre que de lui-même l'énergie nécessaire pour agir librement et pour produire à sa guise, n'est-il pas l'homme le plus hanté par les croyances, les formes d'organisation et surtout par les techniques du monde occidental qu'il ne fait finalement que redécouvrir ? Dans ce colloque, il ne s'agira bien évidemment pas d'accréditer telle ou telle approche (le primat de la structure ou celui de l'existence singulière), mais d'interroger les représentations et figures qu'a pu prendre la singularité dans la pensée occidentale dès l'école du scepticisme / pyrrhonisme grec et son « intériorité isolée » ou éventuellement dans le retour à soi du stoïcien. Le moi qui émergerait dans la singularité relève-t-il de l'ordre de la connaissance ou de celui de l'action, ou peut-il être appréhendé uniquement comme une « manière de fluer » ? Est-il une essence immuable ou le résultat d'un processus, valeur suprême ou métaphore, fable, mythe ?

Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 3 novembre 2010