Accueil >> Recherche >> Activités scientifiques >> Colloques - journées d'études

Recherche

Figurations de la science en littérature

le 22 janvier 2011


Lieu : Institut du Monde Anglophone, 5 rue de l'École de Médecine, 75006 Paris
Organisateur : EA 4398 (PRISMES - VORTEX) Noelle Cuny
Contact : noelle.cuny@gmail.com


Présentation

De Ford Madox Ford, dont l'« impressionnisme » est autant une esthétique qu'une épistémologie, à D.H. Lawrence et sa recherche de la particule élémentaire du vivant, de l'étymologie joycienne au libre jeu des mots en mutation dans la revue transition, les écrivains du début du XXe siècle nous montrent, s'il en est besoin, que la culture est une. On peut penser que les méthodes, métaphores et figures de rhétorique empruntées aux institutions du savoir étaient pour ces professionnels de la plume un moyen de consolider les bases de leurs propres contre-institutions culturelles, de légitimer leurs propres laboratoires. Mais au-delà des nécessités de l'acquisition de capital symbolique, il y eut aussi - ce n'est pas contradictoire - véritable expérimentation. Ford Madox Ford, D.H. Lawrence, James Joyce, Eugene Jolas... jouaient et se jouaient des artificielles frontières entre les domaines de l'art et de la connaissance pour inventer leur propre esthétique, en prise avec les découvertes contemporaines. Non que l'écriture fût par eux mise au service du savoir : il s'agit plutôt du savoir comme substrat d'une poétique, ou comme hypotexte à l'épreuve de cette poétique. Peut-être s'agit-il d'un savoir d'un genre nouveau. C'est en tous cas une véritable prise de risque et une indubitable jouissance, quitte à frôler le chaos linguistique absolu, comme dans certains chapitres de Joyce.

Programme

I.     Présidence : Noëlle Cuny

9h : Alexandra Becquet (doctorante, Sorbonne Nouvelle) : « Esthétique impressionniste et subversions de la technique chez Ford Madox Ford ».

9h25 : Sarah Bouttier (doctorante, Sorbonne Nouvelle) :  « The tremulous, pulsating protoplasm', figure de la matière vivante chez D. H. Lawrence ».

 

II.    Présidence : Sarah Bouttier

10h : Noëlle Cuny (maître de conférences, Université de Haute-Alsace) : « Lawrence, Lewis, Pound, Aldington, ou le discours du « sérieux » mis au service de contre-institutions littéraires ».

10h25 : Sylvain Belluc (doctorant, Sorbonne Nouvelle) : « Joyce, Darwin et l'étymologie ».

 

III.    Présidence : André Topia

11h20 : Hugues Marchal (maître de conférences, Sorbonne Nouvelle) : « Sciences du vivant et expérimentations langagières dans transition et Manomètre ».




Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 9 février 2011