Accueil >> Vie de campus >> vie de campus

Enseignants : 1er semestre 2021-2022, à quoi s’attendre ?

Ce document synthétise le cadrage de la Sorbonne Nouvelle (vote CFVU 04/06/2021) en cas de prolongation de la crise sanitaire. Ce travail est largement fondé sur l’expérience de l’année écoulée, ainsi que sur les résultats des enquêtes menées par l’Observatoire de la vie étudiante auprès des étudiants et des enseignants.


Vous pouvez prendre connaissance du cadrage par vidéo :

À quoi s'attendre ?                    Préparer ses évaluations

      

              Planifier son enseignement 

                  Ressources Humaines (vidéo à venir)                

Quatre scénarios envisagés

L’évolution de la situation sanitaire restant imprévisible, quatre scénarios sont envisagés pour anticiper au mieux l’adaptation des enseignements au 1er semestre 2021-2022 (voir tableau ci-dessous).

Ce cadrage ne s’applique que partiellement aux cours dispensés à Condorcet dont les spécificités sont décrites dans la version longue (à venir) de ce document.

Les spécificités de Nation seront abordées quand la liste des cours qui s’y dérouleront au 1er semestre 2021-2022 sera connue.



Mise en place d’un calendrier alterné

 

Si jauge à 100 %

Les cours ont lieu en présence, sans restriction d’effectifs (sauf les cours devant se dérouler en amphi, voir infra), toutes les semaines.

 

Si jauge à 50 %
 

ou 20 %


 


Un calendrier alterné est mis en place, comme en 2020-2021 : présence alternée des étudiants une semaine sur deux (sauf les cours devant se dérouler en amphithéâtres ou en grandes salles, voir infra).

  • Les semaines impaires (bleues sur le calendrier), les étudiants nés un jour impair (13 décembre, 27 février) suivent leurs cours en présentiel.

  • Les semaines paires (orange sur le calendrier), ce sont les étudiants nés un jour pair (12 décembre, 28 février) qui suivent leurs cours en présentiel.

Si jauge à 0 %

Les cours basculent à distance.

Cours en amphithéâtre


Les amphithéâtres impliquent un fort brassage et sont difficiles à aérer. C’est pourquoi, quelle que soit la jauge autorisée à la rentrée, tous les cours en amphi passent en distanciel asynchrone (le cours est déposé sur iCampus sous format texte, audio ou vidéo et est accompagné d’activités) pour tout le semestre.

Cours dans une grande salle (+ de 60 places)

 

Si jauge à 100 %

Les cours dans les grandes salles sont maintenus en présentiel à 100 %.

Si jauge à 50 % 

Les cours dans les grandes salles basculent en présentiel alterné, comme les autres cours.


Si jauge à 20 %


Les cours dans les grandes salles se déroulent en distanciel asynchrone, sur le même mode que les cours en amphi. Cette modalité permet en effet d’assurer un effectif de 20 % présent sur le site.
 

 

Si jauge à 0 %

 

Si la jauge était précédemment à 20 % : les cours dans de grandes salles restent en distanciel asynchrone (ce qui permet en fait de ne pas changer de mode).
Si la jauge précédente était à 50 % ou à 100 % : les cours dans de grandes salles se déroulent soit en distanciel asynchrone, soit en distanciel synchrone, soit encore en distanciel mixte (une partie du cours déposée sur iCampus, une partie du cours en visioconférence), au choix de l’enseignant.

La philosophie est de perturber le moins possible les étudiants et de limiter le travail des enseignants en conservant le mode d’enseignement antérieur.

Que se passe-t-il en cas de couvre-feu ?

 

Si jauge à 100 % 

ou 50 %  

Avec l’autorisation de la tutelle et de la présidence, seule décisionnaire sur les heures d’ouverture et de fermeture des sites, les cours en présentiel sont maintenus, même au-delà de l’heure du couvre-feu.
En effet, un passage à distance de ces seuls cours engendre désorganisation et rupture d’égalité de traitement si d’autres TD, placés en journée, restent en présentiel.
Une attestation dérogatoire sera fournie par l’université.

Si jauge à 20 %


Les cours à cheval sur l’heure de couvre-feu ou après le couvre-feu passent en distanciel asynchrone pour éviter la concurrence entre visioconférence et présentiel.

 

Si jauge à 0 %

 

Les cours à cheval sur l’heure du couvre-feu ou après le couvre-feu passent à distance, soit synchrone soit asynchrone, au choix de l’enseignant.

Quel mode d’enseignement adopter ?

 

Si jauge à 100 %  

Seuls les cours en amphi sont dispensés en distanciel asynchrone, voir fiche conseil. Tous les autres cours sont en présentiel « normal ».

Si jauge à 50 %

ou 20 %


La fréquence de présence des étudiants à l’université est la même pour tous, soit une semaine sur deux pour tous les cours (sauf dans les amphis & grandes salles supra), ce qui implique que les enseignants viennent faire cours toutes les semaines. La possibilité de regroupements moins fréquents disparaît, ce qui évite que les étudiants renoncent à se déplacer pour un ou deux cours présentiels par jour certaines semaines.
Les semaines où les étudiants travaillent chez eux, l’enseignant s’assure qu’ils sont clairement informés des travaux à effectuer, notamment en donnant des instructions précises en classe et sur iCampus.
Une fiche conseil fournit aide et guidance pour l’organisation de cette semaine à la maison.

 

Si jauge à 0 %

 


Le choix est laissé à chaque enseignant entre distanciel asynchrone, distanciel synchrone (visioconférences) ou distanciel mixte (mélange d’asynchrone et de visioconférences).
Il est primordial de communiquer clairement les modalités du cours sur iCampus pour que les étudiants s’y retrouvent.


  • L’enseignement bimodal

Il n’est pas conseillé en raison des difficultés techniques qu’il présente mais reste possible, à la marge, pour les enseignants bien formés et convenablement équipés. Il doit être validé par les responsables de diplômes, qui en vérifient la pertinence.
Une fiche conseil fournit des conseils pertinents pour la préparation de cours bimodaux optimaux.

  • Travaux de groupes


En raison des difficultés des étudiants à se retrouver dans des conditions acceptables, il est recommandé de ne pas demander aux étudiants de travailler en groupe en dehors des heures de cours et d’éviter les évaluations en groupe en contexte de crise sanitaire.
Une fiche conseil porte spécifiquement sur les travaux de groupe.


Peut-on toujours faire des visioconférences ?

 

Si jauge à 100 %

ou 50 % 

ou 20 %

Les visioconférences sont proscrites car les étudiants ne peuvent pas enchaîner cours en présentiel et visioconférences dans des conditions acceptables (problèmes d’équipement et de salles où il est possible de s’isoler pour participer aux visioconférences). 
C’est une mesure forte pour favoriser le retour en cours des étudiants : l’alternance des cours en visioconférence et en présentiel conduit les étudiants à privilégier les visioconférences et à rester à la maison.
En cas de couvre-feu, les visioconférences restent proscrites pour les mêmes raisons.

Si jauge à 0 %

 


Les visioconférences deviennent possibles, mais en respectant quelques règles : elles doivent être plus courtes qu’un cours en présentiel d’au moins 20 %, un cours de 2 h correspondant à une visioconférence d’un maximum de 1 h 40 : une visioconférence est plus dense qu’un cours en présentiel et les étudiants ont besoin de pauses entre leurs différentes visioconférences. 
Elles doivent aussi être les plus interactives possibles.
Une fiche conseil aborde les stratégies visant à soutenir l’apprentissage et la participation des étudiants lors des visioconférences.

Dérogation pour un maintien d’une UE en 100 % présentiel


En 2019-2020 et en 2020-2021, le ministère de tutelle a accordé la possibilité d’organiser certains cours en présence toutes les semaines, même en cas de jauges réduites. L’existence de ces dérogations est subordonnée à des directives ministérielles et au maintien de l’ouverture des sites par la présidence. 

Peuvent adresser une demande de dérogation auprès de la CFVU pour le 1er semestre 2021-2022 : 
  • les cours exigeant la présence physique des étudiants :

  • parce qu’ils sollicitent le corps (p. ex. atelier de théâtre ou cours d’interprétation français/LSF) ;

  • parce qu’ils impliquent l’utilisation de matériel ou de logiciels dont les étudiants ne disposent pas chez eux.

  • les formations en apprentissage où les étudiants doivent justifier d’un certain nombre d’heures de formation en présence et dont les emplois du temps sont déstructurés.

Comment se déroulent les évaluations ?

 

Si jauge à 100 %

ou 50 %

 ou 20 %

 

Les cours dispensés à distance doivent être évalués à distance.
Cela concerne les amphis - quelque soit la jauge - mais aussi les cours dispensés en grande salle et à cheval ou après l’heure du couvre feu en cas de jauge à 20 %. 
Il est important de laisser le cours disponible sur iCampus pendant les périodes de révisions afin que les étudiants bénéficient de toutes les chances d’apprendre et de réussir. 
Les cours en présentiel peuvent être évalués en présentiel, mais il est recommandé de préserver le temps en face-à-face pour les apprentissages en cas de calendrier alterné. Une partie des évaluations peut donc avoir lieu à distance, au choix de l’enseignant.

Si jauge à 0 %

Les évaluations se déroulent à distance, même si la tutelle autorise la présence exceptionnelle sur site pour les évaluations, voir fiche conseil
Outre l'impossibilité de maintenir une distanciation physique lors des examens, cette disposition engendrerait des difficultés pour les étudiants qui auraient quitté la région parisienne, en particulier si les déplacements devenaient plus difficiles (annulation de trains, fermeture des frontières, etc.). 
Les UE dérogatoires sont concernées par cette mesure. Elles passent à distance (sauf exception infra), en cas de jauge à 0 %.

Dans tous les cas, il convient de communiquer clairement aux étudiants le format et les dates des évaluations, en classe et sur iCampus, et de s’assurer que les évaluations présentent le même format pour les TD parallèles d’une même UE. 

  • Évaluations à distance

Les évaluations à distance sont asynchrones (pas d’évaluations à heure fixe, sauf dérogation infra). Un délai de 48 h doit être laissé pour le rendu des devoirs (incluant le jour habituel du TD) car les étudiants ne disposent pas tous d’un endroit et d’un ordinateur dédiés pour composer au calme à un moment donné. 

  • Devoirs maison


Il est important d’opter pour des consignes réalistes et d’indiquer le nombre de pages / mots attendus, ainsi que le temps nécessaire à la réalisation, lequel ne doit pas excéder  celui d’une évaluation sur table. Il n’est pas réaliste d’attendre des mini-mémoires là où auraient été exigées quatre ou cinq pages sur table.

  • Devoirs en temps limité asynchrone


Il est important de calibrer la longueur du devoir en gardant à l’esprit qu’un enseignant mettrait environ trois fois moins de temps qu’un étudiant à réaliser l’évaluation. 
Les devoirs en temps limité n’ont pas vocation à durer plus longtemps qu’ils auraient duré en TD car un même étudiant peut avoir une dizaine d’évaluations la même semaine.

  • UE ne pouvant pas être évaluées en distanciel asynchrone


De rares UE ne peuvent être évaluées que sur le mode synchrone (heure fixe). Il s’agit par exemple d’UE vérifiant des connaissances précises pour lesquelles il n’est pas possible de créer des banques de questions. L’évaluation n’a aucune valeur si les étudiants ont le temps de consulter leurs notes ou d’échanger. 
C’est aussi le cas pour les activités de traduction non commentée. L’enseignant demande une dérogation au moment du dépôt des Modalités de Contrôle des Connaissances (MCC). En cas d’accord, il prévient très en amont les étudiants et, le cas échéant, les aide à trouver des solutions pour s’organiser.

  • UE ne pouvant pas être évaluées en distanciel 


De rares UE dérogatoires ne peuvent pas être évaluées à distance à cause de la nature même de l’enseignement (p. ex. ateliers de pratiques théâtrales). 
Au moment du dépôt des Modalités de contrôle des connaissances (MCC), l’enseignant demande une dérogation permettant, en cas de jauge à 0 %, que la moyenne soit calculée sur la base des notes déjà acquises.
En cas de besoin, l’étudiant se présente au rattrapage. Les enseignants sont incités à procéder aux évaluations le plus tôt possible afin d’être sûrs de disposer de notes.
Dans tous les cas, les évaluations ne sont pas organisées en présence en cas de jauge à 0 %.

Qui décide du changement d’organisation ?

 

L’année 2020-2021 a vu se succéder un tel nombre de changements d’organisation et de protocoles qu’il paraît illusoire de fixer des dates de non-retour pour 2021-2022. 
Il reviendra au président de l’université de décider de la date d’évolution ou de non-évolution des modes d’enseignement, après consultation de la communauté universitaire (CFVU, directions de composantes, DEVU, VP étudiant, etc.).

Communication avec les étudiants

 

Le présentiel alterné  et le distanciel sont source de désorganisation et de stress pour nombre de nos étudiants qui perdent une énergie considérable à collecter les informations indispensables au bon déroulement des cours et des évaluations. 

Pour pallier cette difficulté, la Sorbonne Nouvelle dispose d’une plateforme institutionnelle, iCampus, qui doit être le point d’entrée unique pour tous les cours et tous les enseignants.
Même si nous avons des outils préférés, nous devons nous astreindre à passer par iCampus pour décrire nos modalités de cours, décrire nos modalités d’évaluation, déposer ou renvoyer vers des ressources, déposer ou renvoyer vers des activités, et enfin mettre à disposition les évaluations.

L’outil « Annonce » d’iCampus (sorte de mail interne à la plateforme) remplace avantageusement les mails en permettant de :

  • Mieux cibler les destinataires. La fonction “groupe” permet de ne pas envoyer à la cohorte entière ce qui ne concerne qu’un groupe de TD, évitant ainsi d’inonder les étudiants d’informations non pertinentes.

  • Programmer les envois, pour que les étudiants les reçoivent pendant la journée et puissent ainsi bénéficier d’une saine déconnexion numérique.

  • Regrouper dans un endroit unique tous les messages envoyés par un enseignant, évitant ainsi les mails inutiles d’étudiants qui ne retrouvent pas une information et écrivent pour obtenir confirmation.

Formations et soutien pédagogique des enseignants

Le pôle APP (Accompagnement à la pédagogie et aux projets, ex iCampus) propose de nombreuses formations à iCampus, mais également six fiches de synthèse. N’hésitez pas à demander de l’aide.

Enseigner en présentiel alterné

Enseigner en bimodal

Enseigner en distanciel synchrone (visioconférences)

Enseigner en distanciel asynchrone

Évaluer à distance : conseils généraux et gestion de la fraude

Faire travailler ses étudiants en groupe


Que faire si je suis malade, cas contact ou que je dois m’occuper de mes enfants ?

La Direction des ressources humaines et le groupe de travail « rentrée 2021 » travaillent de concert pour diffuser des procédures simplifiées afin que chacun sache quoi faire en cas d’impossibilité de venir sur site. En tout état de cause, les enseignants ne doivent pas décider seuls de la conduite à tenir car une telle décision impacte toute la communauté universitaire.

Calendrier universitaire 2021-2022

Nous sommes heureux de nous préparer à vous accueillir toutes et tous en présentiel le 20 septembre 2021 (voir ci-dessous calendrier universitaire 2021-2022 Jauge 100 %).

Si la situation devait se dégrader, pas d'inquiétude nous sommes prêts (voir ci-dessous calendrier universitaire 2021-2022 Jauge 50 % et 20 %) !

Calendrier universitaire 2021-2022 Jauge 100 %

Calendrier universitaire 2021-2022 Jauge 50 % et 20 %


mise à jour le 16 novembre 2021


Gestes barrières


L'Université renforce les gestes barrières pour la rentrée 2021,
(mesures 4 à 6 infra) et invite les étudiants à les respecter avec cette infographie.


Covid-19 : Consignes sanitaires

Le port du masque est obligatoire sur l'ensemble des sites et dans tous les locaux de la Sorbonne Nouvelle.