ED 267 >> Formation Doctorale

ED267 2021/2022 Séminaire Modèle musical et crise de la représentation dans les Arts et Arts de la scène modernes et contemporains (Pierre LONGUENESSE)

Descriptif

Depuis plusieurs décennies, et à la faveur de la forte croissance, sur nos scènes contemporaines, des formes pluridisciplinaires et/ou performatives, on constate une inflation significative des discours et des pratiques associant musique, écritures et scène. Ce phénomène semble de prime abord familier, au moins depuis la fin du XIXe s, puisqu’il caractérise nombre de propos sur l’Art depuis l’émergence de la modernité, dans les domaines de la poésie (Mallarmé), des arts plastiques (Kandinsky), de la mise en scène (de Appia à Meyerhold), ou de l’architecture (Le Corbusier et Xenakis). Pour les uns comme pour les autres, le modèle musical devient l’arme par excellence de l’arrachement à la mimesis et de la défense de l’abstraction. Aujourd’hui pourtant, ce même modèle semble jouer un rôle nouveau, dans le contexte de la « crise de la représentation », voire de l’effondrement du symbolique, qui serait à l’œuvre dans les arts en ce début de XXIe s. (Bougnoux, Danan). Dans une démarche aussi bien diachronique que synchronique, ce séminaire se penchera donc sur les manifestations concrètes d’un tel phénomène dans les formes de la création artistique, autant que sur ses enjeux esthético-idéologiques.

En 2020-2021, nos séances de travail se sont concentrées sur les fondements philosophiques de ces questionnements, et sur ses modalités dans les écritures ou dans les arts plastiques. Durant cette deuxième année (2021-2022), nous aurons à cœur d’élargir nos champs d’investigation, que ce soit dans les arts de la scène (scénographie, danse, arts du cirque par exemple, mais aussi théâtres traditionnels et/ou extra-occidentaux), ou dans les autres arts (arts plastiques ou architecture notamment). Nous pensons ainsi au rôle joué par ce modèle musical dans le tournant de la modernité et l’émergence de l’abstraction en arts, des arts plastiques (Kandinsky, Kupka, Klee, entre autres) aux arts de la scène (Appia, Craig) ou à l’architecture (Le Corbusier/Xenakis), ou à la question du rythme dans la mise en scène (corps, espace, mouvement), et de la musicalisation de la scène pluridisciplinaire dite « postdramatique ».

Nous accueillerons aussi bien des doctorants nouveaux que ceux déjà présents en 2020-2021. Nous poursuivrons par ailleurs des échanges avec un ou plusieurs chercheur-s invité-s, et remettrons en place un programme d’interventions de doctorants ou jeunes chercheurs autour de leurs propres problématiques d’étude. 

 

 


Informations pratiques

Les lundis 
de 17h15 à 19h45

 7 février 2022
7 mars 
11 avril salle du conseil
9 mai

salle Claude Simon 

Maison de la Recherche 
4, rue des Irlandais 75005 Paris
 


Vous devez vous inscrire via le mail ci-dessous à partir de janvier 2022 
pierre.longuenesse@wanadoo.fr  

mise à jour le 1 avril 2022