ED 122 >> La formation doctorale >> Liste des séminaires

ED 122 2020-2021 Récits et usages de la Seconde Guerre mondiale. La littérature italienne contemporaine entre "post-mémoire" et "après-histoire"

Responsable(s)

Inscription obligatoire auprèse de 
DE PAULIS Maria Pia 

Contact(s)

 DE PAULIS Maria Pia, professeur de littérature italienne contemporaine à l'Université Sorbonne Nouvelle - CIRCE (Centre Interdisciplinaire sur la Culture des Echanges), axe "Ecritures du temps présent"- LECEMO.
maria-pia.depaulis@sorbonne-nouvelle.fr

TABET Xavier, professeur d'histoire et de littérature italiennes  à l'université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis - LER (Laboratoire d'Etudes Romanes)
xavier.tabet@icloud.com





Objectifs

  Inscrit dans le sillage des séminaires de l’axe de recherche « Ecritures du temps présent » (CIRCE) des quatre dernières années – portant sur la notion de ‘traumatisme’ individuel et collectif au XXe siècle en Italie et sur les écritures post-traumatiques et post-mémorielles –, le séminaire de recherche/formation doctorale de l’année 2020-2021 va constituer la première étape d’une recherche collective menée par deux équipes universitaires (CIRCE-LECEMO de l’Université Sorbonne Nouvelle et LER de l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis) et organisée sur deux ou trois ans.

Il entend étudier les écritures narratives de l’Italie entre la fin du XXe siècle et le début du XXIe siècle. Les deux perspectives à partir desquelles on abordera cette littérature sont les concepts créés par Antonio Scurati de « non-expérience » (inesperienza) et de « après-histoire » (Dopostoria). Ils sont appliqués à une riche production narrative qui, loin de confirmer la notion de « fin de l’histoire » (Fukuyama), interroge la Seconde Guerre mondiale et les événements tragiques qui l’ont caractérisée (occupation, Résistance, guerre civile, déportations, exterminations, etc.). À la génération des témoins directs a succédé une génération d’écrivains nés après les événements, non-témoins, faux-témoins, témoins vicaires, descendants de deuxième génération, créateurs tout court qui ont contribué, au tournant du XXIe siècle, à une écriture qui a remis au cœur de l’invention romanesque l’histoire et l’expérience de la guerre, mais du point de vue de « l’après-histoire » et de « l’inesperienza ».

La question de la relecture de l’histoire, de l’usage de la mémoire, de la post-mémoire ainsi que celle des différents révisionnismes, se doublera de l’interrogation sur la nature et le statut de ce ‘nouveau roman historique’ (ou néo-historique), sur le rapport entre l’écrivain et son expérience narrative et sur les causes du retour dans la littérature hyper-contemporaine de ces moments forts du passé individuel et collectif national.

La première année sera consacrée à l’étude du débat historiographique et des usages de la mémoire et de la diffusion de la « zone grise ». Des historiens, des théoriciens et des critiques vont nous aider à comprendre les raisons des résurgences mémorielles ‘non consensuelles’. La deuxième année seront présentées des études de cas sur la littérature italienne hyper-contemporaine.

Ce séminaire, à vocation interdisciplinaire, réalisé en collaboration avec des enseignants-chercheurs de nombreuses universités dont l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, proposera un cadre théorique utile aux doctorants de l’École doctorale « Europe latine-Amérique latine » et à tout autre doctorant et/ou chercheur quant aux enjeux des écritures littéraires et artistiques d’aujourd’hui.

Les séances sont ouvertes au public.

 

Contenu

Vendredi 22 janvier 2021 cette séance est annulée et sera reportée 

Enzo Traverso
Professeur d’Histoire contemporaine de l’Europe, Cornell University
Le fascisme comme phénomène transhistorique. Héritages, mémoire et interprétations

Vendredi 12 mars 2021
en visioconférence

Xavier Tabet
Professeur d’histoire et de littérature italiennes, (Laboratoire d’Etudes Romanes - LER), Université Paris 8
Territoires et extensions de la notion de “zone grise” (1986-2020)

Vendredi 26 mars 2021
en visioconférence

Maria Pia de Paulis, Adelia Lucattini, Ketty Zanforlini 
Membres du CIRCE-LECEMO, Université Sorbonne Nouvelle
Storia, postmemoria e narrazione in Helena Janeczek

Vendredi 16 avril 2021

Massimo Baioni
Professeur d’Histoire contemporaine, Università degli Studi di Milano 
Conflitti di memorie nell’Italia del tempo presente: la “messa in scena” della storia nei musei

Mercredi 19 mai 2021

Antonio Scurati
Ecrivain et Professeur de Littérature contemporaine, Università IULM di Milano
"Il romanzo della Dopostoria"

Horaires

les vendredis 
de 15h à 18h

22 janvier 2021  cette séance est annulée et sera reportée 

12 mars en visio conférence à 15h
26 mars  en visioconférence
16 avril  en visioconférence
mercredi 19 mai  en visioconférence
meet.google.com/bwf-rcpf-tmj 
vendredi 18 juin à 16h  en visioconférence
https://us02web.zoom.us/j/84784689619?pwd=ekJzMDVXYkhkRjlZbWlvU0xYOFNwUT09
I
D réunion 847 8468 9619. code 127346

mise à jour le 7 juin 2021


Renseignements :

ED 122 - Europe latine - Amérique latine
Université Sorbonne Nouvelle

MAISON DE LA RECHERCHE

Bureau A008

4, rue des irlandais

75005 PARIS

Tél. : 01.55.43.08.82
Mél.
Sur Internet

Recherche d'un cours

Recherche d'un cours