Accueil >> Recherche >> Unités de Recherche

Unité de recherche (EA UMR...)

IRET - Institut de Recherche en Etudes Théâtrales - EA 3959

Adresse :
Université Sorbonne Nouvelle
MAISON DE LA RECHERCHE
Bureau A114
4, rue des irlandais
75005 PARIS
Mél :
gilles.declercq@univ-paris3.fr
Sur Internet :
http://www.univ-paris3.fr/iret
Structure(s) de rattachement :
ED 267 - Arts & Médias

PortraitsIRET.jpg

Composition de l'équipe

Heritier des fondateurs de la discipline (Jacques Scherer, Bernard Dort, Anne Ubersfeld...), l’Institut de Recherche en Études Théâtrales (IRET – EA 3959) est une Unité intégralement consacrée à la recherche en études théâtrales, dont tous les membres relèvent de la 18e section du CNU (Arts) - trait spécifique et unique au sein des universités françaises. L’Unité résulte de la réunion en 2005 de deux équipes : Le Centre de recherche sur la théorie et l’histoire du théâtre, équipe fondée en 1983 par Jacques Scherer (EA 183) ; Le Groupe de recherche sur la poétique du drame contemporain, fondé en 1996 par Jean-Pierre Sarrazac (EA 3420). Depuis cette réunion, l’ambition qui anime l’IRET est de couvrir, autant qu’il est possible, les champs fondamentaux de la recherche en Études Théâtrales, en appréhendant le théâtre dans la perspective des arts et en tenant compte de son contexte sociétal, soit, prioritairement :

  • La prise en charge de la mémoire du théâtre, transhistorique et transnationale, en se dotant des outils numériques nécessaires à la constitution de corpus et de bases de données. La prise en compte de la mise en scène contemporaine donne à cette perspective historiographique son arrimage à l’actualité du spectacle vivant, tandis que les actions scientifiques engagées (séminaires, colloques, publications) contribuent à l’approfondissement des connaissances en histoire générale du théâtre – en plaçant un accent spécifique sur la dimension scénique, professionnelle et institutionnelle du spectacle.
  • La prise en compte systématique des approches théoriques ou analytiques, pluridisciplinaires et contemporaines, susceptibles d’éclairer la nature, la fonction et l’évolution, tant artistique que sociétale, du théâtre et du spectacle vivant : philosophie, histoire, anthropologie, esthétique, poétique, rhétorique, littérature, économie, sociologie des lieux et institutions théâtrales, muséographie sont ainsi les disciplines, non limitatives, qui viennent nourrir la réflexion théorique et analytique des membres de l’IRET.
  • L’observation critique de la création et des pratiques du spectacle vivant (scènes et écritures), appréhendée tant dans ses enjeux théoriques (poétiques du texte et de la scène) que dans sa dimension incarnée et performative (corps, voix, scénographie). L’interaction du spectacle avec la cité, les enjeux esthétiques, économiques, sociaux et politiques tiennent une place majeure dans cette approche qui prend également en compte la spécificité des aires géographiques.

Du point de vue institutionnel, l’IRET est partie intégrante du dispositif de recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle. Etroitement associé à la Théâtrothèque Gaston Baty et partie prenante de la valorisation de ses fonds de recherche, il relève de l’Ecole doctorale Arts & Médias (ED 267), aux côtés des Unités de recherche en Cinéma et Audiovisuel, Communication, et Médiation culturelle, avec lesquelles elle croise, au fil des contrats, programmes de recherche, séminaires doctoraux et Universités d’été européennes.


Présentation

 L’homogénéité et la spécificité disciplinaires de l’IRET (CNU 18, Études théâtrales) mettent l’Unité à même de couvrir les principaux champs scientifiques de l’étude du théâtre au sein des Arts. L’IRET s’est ainsi doté d’une structure thématique tripartite :
 
  • le premier thème couvre les questions d’esthétique et d’historiographie ;
  • le second thème les questions liées à la création théâtrale contemporaine et à ses poétiques 
  • le troisième thème encore en préfiguration concerne les lieux et institutions du spectacle vivant.
Les axes thématiques se déclinent en sous-thèmes, animés par un groupe régulier de chercheurs. Cette partition interne résulte de l’histoire même de l’Unité et de son développement : une partie des recherches historiographiques s’est ainsi progressivement spécialisée sur la question peu étudiée des revues de théâtre. Symétriquement, une partie des recherches en poétique contemporaine s’est spécialisée dans l’étude d’une aire géographique et culturelle spécifique : les théâtre francophones, appréhendés comme écritures de l’altérité.

GROUPES THÈMATIQUES DE RECHERCHE 
  •  Le Centre de Recherche en Théorie et Histoire du Théâtre (CRTHT) prend en charge les études historiographiques et le questionnement esthétique et philosophique inhérent au genre théâtral et à ses interactions avec les autres arts de la représentation. Prenant en charge la dimension patrimoniale des études théâtrales, le CRTHT, en étroite collaboration avec la Théâtrothèque Gaston Baty anime depuis deux contrats un programme de corpus numérique, Mémoire vive du Théâtre. Enfin, le CRTHT inclut un champ d’études spécifiques consacré au théâtre antique et à ses représentations contemporaines, grâce aux compétences dans ce domaine de deux de ses membres.
  • Le Groupe de recherche interuniversitaire sur les revues de Théâtre (GRIRT), déclinaison spécifique, depuis 2011, de la perspective historiographique, traite à la fois d’un lieu de mémoire historiquement circonscrit (XIX-XXIe), et d’un objet reflétant et animant les enjeux esthétiques et sociétaux de la critique théâtrale. Le GRIRT a donné à ses activités une ampleur accrue au cours du présent contrat: collaboration interuniversitaire, nationale et internationale, institutionnelle (BNF pour la mise en ligne de revue), cycle de journées d’étude et de colloques ponctué par des publications, notamment en coopération avec la Société d’Histoire du Théâtre.
  • Le Groupe de recherche sur la poétique du drame moderne et contemporain (PDMC) prend en charge l’ensemble des questionnements issus de la crise de la forme dramatique et des mutations actuelles de l’écriture et de la création scénique. L’étude des nouveaux matériaux du théâtre et de l’interaction de ce dernier avec les autres arts du spectacle vivant engage le groupe à collaborer pour la mise en œuvre de ses actions avec les créateurs (invités notamment dans le séminaire du groupe) et les Centres dramatiques (partenaires récurrents des J.E et Colloques). La diffusion des recherches dans les médias et auprès du public est partie intégrante des actions du PDMC.
  • Le SeFeA, Scènes Francophones et Écritures de l’Altérité, déclinaison spécifique depuis 2007 des recherches en poétique sur les aires géographiques et culturelles du théâtre francophone (Afrique et zone Caraïbes notamment). Cet observatoire se consacre plus largement à l’étude de la création théâtrale liée à la culture des diasporas et travaille pour ce faire dans une perspective internationale dans une triangularité Afrique-Europe-Amérique(s), en collaboration étroite avec des artistes impliqués dans ces formes de création et avec des institutions telle que l’Organisation Internationale de la Francophonie ou le Musée du Quai Branly. Le SeFeA est également à l’initiative de rencontres internationales transdisciplinaires sur le statut diasporique et critique, aux plans esthétique et politique, de la culture jazz : Esthétiques jazz : la scène et les images et développe une Encyclopédie en ligne des théâtres contemporains du monde noir francophone : Afritheatre.com

Activités scientifiques

Colloques

Publications

  • La collection "Esthétique(s) jazz : la scène et les images" aux éditions Passage(s)  dernier volume paru :
  • La revue REGISTRES
 
  • Publications récentes

Equipements

 

mise à jour le 11 décembre 2017


Responsables

Gilles Declercq
Gilles Declercq
(Directeur)



Sylvie Chalaye
(directrice adjointe)

Programmes transversaux

  • Journées de l’IRET en Avignon Événement bisannuel depuis 2015 rassemblant chercheurs de l’IRET, doctorants et membres associés autour de spectacles choisis au sein du Festival officiel et analysés en séminaire. Journées d’étude et rencontres artistiques publiques. En partenariat avec le Service des relations publiques du Festival et le Centre national des écritures dramatiques. Un temps fort pour la cohésion et l’identité disciplinaire de l’Unité.
  • L'Université d'été des Théâtres d'Outre-Mer et d'Afrique en Avignon (UTOMAA)
  • Etudes théâtrales et études visuelles.
  • Le Corps nu – la nudité dans les arts de la scène.
  •  lecorvin.net. Dictionnaire numérique et encyclopédique du théâtre.
  • Esthétiques Jazz : la scène et les images 
  • Topologiques – Lieux et mémoire du spectacle vivant
  • Théâtre et photographie
  • Scènes, écrans, médias -programme fédérateur de recherche IRET/IRCAV/IRMECCEN