Accueil >> Recherche >> Activités scientifiques >> Colloques - journées d'études

Recherche

Dire les traumatismes du XXe siècle. De l’expérience à la création artistique italienne contemporaine

du 14 juin 2018 au 15 juin 2018

Organisation :
Maria Pia De Paulis-Dalembert

Sarah Amrani

Brigitte Le Gouez


Présentation :

Dans le prolongement des travaux du séminaire de l’équipe « Écritures du temps présent » du CIRCE, le colloque entend interroger la notion de « traumatisme » telle qu’elle a été définie tout au long du XXe siècle, en inscrivant cette notion dans le temps qui sépare le moment de l’expérience directe du traumatisme de celui de la médiation du récit oral ou écrit et de la création grâce auxquels le sujet-artiste transforme le vécu en univers narratif et fictionnel. Le colloque souhaite inviter à une réflexion sur la transformation linguistique et créative de l’expérience traumatique, dans le dépassement de l’impact physique et psychologique immédiat, du simple témoignage, de l’écriture de soi, et dans la perspective de l’élaboration du souvenir personnel inséré dans une mémoire collective intergénérationnelle.

Proche de l’événement, lui aussi rupture dans la normalité de l’existence, le traumatisme relève davantage de la subjectivité en raison du choc physique et émotionnel provoqué : l’individu est meurtri directement dans son corps et sa conscience par la violence de faits extérieurs dont les ressentis corporel et psychologique constituent la marque dépassant la stricte temporalité de l’advenu. Il est donc lié à une expérience extrême, qui détermine une distorsion de la réalité, un langage bouleversé, voire un renversement dans l’ordre des choses réelles jusqu’à devenir lui-même réalité. Aussi le traumatisme est-il une cause qui produit des effets dans la durée.

Dans le sillage des Trauma Studies selon lesquelles le « XXe siècle peut être défini comme le siècle du trauma-(tisme) », il s’agira de vérifier dans quelle mesure la production artistique de l’Italie contemporaine peut être lue comme le récit, la mise en scène des traumatismes propres au siècle passé. Le colloque voudrait donner à lire, à travers le prisme des traumatismes majeurs – les grandes migrations du début du siècle, la Grande Guerre, le fascisme, l’expérience de la dictature, la Seconde Guerre mondiale, la Résistance, les camps de la mort, le terrorisme politique des années de plomb, la violence mafieuse –, une trajectoire de souffrance, certes, mais aussi une possibilité d’élaboration et de transformation consciente et inconsciente, comme de rédemption par la parole ou la création artistique dans l’Italie du XXe siècle.


Type :
Colloque / Journée d'études
Lieu(x) :
Maison de la Recherche - 4 rue des Irlandais - 75005 PARIS
Salle du conseil
Salle Athéna

Cité universitaire de Paris
Maison d’Italie

mise à jour le 19 décembre 2017