Accueil >> Université >> Présentation >> Portraits

Didier Oillo, Directeur scientifique de l'AUF

le 9 janvier 2012

Didier Oillo est Directeur scientifique de l'AUF (l'Agence Universitaire de la Francophonie), l'un des principaux partenaires du Master professionnel AIGEME Ingénierie de la formation à distance

Didier Oillo.JPG
Pouvez-vous nous présenter les missions de l'AUF et le contenu du partenariat avec le Master professionnel AIGEME Ingénierie de la formation à distance ?

Les missions de l'AUF dans le domaine qui nous intéresse aujourd'hui, c'est à dire celui de la formation à distance sont multiples. Notre principal objectif est de promouvoir la solidarité et l'excellence universitaire. Un de nos programme phare est la formation ouverte et à distance. L'AUF n'a pas souhaité construire une université virtuelle mais apporter son soutien aux projets de ses membres : projets du nord en finançant des allocations d'étude et en mettant à disposition un pool de tuteurs ; elle offre également un dispositif d'inscription en ligne, des lieux équipés et des surveillants pour les examens. Concernant les universités du Sud, elle organise les partenariats et fournit les référents pédagogiques ; elle forme les acteurs et les certifie pour garantir la qualité des formations.
L'ensemble de ces formations soutenues est présente sur un portail dédié. 12000 candidatures ont été traitées en 2011. Afin de moderniser la pédagogie et d'accompagner le changement, en 2005, l'AUF a créé un réseau de chercheurs, le resatice, qui comprend actuellement 650 chercheurs. Ceux-ci disposent d'un réseau social et de financement de projets de recherche. De plus, elle est présente à l'ISO pour accompagner la création de la norme concernant la formation à distance.
C'est dans ce cadre que l'AUF soutient le master AIGEME.

Avez-vous des coopérations semblables sur d'autres types de diplômes ?

85 diplômes sont proposés.

Le rôle des NTC dans ce Master est capital, avez-vous des projets particuliers en terme de nouvelles technologies ?

Mobile learning, technologie à basse consommation,

Après plusieurs années de coopération avec le Master Aigeme, quel est le bilan, notamment en terme de professionnalisation ?

Nous considérons que le bilan est positif d'autant plus que nous ne traitons pas les formations de façon séparée mais dans une offre globale. Les personnes formées peuvent en plus suivre des formations complémentaires professionnalisantes (les stages transfer)

Plus d'information sur le Master Aigeme avec le portrait de Maud Bourgeois

Type :
Portrait

mise à jour le 18 juillet 2014