Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

Diasporas, Etats et développement économique: opportunités et risques

le 24 juin 2019
13h - 18h30

Affiche2.png
Comité d'organisation: Anne Groutel (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, CERVEPAs/CREW), Caixia Tan (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, CERVEPAs/CREW) et Ondine Aza (Université de Cergy-Pontoise, CERVEPAs/CREW)


Programme [PDF - 926 Ko]

Présentation: 

 Avec la dernière vague de mondialisation économique, les phénomènes migratoires se sont accrus. Une fois installés à l’étranger, certains immigrés originaires d’un même territoire entretiennent des liens sociaux entre eux et avec leur territoire d’origine. Les réseaux diasporiques fluidifient la circulation de renseignements et facilitent l’instauration de relations de confiance entre leurs membres et donc leurs transactions. Qui plus est, il est fréquent que les hommes d’affaires qui ont prospéré à l’étranger investissent dans des entreprises de leur pays d’origine, participent au financement de projets d'infrastructure ou bien deviennent de généreux donateurs pour des causes qui leur tiennent à cœur.

Le fait que les diasporas constituent une ressource économique et politique précieuse n’a pas échappé aux hommes politiques et aux États dont elles sont originaires. Au début du XXe siècle, Eamon de Valera, futur président de la République d’Irlande, parcourut les États-Unis afin de récolter des fonds pour la cause républicaine auprès de la diaspora irlandaise.

Lorsqu’une diaspora est présente dans une société d’accueil depuis longtemps et qu’elle y est bien intégrée, ceux de ses membres qui sont proches du pouvoir décisionnel peuvent influencer « en douceur » la politique, économique ou étrangère, au profit de leur territoire d’origine. Toutefois, loin de la considérer avec bienveillance, Samuel P. Huntington était au contraire très méfiant vis-à-vis de cette influence.

Par ailleurs, l’expérience et le savoir acquis à l’étranger par les expatriés peuvent bénéficier au territoire d’origine. Cependant, tous les groupes en diaspora ne réussissent pas toujours de la même façon. Si le contexte a été favorable, il a pu faciliter l’assimilation d’une population immigrée. Certains États ont donc mis en place des stratégies pour entretenir ou raviver ce lien.

Enfin, avoir recours aux diasporas peut être un instrument à double tranchant. Si ces dernières contribuent au développement économique de leur territoire d’origine, il y a fort à parier que leur influence, tant au niveau économique que politique, ira croissant. Elles peuvent, par exemple, véhiculer le modèle économique et social du pays d’accueil vers le territoire d’origine, ce qui est loin d’être anodin. Par ailleurs, les autorités du pays d’origine peuvent se trouver contraintes de satisfaire les demandes, voire les revendications, émanant de leur diaspora si elles veulent continuer à bénéficier de leurs « loyaux services », ce qui n’est pas sans risque.

Type :
Colloque / Journée d'études
Lieu(x) :
Salle Claude Simon, Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle – Paris 3 (4 rue des Irlandais, 75005 Paris)

mise à jour le 5 juillet 2019