Clesthia >> CLESTHIA >> Activités scientifiques

Recherche

Dessiner les frontières

le 31 janvier 2014

 

Colloque international

Lieu : Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3

Organisateurs : Michelle Auzanneau et Luca Greco
EA 1483 - Recherche sur le Français Contemporain (RFC) – Fédération CLESTHIA

Adresses électroniques : mch.auzanneau@gmail.com / luca.greco@univ-paris3.fr

Présentation :

La notion de frontière, si elle n’est pas nouvelle, prend dans les sociétés contemporaines des significations particulières. L’espace des lieux a laissé place à l’espace des flux (Zygmunt Bauman, 2004) et la mobilité géographique, sociale et relationnelle se conçoit en relation avec des zones et des types de contacts divers, notamment en milieu urbain (Agier, 1999, Clavel, 2002,). Ces réalités suscitent, chez les chercheur-e-s en sciences humaines et sociales  à la fois un regain d’intérêt pour la notion de frontière et un renouveau de sa conception et de son étude. Elles/Ils s’intéressent ainsi à des zones de contact dans lesquelles une multitude d’espaces, de pratiques, d’identités, de cultures cohabitent mais aussi à la façon dont ces contacts produisent un espace en soi que les acteurs sociaux identifient, interprètent et délimitent en produisant, par leurs pratiques sociales et par leurs activités (Bruxelles, Greco, Mondada 2009, Greco, Champsiaux, Nectoux 2010). des lignes de partage et de distinction.

Différents domaines scientifiques développent notamment cette étude en termes d’espaces tiers (Soja 1996), d’identités métisses (Anzaldua, 1987, Besnier 2003, Rampton, 2005), de mobilités (Juillard, 1995, Coupland, 2011, Augé 2009), et de production discursive (Nicolaï, 2000) .

 

Notre journée d’étude se propose d’interroger la notion de frontière grâce à  une perspective interdisciplinaire croisant la sociolinguistique urbaine, l’anthropologie culturelle, la géographie humaine. Notre objectif est de réfléchir à la façon dont les frontières peuvent être repérées, conçues, mais aussi produites par les pratiques quotidiennes des acteurs au sein de sociétés diverses.  Les conférenciers développeront ainsi ce questionnement à partir de terrains, problématiques et contextes différents dans lesquels s’inscrivent les activités observées. Leurs travaux portent en particulier sur les espaces, les pratiques plurilingues, le genre et les mobilités. Cette diversité des travaux  permettra, grâce à la confrontation et au partage de plusieurs points de vue, approches et outils méthodologiques, d’envisager les frontières sous leurs aspects multiples et dynamiques. 


 

 


Type :
Colloque / Journée d'études
Lieu(x) :
 

mise à jour le 14 janvier 2017