Accueil >> Recherche >> Activités scientifiques >> Colloques - journées d'études

Recherche

Desnos sur ALME : que demande-t-on aux manuscrits numérisés.

le 21 novembre 2017

Journée-atelier organisée par l’UMR Thalim. Direction scientifique : Marie-Paule Berranger , Isabelle Diu, Marie-Claire Dumas.

Desnos la comptabilité du poète.jpg

Présentation : La Bibliothèque Littéraire Jacques Doucet a ouvert en 2015 une bibliothèque numérique –ALMé Archives Littéraires de la Modernité1- qui présente pour l’instant l’accès à cinq fonds (Verlaine, Mallarmé, Apollinaire, Jarry, Desnos). Dans le cadre des recherches surréalistes menées au sein de Thalim, une collaboration s’engage sur la valorisation de la numérisation du fonds Desnos dont les manuscrits sont désormais directement accessibles, présentés par 840 notices. Nous avons souhaité que se rencontrent les chercheurs qui consacrent une partie de leur activité à l’édition et au commentaire de l’oeuvre de Desnos et du surréalisme, les chercheurs, collectionneurs, ayant-droit qui ont contribué à l’enrichissement du fonds, la conservatrice de la Bibliothèque et les acteurs de la numérisation, ainsi que les chercheurs de LivrEsc qui lie déjà Thalim au fonds Doucet et ceux qui travaillent plus largement sur les humanités numériques et ont initié le même type de réflexion sur des archives connexes (Breton, Apollinaire…).

Cette première journée d’étude sera divisée en deux parties, l’une consacrée aux communications des spécialistes de l’œuvre qui auront choisi d’éclairer un aspect de l’œuvre de Desnos, à partir des ressources numérisées. Leur regard pourra aussi bien se porter sur l’histoire d’un ensemble manuscrit, sur les formes graphiques, les indices matériels, que sur la poétique de l’auteur. L’autre, l’après-midi, sera organisée sous forme d’atelier, auquel prendront part chercheurs, doctorants, conservateur et spécialistes des fonds d’archives, ingénieurs et techniciens, qui travailleront en commun sur des exemples de manuscrits.

Il s’agira de se demander quels problèmes spécifiques pose éventuellement la numérisation et l’utilisation des numérisations des manuscrits de Desnos, quelles sont les attentes des lecteurs – amateurs, étudiants, professeurs ou chercheurs- devant un tel ensemble, ce que cela suppose quant aux notices de présentation, aux liens, aux questionnements anticipés, aux parcours prévus/autorisés/ à construire qui présupposent bien souvent la ou les lectures qu’ils veulent faciliter. La coopération au niveau master avec le fonds Doucet montre que l’émotion de l’archive, le contact visuel avec les supports est très fortement motivant chez les étudiants. La numérisation ne peut évidemment pas restituer cette émotion née de la sensation –mais sans doute peut-elle en donner l’idée. Au-delà d’un bénéfice de conservation qui n’est sans doute pas non plus aussi pérenne qu’on l’imagine généralement, que peut-elle apporter de spécifique au-delà? Quelles questions voulons-nous/pouvons-nous poser à ces feuillets numérisés ? Dans quelle mesure ces nouveaux moyens modifient-ils nos approches méthodologiques ? Si nous souhaitons bénéficier des apports théoriques sur la question et y contribuer par cette journée, c’est à partir de la pratique très concrète d’un corpus d’exemples.

Contact : mariepaule.berranger@dbmail.com

Type :
Colloque / Journée d'études
Lieu(x) :
Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3

mise à jour le 14 juin 2017