ED 120 >> L'Ecole Doctorale >> Politique internationale de l'ED 120

Collège doctoral franco-allemand « Littératures et savoirs XVIe-XXIe siècles » Université Sorbonne Nouvelle-Universität Humboldt-zu-Berlin, Allemagne

Obtention d’un collège doctoral franco-allemand «  Littératures et savoirs XVIe-XXIe siècles » Université Sorbonne Nouvelle-Universität Humboldt-zu-Berlin, Allemagne

Sophie Houdard (porteuse- ED 120-EA 174-FIRL), Marie Guthmüller (porteuse- HU-Berlin), ont obtenu un 'Collège doctoral', en collaboration avec Emmanuel Bouju (ED 120-EA 172-CERC), Guido Furci (ED 120-EA 172-CERC), Paolo Tortone (ED 120-EA 3423-CRP19), Céline Trautmann-Waller (ED 625-EA 4223-CEREG), Hans-Jürgen Scheuer (Pr- HU-Berlin), Ulrike Weder ( Pr- Hu-Berlin), Stefan Willer (Pr- HU-Berlin), Annika Nickenig (Dr-HU-Berlin).

Ce Collège doctoral, intitulé Littérature et savoirs XVIe-XXIe siècles, est soutenu financièrement par l’université franco-allemande (UFA) à partir du 1/1/2023, pour 4 ans.
Il permettra des collaborations scientifiques et des mobilité étudiantes entre les deux institutions (l’Université Sorbonne Nouvelle et la Humboldt-Universität zu Berlin, Allemagne), et leurs partenaires (l’Université Paris 1- Panthéon Sorbonne, le Centre Marc Bloch (CMB) et l’Institut Max-Planck (MPIWG).

L’école doctorale 120 se propose de faire dialoguer les approches française et allemande dans le domaine « littérature et savoirs », de les faire découvrir et approfondir aux jeunes chercheur.e.s des deux cultures universitaires et, en vue d’une coopération à long terme, de les mettre  en relation à un stade précoce de leur carrière. En mettant l’accent sur la littérature francophone et germanophone du XVIe siècle à nos jours, les doctorant.e.s de l’Université Sorbonne Nouvelle et de l’Université Humboldt se réuniront deux fois par an pour des colloques, des ateliers et des conférences thématiques.

Mobilité : En outre, les doctorant.e.s auront la possibilité de passer entre six à dix-huit mois dans l’université partenaire et, s’ils le souhaitent et si leur sujet le requiert, d’envisager une co-tutelle de thèse.

mise à jour le 28 novembre 2022