Accueil >> Université >> Présentation >> Portraits

Clément de Dravo, Diplômé du Master 2 Professionnel - Formation à la pratique du journalisme européen - parcours Allemand

le 28 février 2012

Actuellement pigiste pour la radio munichoise "Bayerischer Rundfunk" et "Alex Radio" à Berlin, Clément de Dravo, diplômé Master 2 Professionnel - Formation à la pratique du journalisme européen nous raconte son itinéraire depuis qu'il a quitté la Sorbonne Nouvelle....

Photo-clem2.jpg
Pouvez-vous présenter votre parcours à la Sorbonne Nouvelle ?

J'ai passé le concours du Master 2 Professionnel - Formation à la pratique du journalisme européen - parcours Allemand. C'est une formation qui prépare l'étudiant à concilier ses connaissances linguistiques et sa culture générale à ses visées journalistiques. Deux profils d'étudiants sont façonnés lors de ce parcours : le futur journaliste, français et/ou allemand de langue maternelle, et qui maîtrise ces deux langues, aussi bien à l'oral qu'à l'écrit. Le parcours, étant un master 2, ne dure qu'un an : un semestre de cours et un de pratique (simulations du quotidien du journaliste franco-allemand). L'étudiant apprend à travailler sous pression, en équipe, à présenter un travail impeccable (rapport de ses recherches) et surtout à connaître le mode de fonctionnement des médias français et allemands. Il connaît le fonctionnement d'un journal, les différents formats de diffusion utilisés à la radio et à la télévision. Le deuxième semestre est consacré à la pratique en bonne et due forme : deux stages indispensables au sein de médias français et allemand, ce qui déclenche dans le même temps la phase de recherches de débouchés sur le marché de l'emploi.


Quel est votre métier ?

Je suis pigiste pour la radio munichoise "Bayerischer Rundfunk" et "Alex Radio" à Berlin.

Quel a été votre parcours depuis la sortie de l'université jusqu'à l'exercice de votre emploi actuel ?
 

J'aimerais pouvoir aussi bien exercer un métier de musicien-chanteur qu'être "journaliste-radio", j'ai donc passé un concours pour une formation en continu qui spécialise dans le domaine culturel. Il s'agit d'un master intitulé "Kulturjournalismus" et qui est enseigné à l'Université des Arts de Berlin (Universtät der Künste). Actuellement, je fais un stage à la radio "Hessischer Rundfunk" à Francfort.

Quelles compétences acquises à l'université vous servent dans l'exercice de vos fonctions aujourd'hui ?

 

Tous les travaux que j'ai dû présenter oralement, ou même lors de cours, où il fallait, selon les circonstances, s'exprimer en allemand m'ont aidé à acquérir plus d'aisance dans le parlé. Les cours sur l'actualité des médias chaque semaine me servent non seulement dans ma formation actuelle, où la connaissance des médias allemands est indispensable, mais aussi, cela me facilite mes lectures quotidiennes de journaux français et allemands. J'ai surtout appris à être plus à l'affût de l'actualité : attitude que je n'adoptais pas vraiment et qui est cependant primordiale ; être journaliste ne signifie pas seulement « savoir bien écrire ».

 

Quel(s) souvenir(s) gardez-vous de la Sorbonne Nouvelle ?

 

Je garde en souvenir des professeurs qui ont le souci d'épauler l'étudiant, qui lui donnent le sentiment qu'il peut arriver à ses fins, qu'il n'y a pas d'échecs insurmontables et que son succès, c'est non seulement le sien mais aussi le leur ! C'est un sentiment qui me poursuit encore aujourd'hui et que je veux toujours chérir.

Je garde le souvenir d'une promo, la seule de toute ma vie sans esprit de rivalité, au sein de laquelle j'ai connu la quintessence du mot "équipe" et dont résultent de très belles amitiés...

Type :
Portrait
Contact :
Sous-Direction de la Communication

mise à jour le 5 juin 2013