Accueil >> Vie de campus >> Portraits

Claire Thoury, ancienne Vice-Présidente Etudiante est actuellement en contrat CIFRE à Animafac

le 17 février 2014

Ancienne Vice-Présidente Etudiante, elle est actuellement en thèse en contrat CIFRE à ANIMAFAC et vient d'être sélectionnée pour participer au Comité pour la Stratégie Nationale de l'Enseignement Supérieur

photo Claire Thoury.jpg
  • Claire, nous nous étions rencontrées  lorsque vous étiez vice-présidente étudiante de la Sorbonne Nouvelle - quel a été votre parcours depuis ? 
 
Après deux ans à la Vice Présidence des Etudiants de la Sorbonne Nouvelle et la validation de mon Master 1, je suis partie à l'Université Panthéron Sorbonne-Paris 1 pour faire un Master professionnel de Communication Politique et Sociale. J'ai eu la chance de faire mon stage de fin d'études à la Mairie de Paris, au sein du cabinet de Jean-Louis Missika, Adjoint au Maire de Paris en charge de l'Innovation, de la Recherche et des Universités, puis d'occuper la fonction de conseillère recherche et universités de l'élu. 
 
  • Vous êtes doctorante en contrat CIFRE à Animafac ?
 
Oui, j'ai commencé une thèse cette année sous la direction d'Eric Maigret, en contrat CIFRE au sein du Réseau Animafac. Ma thèse s'intitule (pour le moment) Associations étudiantes et mutations des engagements politiques : vers une nouvelle appropriation de la sphère publique. Autrement dit, pour faire simple, cette thèse traite de l'engagement étudiant et de ses mutations. Il n'y a pas crise mais mutation des engagements: si la société est plus individualiste cela ne signifie pas pour autant égoïsme, repli sur soi et désintérêt pour la chose publique. 

Animafac est un Réseau associatif étudiant créé en 1996 au moment de la crise des grandes idéologies et afin de proposer un autre modèle d'engagement aux étudiants, modèle qui inverse radicalement le rapport de l'appareil au militant et qui se veut horizontal. Ce réseau vise à promouvoir l'engagement associatif et à accompagner les bénévoles étudiants dans la réalisation de leurs projets (mise à disposition de fiche pratique; de guides; formations; etc.). 
 
Selon moi, cette thèse ne pouvait pas se faire autrement qu'en CIFRE avec le Réseau Animafac. Ce contrat me permet d'être intégrée à une équipe, d'avoir accès à un terrain massif qui regroupe plusieurs milliers d'associatifs étudiants, et donc de donner une dimension pratique à ma thèse. 
 
  • Vous venez d'être sollicitée pour participer au Comité pour la Stratégie Nationale de l'Enseignement Supérieur, quelles sont les missions de ce comité?
En effet, la loi du 22 juillet 2013 prévoit la définition d'une stratégie nationale d'enseignement supérieur. Comme indiqué sur le site du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, l'objectif de cette stratégie est de définir ce que la France attend de son enseignement supérieur (à moyen et à long termes), de présenter des objectifs nationaux à 10 ans tout en définissant les moyens de les atteindre, d'éclairer l'action publique. 

Ce comité, présidé par Sophie Béjean et dont le rapporteur est Bertrand Monthubert, est composé de 25 membres issus de la société civile. Parmi les thématiques qui seront traitées par le comité, on trouve: l’ouverture de l’enseignement supérieur au plus grand nombre et une préparation au monde de demain ; la réussite pour tous ; l’ouverture de l’enseignement supérieur français sur le monde ; l’inscription dans les territoires ; la coordination des acteurs de l’enseignement supérieur ; les moyens de l’enseignement supérieur.
 
Nous auditionnerons plusieurs experts et personnalités qualifiées tout au long des quatre prochains mois. Un rapport sera remis à la Ministre en juin 2014. 
 
 

Type :
Portrait
Contact :

mise à jour le 5 janvier 2015