Accueil >> Recherche >> Activités scientifiques >> Colloques - journées d'études

Recherche

Civilité classique

du 17 juin 2010 au 18 juin 2010

Colloque international

Lieu : Université Paris 2 - Panthéon, salle des Conseils, Place du Panthéon, Paris 5ème
Organisateurs : Claude Habib (Sorbonne Nouvelle) - EA 174 et Philippe Raynaud (IUF, Paris 2)
Contact : claude.habib@free.fr

Programme [PDF - 172 Ko]

Présentation

La civilité s'est instaurée dans un monde hiérarchique. En  France, son développement  accompagne la pacification interne de la société, après les troubles religieux, et coïncide avec l'absolutisme. Le colloque « civilité classique », organisé par Philippe Raynaud et Claude Habib, réunira des juristes, des philosophes et des littéraires. On se propose de redéployer la notion en partant des origines européennes (Castiglione, Gracian), pour brosser un  tableau de son apogée à l'âge classique, en la distinguant des notions voisines de  courtoisie, honnêteté, galanterie, politesse...Définie comme une « espèce de commerce d'amour propre, dans  lequel on tâche d'attirer l'amour des autres en leur témoignant soi-même de l'affection », la civilité fut  soupçonnée  d'une double connivence avec le monde et ses  vains prestiges,  avec le moi et ses duperies. Quelles relations de parenté ou de tension la civilité a-t-elle nouées avec la doctrine chrétienne (Nicole, La Bruyère) ? Quel lien a-t-elle avec la civilité des juristes (Domat, d'Aguesseau) ? Vertu sociale et superficielle, souvent prise en défaut dans le discours parénétique, quel  fut son pouvoir  sur  les violences, sociales ou passionnelles, réelles ou  symboliques ? Nous chercherons à reconstituer les opinions des acteurs contemporains, à recenser les arguments des défenseurs et des détracteurs, avant de parcourir la réflexion pro et contra dont la notion  fut l'objet au siècle des Lumières (Montesquieu, Voltaire, Rousseau). Un point commun est la politisation de la question, les manières étant, depuis Montesquieu et de manière récurrente, mises en relation avec le régime politique. On abordera, pour conclure,  le dialogue sur les formes tel  qu'il se poursuit, par de-là la coupure révolutionnaire (Staël, Constant). 

 


Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 16 novembre 2011