UE transversales >> UE libres >> semestre >> UE libres - S5

Cultures et Civilisations

BYBW014 - Introduction à l'histoire de la mondialisation (XVII-XVIIIe siècles)

Crédits ECTS 3
Volume horaire TD 1h30

Responsable(s)

  •  Werner Gaboreau

Objectifs

Objectifs en termes de connaissances :

À l'issue de ce cours, l'étudiant aura acquis une solide connaissance des échanges économiques et culturels dans le monde aux XVIIe et XVIIIe siècles. Il possédera ainsi une vue d'ensemble sur les enjeux du début de la mondialisation qui sont nécessaires à la compréhension de l'histoire contemporaine. Il maîtrisera par ailleurs les enjeux de l'expansion européenne et de la confrontation de celle-ci avec les trois structures impériales asiatiques musulmanes qui existent durant cette période, à savoir les Empires moghol, ottoman et safavide. L'étudiant aura également une connaissance des différents moyens de circulations des savoirs et de construction d'une représentation du monde dans les sociétés européennes à partir du XVIIe siècle.

Objectifs en termes de compétences :

À l'issue de ce cours, l'étudiant aura développé une capacité de lecture et de compréhension d'une carte, il maîtrisera la technique de la dissertation en sciences humaines et sociales, tout en ayant enrichi sa capacité de synthèse et d'analyse. À la fin de ce cours, l'étudiant aura acquis une partie des méthodes et des techniques de la recherche (constitution d'une bibliographie, lecture d'articles scientifiques et recherche documentaire).

Contenu

Introduction à l'histoire de la mondialisation (XVII-XVIIIe siècles) : Les Empires moghol, ottoman et safavide face à l'expansion européenne (Proche et Moyen-Orient, mondes iranien et indien).

   La mondialisation est souvent étudiée en tant que processus historique, économique et géographique qui commencerait au XIXe siècle, et connaîtrait son expansion la plus rapide XXe siècle. L'analyse de ce processus historique insiste le plus souvent sur ses différentes étapes et sur ses conséquences économiques. Ce cours vise à remonter plus en amont de ce phénomène, dans une démarche d'analyse à l'échelle du temps long. Il étudiera les différentes dynamiques politiques, économiques et culturelles à l'œuvre durant une période qui suit le siècle des "Grandes découvertes" et précède le XIXe siècle.

    Ce cours s'intéressera d'une part aux empires "asiatiques" (Empires moghol, ottoman et safavide). Ces derniers s'insèrent en effet dans des structures économiques globales qui leur préexistaient. L'arrivée croissante des puissances européennes en Asie n'est donc pas la découverte d'une virgo terra ("terre vierge"). Le XVIIe siècle voit en effet davantage une restructuration des échanges économiques avec l'insertion des acteurs européens, qu'une destruction des systèmes économiques mondiaux existants.

    Cette période est marquée d'autre part par la naissance des empires coloniaux hollandais et anglais ainsi que l'apogée des empires hispano-portugais. Au XVIIIe siècle, ce phénomène s'accroit considérablement, notamment dans le monde indien avec l'expansion anglaise. Les pratiques impériales européennes et asiatiques se rencontrent, se comparent et se confrontent. Les structures impériales ottomane et safavide ne sont cependant pas passives face à l'expansion européenne. Les territoires qu'elles dominent sont des espaces où les hommes circulent et échangent de façon croissante, à l'interface des différents réseaux économiques mondiaux. Les acteurs européens doivent ainsi s'adapter aux contraintes de ces milieux, ce qui les conduit à les étudier davantage, à en construire la connaissance, participant ainsi à la naissance d'une érudition orientaliste.

    Ce cours analysera donc sur deux siècles et dans le contexte asiatique, un processus ancien de mutations économiques, politiques et culturelles. Ce processus voit la création de nouveaux réseaux et de l'augmentation des échanges. Il préfigure l'expansion et la domination coloniale européenne à l'échelle de l'ensemble du monde. Cette expansion coloniale arrive ensuite à son apogée au XIXe siècle. Elle a influencée de façon durable les autres étapes de la mondialisation au XXe siècle.

Horaires

  • Lundi 9h30-11h avec M. Gaboreau

Bibliographie

Cette bibliographie est également pensée pour l'enseignement à distance. Tous les ouvrages cités dans celle-ci sont disponibles en version numérique (sur cairn ou JSTOR). Le cas échéant, l'enseignant est en mesure de fournir une version au format pdf des passages en lien avec le cours.

ADELL-GOMBERT Nicolas, Anthropologie des savoirs, Paris, Armand Colin, 2011.

BRANDTZÆG Siv Gøril, GORING Paul, WATSON Christine (dir.), Travelling chronicles: news and newspapers from the early modern period to the eighteenth century, Leiden ; Boston, Brill, 2018.

BURESI Pascal (dir), Histoire des pays d’Islam, Paris, Armand Colin, 2018.

DUINDAM Jeroen Frans Jozef (dir.), Royal courts in dynastic states and empires: a global perspective, Leiden, Brill, 2011.

DUTEIL Jean-Pierre, L’Europe à la découverte du monde: du 13e au 17e siècle, Paris, Armand Colin, 2003.

GRATALOUP Christian, Géohistoire de la mondialisation, Paris, Armand Colin, 2015.

KUMAR Krishan, Visions of Empire: How Five Imperial Regimes Shaped the World, Princeton, Princeton University Press, 2017.

LONGVA Anh Nga, ROALD Anne Sofie (dir.), Religious minorities in the Middle East: domination, self-empowerment, accommodation, Leiden ; Boston, Brill, 2012.

MAUREL Chloé, Manuel d’histoire globale, Paris, Armand Colin, 2014.

PHAN Bernard, Chronologie de la mondialisation, Paris, P.U.F, 2012.

—, Colonisation et décolonisation, Paris, P.U.F, 2017.

RAYMOND Joad, MOXHAM Noah (dir.), News networks in early modern Europe, Leiden ; Boston, Brill, 2016.

 

Contrôles des connaissances

Modalités de participation en cours

En cours

- correction des exercices liés à la méthodologie de la dissertation

- organisation d'une séance - hors les murs - en bibliothèque : ateliers de groupe à la Bulac ou à la BU Nation (objectif : mise en situation pratique des étudiants pour maîtriser la recherche documentaire et bibliographique).

En dehors du cours

- lecture d'articles

- travail sur la méthodologie de la dissertation (et réflexion régulière sur le contenu du cours en fonction de l'avancement des séances).

Modalités d’évaluation en cours

L'évaluation du cours en contrôle continu se fera en deux parties :

- Une note sur l'ensemble des travaux rendus en méthodologie de la dissertation (1/4 de la note finale)

- Une dissertation (devoir maison : 3000 mots maximum/ 3/4 de la note finale) à rendre à la fin du semestre. Celle-ci permettra de valider les acquis du travail fait en méthodologie tout au long du semestre, en mobilisant le cours et les différents articles lus par les étudiants. La mobilisation des différents articles de recherche sera un critère d'évaluation important.

Epreuve de session 2 (rattrapage): oral

- Examen de 20 minutes avec un oral portant sur une question de cours (1 question à choisir parmi 3 proposées) : 10 minutes de préparation/ 10 minutes de passage à l'oral.

Contrôle terminal intégré : oui

- Devoir sur table (dissertation) portant sur le contenu du cours (durée 2h).

mise à jour le 7 septembre 2021


Renseignements :

Bureau des enseignements transversaux (BET)
Bureau A501 - Campus Nation

Tél. : 01.45.87.78.06
Fax : 01.45.87.48.82
Mél.
Sur Internet

Recherche d'un cours

Recherche d'un cours