Accueil >> Université >> Média et presse >> Ils publient...

Publication, Recherche, Culture

Boris Vian, la fantaisie noire

le 17 février 2020

boris vian couv.jpg
  • Résumé
Quoique l’œuvre littéraire de Boris Vian interpelle par son originalité et la diversité des émotions qu’elle suscite, elle est restée longtemps méconnue. Vian, dont la majorité des textes ont été publiés à titre posthume, fut perçu comme un touche-à-tout avant d’être véritablement salué comme écrivain, pour finalement entrer dans la Bibliothèque de la Pléiade en 2010, cinquante et un ans après sa mort. Le monde fictionnel qu’il crée s’impose comme un univers fantaisiste où triomphent imaginaire et inventivité. Pourtant, s’entremêlent dans son œuvre féerie et cruauté, légèreté et inquiétude, imaginaire et réalité.

Tantôt féerique, invraisemblable, langagière, comique ou parodique, la fantaisie se heurte à l’intériorité des personnages et à la contamination des êtres et des choses. Elle cède le pas à la noirceur d’un monde étouffant où le fantasme se révèle dans toute sa puissance. Le retour à la fantaisie n’est alors possible que par des effets de distanciation comiques et une inventivité langagière qui contribue à laisser l’œuvre ouverte à de multiples interprétations.
 
  • Auteur
Docteure en lettres, Clémentine Pradère-Ascione a soutenu en 2015 une thèse de littérature française du XXe siècle intitulée La Fantaisie noire dans la fiction en prose de Boris Vian (Romans, nouvelles, pièces de théâtre).

Disponible aux Presses Sorbonne Nouvelle
Type :
Média, Parution

mise à jour le 11 mars 2020


Derniers articles des autres rubriques 

Sorbonne Nouvelle dans les médias


Ils sont passés par la Sorbonne Nouvelle